Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’attaque de la parade gay par les nationalistes radicaux à Kiev montre que l’Ukraine n’est pas « l’Europe » (FortRuss)

La parade LGBT organisée à Kiev cette semaine était censée montrer au monde que « l’Ukraine, c’est l’Europe », une vitrine de la démocratie, de l’égalité et de la liberté, au contraire de son voisin de l’Est arriéré et totalitaire. Les journalistes des grands médias occidentaux étaient tous prêts à témoigner du triomphe des valeurs de l’Union Européenne à Kiev.

Au lieu de cela, 5 policiers de Kiev sont à l’hôpital et les participants de la parade ont été invités, pour leur sécurité, à se diviser en petits groupes et à éviter les endroits les plus fréquentés.

Le défilé a duré moins de 30 minutes. Il a été interrompu parce que la sécurité des participants ne pouvait pas être assurée, selon TASS.

Environ 300 personnes en provenance d’Ukraine, de Suède et de Géorgie se sont réunies pour la parade.

Les organisateurs ont conseillé aux participants de se diviser en petits groupes et de ne pas utiliser les transports en commun pour se rendre sur le lieu de la parade tenu secret jusqu’au dernier moment, car ils craignaient les attaques des radicaux. Cependant, toutes ces précautions ont été vaines.

Avant le début de la parade environ 40 radicaux ont lancé des pétards sur le défilé, blessant un policier dans le cou.

10 radicaux ont été arrêtés, après quoi la procession est repartie sous ses bannières arc en ciel.

Les participants du défilé de la Fierté ont encore marché 500 mètres avant que la procession ne soit dispersée par la police pour des raisons de sécurité.

Après le défilé, les radicaux ont suivi les manifestants pour les attaquer aux arrêts de bus et aux stations de métro. La police est intervenue, mais les radicaux ont à nouveau lancé des pétards.

En fin de compte, 25 personnes ont été arrêtées, cinq policiers ont été blessés (dont un grièvement), 4 participants de la parade ont été attaqués et blessés ainsi que 10 radicaux.

Dmitry Yarosh, le chef du « Secteur droit », a déclaré : « La parage gay est un crachat sur les tombes de ceux qui sont tombés au combat »*.

D’une main, le gouvernement ukrainien défend les droits et la sécurité des minorités sexuelles contre les radicaux, et de l’autre, il donne à ces mêmes radicaux des armes lourdes pour assassiner les enfants des minorités ethniques d’Ukraine, avec le soutien inconditionnel des flambeaux occidentaux de la démocratie et de la justice ».

Je ne serais pas surprise qu’on nous dise bientôt que c’était des agents de Poutine !

Note :
* http://www.bfm.ru/news/294751
Video : https://youtu.be/2qV1qIkDvl4

Traduction : Dominique Muselet

»» http://fortruss.blogspot.fr/2015/06/attack-of-radicals-on-kiev-gay-parade.html
URL de cet article 28762
   
Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas.

Mikhaïl Bakounine


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.