RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


L’interdiction du voile intégral : un phénomène "psychique" inquiétant pour la France et pour l’Europe

(1) Une sorte de "psychose " s’est emparée de la classe politique française et d’une grande partie de la population. Le terme "psychose" mérite ici d’être employé. Aucun des arguments développés ne peut se justifier par la saine raison. On peut plutôt s’interroger sur les raisons psychiques qui font que les occidentaux éprouvent un malaise plus ou moins profond lorsqu’il se trouve face à une personne dont il ne voit que le regard.

Nous détestons être vus sans voir nous mêmes, face au voile intégral nous nous sentons nus et dévoilés. Parce que nous ne supportons pas ce malaise, nous accusons l’autre de tous les maux. Une panique incontrôlée s’installe et les propos les plus fous refont surface.

Les propos les plus fous : en écoutant quelques interventions sur LCP, j’ai cru rêver. Les députés de tout bord défilaient à la tribune pour expliquer que le voile intégral était une atteinte à la dignité de la femme et contraire aux valeurs de la république.

Quelle dignité ? Et quelle république ?

On a aussi parlé de sécurité. Une loi existe qui oblige à dévoiler son visage pour une vérification d’identité, il n’y a pas lieu d’en refaire une autre, dès lors tous les autres arguments sont fallacieux et sans autre fondement que la panique incontrôlée.

Il n’y a rien de plus dangereux qu’une panique qui s’empare d’une foule et d’un peuple. Il appartient à la classe politique de contenir cette panique et de rétablir l’ordre par le bon sens et la raison. C’est tout le contraire qui se passe. La panique est orchestrée, organisée, amplifiée par les déclarations des uns et des autres, jusqu’à remettre en cause le Conseil d’État et parler de révision de la Constitution. C’est de la folie à l’état pur, une folie que les médias répercutent et démultiplient.

Le voile intégral dévoile aux occidentaux leur non respect de la femme. Comment encore parler de dignité de la femme quand dans le système capitaliste la femme est devenue une marchandise, un prétexte pour vendre plus. La femme occidentale est prise dans le carcan de la séduction et le devoir de séduire. Les publicités lui montrent comment faire.

Le devoir de "garder la ligne" est pour la femme occidentale une contrainte autrement plus puissante qu’un simple voile. Face au monde du travail, le look et l’apparence importent parfois plus que la compétence. Qu ’on cesse donc de nous parler de dignité de la femme quand c’est la dignité du peuple français qui va être bafouée dans cette loi stupide et ridicule.

N’est ce pas une atteinte à la dignité de la femme que de remettre en cause les allocations familiales et la prime à la rentrée scolaire, que de la presser pour un meilleur rendement et un salaire moindre. Allons, Mesdames et Messieurs les députés, remballez vos arguments et sauvez la dignité du peuple français qui continue parfois de croire que Liberté, Égalité, Fraternité sont des valeurs de la République.

L’argument du religieux

Il reste l’argument du signe religieux. Ah, la laïcité ! Comme elle a bon dos pour justifier de tout et surtout de l’innommable. J’ai entendu un ministre parler de "l’Islam de France", dire ce que devrait être l’Islam de France. Mais au nom de quoi peut-on décider dans un pays laïque de ce que doit être ou ne pas être une religion. A-t-on jamais parlé du catholicisme de France ? Non, et cela ne risque pas car c’est la France qui s’est longtemps pliée au pouvoir de la catholicité et l’a utilisée pour mieux asservir les classes populaires.

Que penser de cette église qui interdit à la femme l’accès à la prêtrise, la contraint à des rôles subalternes, de cette église qui interdit la contraception, qui contraint les compagnes de prêtres à vivre dans la clandestinité, que penser de ces prêtres qui obligent leurs partenaires féminines à demeurer secrètes, à élever leurs enfants en tant que mères célibataires.(2)

Dans le cadre de la loi sur l’interdiction du port voile intégral, la religion est utilisée, une fois de plus, pour asservir, elle est utilisée a contrario, il ne s’agit plus de s’y soumettre mais de la combattre. Le processus est le même : l’utilisation de la religion pour obscurcir la pensée.

