RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Bolivie

La Bolivie nationalise une entreprise de transport d’hydrocarbures

La Bolivie nationalise une entreprise de transport d’hydrocarbures

LA PAZ, le 2 juin. - Le gouvernement bolivien a nationalisé aujourd’hui l’entreprise TR-Holdings, qui possède 50% des actions de la société Transporte de Hidrocarburos Sociedad Anonima (Transredes), et consolidé le processus initié le 1er mai 2006, a rapporté l’agence ABI.

TR-Holdings, qui était contrôlée par le groupe d’investissements Ashmore, a été nationalisé à travers d’un décret promulgué par le président bolivien, Evo Morales, dans une usine de Transredes dans la ville de Santa Cruz.

Selon PL, le dirigeant a révélé que la transnationale pétrolière conspirait contre son gouvernement, et cité des rapports qui démontrent les contacts soutenus par cette société avec certains préfets départementaux de l’opposition.

Ce processus qui permet dorénavant à l’entreprise publique Yacimientos Petroliferos Fiscales Bolivianos (YPFB) de contrôler 98% des avoirs de Transredes, à laquelle participait aussi la société anglo-hollandaise Shell, est un « événement important », selon les affirmations du ministre des Hydrocarbures, Carlos Villegas.

Durant l’application du dernier décret, le président Morales a annoncé qu’il continuera de récupérer toutes les entreprises privatisées dans les années 90, pour répondre à la « la revendication énergique du peuple bolivien ».

La prise de contrôle de Transredes vient s’ajouter à un processus de nationalisation de toute l’industrie des hydrocarbures, grâce auquel les revenus du pays dans ce secteur ont augmenté de 300 millions de dollars en 2005 à 1 930 millions cette année.

URL de cet article 6753
  

Même Thème
Figures Révolutionnaires de l’Amérique latine
Rémy HERRERA
Cet ouvrage propose au lecteur sept chapitres consacrés à quelques-uns des révolutionnaires les plus importants d’Amérique latine et caribéenne : Simón Bolívar, José Martí, Ernesto Che Guevara, Hugo Chávez, Fidel Castro et Evo Morales. L’Amérique latine et caribéenne offre depuis le début des années 2000 l’image de peuples qui sont parvenus à repasser à l’offensive, dans les conditions historiques très difficiles qui sont celles de ce début de XXIe siècle. C’est cette puissante mobilisation populaire qui est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si j’étais un milliardaire ou un agent du renseignement, je voudrais probablement perturber la gauche au point de faire croire que quelqu’un de "gauche" est celui qui ne conteste jamais l’impérialisme US, ou qui soutient activement l’impérialisme US pour "contrebalancer les oligarques étrangers".

Primo Radical

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.