Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’Assemblée générale réitère son opposition à l’embargo imposé à Cuba

7 novembre 2019. Une fois de plus, l’Assemblée générale des Nations Unies a rejeté le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis et appelé à y mettre fin, soulignant son caractère illégal et antimultilatéral. La résolution s'ajoute aux 28 qui ont déjà été adoptées depuis 1992.

L’Assemblée générale des Nations unies a approuvé jeudi, par 187 voix pour, 3 contre et 2 abstentions, une résolution appelant à la levée du blocus économique américain de Cuba, qui dure déjà depuis presque six décennies.

Comme chaque année, sauf en 2016, où ils se sont abstenus, les États-Unis et Israël ont voté contre, ainsi que le Brésil qui les a rejoints. La Colombie et l’Ukraine se sont abstenues. Pour la première fois, le Brésil et la Colombie n’ont pas appuyé la résolution, fracturant ainsi la position unanime de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Dans le texte adopté, les États membres se disent préoccupés par l’adoption et l’application de lois et de règlements qui affectent la souveraineté d’autres États et les intérêts des populations qui y vivent.

Ils appellent également les États à agir conformément au droit international et à la Charte des Nations Unies, en mettant l’accent sur la liberté de communication et de navigation.

Au cours des deux jours de débat, les représentants de plusieurs pays et groupes de pays ont regretté que l’embargo ait été renforcé depuis l’année dernière, après une tentative de normalisation des relations les années précédentes.

La résolution invite également le Secrétaire général de l’ONU à préparer un rapport sur la mise en œuvre du texte, qui devrait être présenté à la prochaine session de l’Assemblée générale.

L’embargo imposé par les États-Unis à Cuba dure maintenant depuis 57 ans.

»» https://news.un.org/fr/story/2019/11/1055621
URL de cet article 35404
   

Même Thème
Cuba, Fidel et le Che - ou l’aventure du socialisme
Danielle BLEITRACH, Jacques-François BONALDI
Voilà notre livre, il est enfin sorti de l’imprimerie, tout chaud comme un petit pain… Il faut que je vous explique de quoi il s’agit, comment se le procurer s’il vous intéresse et comment organiser des débats autour si bien sûr vous êtes en mesure de le faire… Danielle Bleitrach D’abord sachez que ce livre inaugure une collection du temps des cerises, collection qui portera le nom "aventure du socialisme" Je reviendrai sur cette idée du socialisme comme aventure. L’idée donc du livre (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faut s’endurcir, mais sans jamais se départir de sa tendresse.

Ernesto "Che" Guevara

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
31 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.