Un voile qui marquera l’histoire

Parce qu’il y a peu d’arguments pour justifier l’interdiction du voile intégral et qu’il y en a beaucoup pour le tolérer, le discours devient incohérent et dangereux. Quand la hargne se cache sous l’aspect de la raison, il y a lieu de craindre pour l’avenir d’un peuple...

La dignité de la femme passe par la dignité de l’homme, le respect des travailleurs et travailleuses, un salaire juste, une équitable répartition des richesses. La dignité de la femme passe par le respect de l’autre, sa manière de croire et de penser, de s’habiller, de porter une croix, une kippa, un voile, une perruque. Il appartient à l’Islam de régler ce problème de voile intégral et non à des profanes ignorants de textes qu’ils disent ne pas mépriser tout en les méprisant.

Cette loi contre l’interdiction du port du voile intégral marquera pour longtemps l’histoire de la France et de l’Europe, elle sera son déshonneur. On en reparlera longtemps, comme on parle encore aujourd’hui du port d’une certaine étoile jaune.

Rien à voir me direz-vous. Au contraire : "le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde" nous a dit Brecht. Il appartient aux peuples de faire que cette bête ne se réveille pas.
Hélas, il est peut-être déjà trop tard. .

Maryvonne Leray

Cri du Peuple 1871

Notes

1 Nous ne négligeons pas l’aspect économique du voile qui cache la forêt de l’exploitation des peuples, mais l’asservissement des peuples passe par la propagande et l’exploitation des phénomènes mentaux et psychiques.

2 Association "Plein jour"

"Les enfants et les femmes de prêtres catholiques témoignent et lèvent progressivement le voile, sans doute par souffrance.

Aujourd’hui, la règle du célibat obligatoire des prêtres, observée uniquement dans l’Eglise catholique romaine, éclate dans tout son archaïsme. Un temps évoqué dans les années 1960, un possible assouplissement du célibat obligatoire est aujourd’hui redevenu tabou dans les instances officielles de l’Eglise. Refusant toute remise en cause, elle entérine dans ses rangs le règne de l’hypocrisie et du mépris des femmes.

La désinformation entretenue sur les prêtres qui vivent secrètement avec une femme, a des conséquences sur le plan ecclésial, mais aussi sur la vie des femmes concernées et de leurs enfants.

L’association " Plein Jour " a été créée en 1996 à l’initiative de quelques-unes de ces "clandestines" qui ont décidé de réagir devant l’immobilisme de leurs compagnons. L’objectif est double : s’apporter un soutien moral et mutuel qui concerne également les prêtres actuellement mariés et les épouses clandestines de prêtres, d’une part, et militer pour l’abolition de la règle du célibat des prêtres catholiques, d’autre part.

Elles sont plus de 300 femmes à avoir simplement contacté l’association… Le phénomène n’est pas si marginal que ça." (lu sur Parent solo)

URL de cet article 10654
   

Même Thème
Les caisses noires du patronat
Gérard FILOCHE
A quoi servent les 600 millions d’euros des caisses noires du patronat, et où vont les 2 millions d’euros distribués chaque année en liquide par l’UIMM et le Medef ? Gérard Filoche dénonce ce scandale du siècle au coeur du patronat français. Il soulève toutes les questions posées par ce trafic d’argent liquide qui circule depuis si longtemps au Medef et montre comment le patronat se servait de cette caisse anti-grève pour briser la fameuse concurrence libre et non faussée. Denis Gautier-Sauvagnac, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au VietNam une tête coupée et un oeil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées. de tous ces prisonniers ficelés et interrogés, de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent. [...]

Aimé Césaire

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.