RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La Banque d’Angleterre refuse de rendre 1,2 milliard de dollars en or au Venezuela (Bloomberg)

(titre original : "Le Venezuela veut récupérer 1,2 milliard de dollars en or de la Banque d’Angleterre" - NdT]

Le régime vénézuélien de Nicolas Maduro, désespéré de récupérer ses fonds qui s’amenuisent à l’étranger, a été bloqué dans sa tentative de retirer 1,2 milliard de dollars en or de la Banque d’Angleterre, selon des sources proches de la question.

La décision de la Banque d’Angleterre de rejeter la demande de retrait intervient après que des hauts responsables américains, dont le secrétaire d’État Michael Pompeo et le conseiller à la sécurité nationale John Bolton, ont fait pression sur leurs homologues britanniques pour qu’ils aident à couper le régime de ses avoirs à l’étranger, selon l’un d’eux, qui a demandé à ne pas être identifié.

(…)

Les responsables américains tentent maintenant de diriger les actifs du Venezuela à l’étranger vers Guaido pour l’aider à renforcer ses chances de prendre effectivement le contrôle du gouvernement. Les 1,2 milliard de dollars d’or représentent une grande partie des 8 milliards de dollars de réserves de change détenues par la banque centrale vénézuélienne.

L’endroit où se trouvent le reste est inconnu. La Turquie, cependant, est apparue récemment comme une destination pour l’or vénézuélien fraîchement extrait. Les États-Unis dirigent un effort international visant à persuader la Turquie - qui est l’un des principaux bailleurs de fonds de Maduro, avec la Russie et la Chine - de cesser de servir d’intermédiaire pour ces expéditions d’or.

Récupérer l’or à la Banque d’Angleterre est une priorité majeure pour le régime Maduro depuis des semaines. À la mi-décembre, Calixto Ortega, président de la banque centrale vénézuélienne, a conduit une délégation à Londres qui, selon deux personnes au courant de la question, cherchait à y avoir accès.

Mais ces pourparlers n’ont pas abouti et les communications entre les deux parties se sont rompues depuis. Les responsables de la banque centrale de Caracas ont reçu l’ordre de ne plus essayer de contacter la Banque d’Angleterre. Ces banquiers centraux se sont fait dire que les employés de la Banque d’Angleterre ne leur répondront pas, pour des raisons de conformité, a déclaré un responsable vénézuélien, qui a demandé à ne pas être identifié.

La Banque d’Angleterre a refusé de commenter son traitement des actifs vénézuéliens, affirmant qu’elle "fournit des services bancaires - y compris des services de garde d’or - à un grand nombre de clients" et "ne commente aucune de ces relations".

Interrogé vendredi sur le sort des actifs vénézuéliens à l’étranger, Pompeo a refusé de répondre, tout comme un porte-parole du Conseil national de sécurité. Le Trésor a publié un communiqué dans lequel il déclarait que les États-Unis " utiliseront leurs outils économiques et diplomatiques pour s’assurer que les transactions commerciales du gouvernement vénézuélien, y compris celles impliquant ses entreprises publiques et ses réserves internationales, sont compatibles " avec sa reconnaissance de Juan Guaido comme président intérimaire du Venezuela.

Un attaché de presse de Maduro s’est refusé à tout commentaire.

Depuis des années, l’or constitue une part cruciale des réserves de change du Venezuela. Hugo Chavez, le regretté leader socialiste et mentor de Maduro, a converti une grande partie de la richesse pétrolière du pays en or, en partie à cause de son dédain pour le dollar américain. (...)

"La première règle en ce moment même est d’empêcher le gouvernement Maduro de liquider les actifs internationaux du pays et de les voler ", a déclaré Ricardo Hausmann, professeur d’économie à Harvard et critique de longue date de Maduro qui s’est entretenu avec Guaido, dans une interview vendredi.

Patricia Laya, Ethan Bronner

Traduction "lorsque tous les coups sont permis, c’est valable dans les deux sens, non ?" par Viktor Dedaj pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

EN COMPLEMENT

»» https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-01-25/u-k-said-to-deny-ma...
URL de cet article 34462
   

Même Thème
Chroniques bolivariennes : Un voyage dans la révolution vénézuelienne
Daniel Hérard, Cécile Raimbeau
Après la mort d’Hugo Chávez, que reste-t-il de la révolution vénézuélienne, de ce « socialisme du XXIe siècle » ? Ses obsèques grandioses, pleurées par des foules pendant plusieurs jours et honorées par de nombreux chefs d’État, ont contrasté avec les critiques virulentes dont il avait fait l’objet dans les médias occidentaux. Cécile Raimbeau et Daniel Hérard nous entraînent au cœur de cette révolution pacifique, à la rencontre de la base, des supporters de Chávez. Ils les écoutent et les photographient, en (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est seulement quand le nombre de cadavres de l’oppresseur est suffisamment grand qu’il commence à écouter.

Amilcar Cabral

Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.