RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
55 

La Chine abandonne son projet d’obligation vaccinale après deux jours. Beijing a mis au rebut ce qui serait la première décision de ce genre dans le pays.

Vivant en Chine, je ne sais si j’ai encore le droit de lire les actualités de RT, elles s’attaqueraient irrémédiablement aux cellules grises et seraient me dit-on plus dangereuses que le Covid 19, ou pire encore, quelle horreur, un livre de Dostoievski !
Mais le titre était clairement là pour attirer mon regard... Beijing aurait-il brutalement... non, pardon... autoritairement, changé de doctrine sur la liberté d’être vacciné ou pas ?
Voyons, voyons...

L’article RT de pousuivre :
"Beijing a annoncé jeudi la suppression d’un projet qui limiterait l’accès aux lieux publics aux seuls résidents vaccinés en raison de la résistance du public. Le règlement n’a été annoncé que mercredi dans la capitale chinoise.
Un fonctionnaire de Beijing a déclaré aux médias d’État que les résidents de Pékin ont maintenant accès à tous les lieux publics, moins de 72 heures avant le test négatif pour le nouveau coronavirus et le test de température corporelle, sans vaccination. Il a ajouté que le Gouvernement continuera de promouvoir la vaccination sur la base du consentement volontaire et éclairé."

« Ce renversement montre la force de l’opinion publique », a déclaré Hu Xijin, ancien rédacteur en chef du Global Times, sur son compte Weibo, expliquant que, bien que « la société chinoise soit dominée par le Gouvernement », ce dernier « a reculé devant la pression du public, ce qui signifie qu’il a accepté l’opinion du public selon laquelle la vaccination obligatoire est illégale » .

Bien que 90% de la population chinoise ait été vaccinée, cette disposition visait en partie à promouvoir la vaccination des personnes âgées - le taux de vaccination des personnes âgées à Pékin est supérieur à 80%, mais les derniers récalcitrants continuent d’être réticents, exaspérant ceux qui accusent ces personnes âgées de gêner la stratégie nationale de zéro Covid.

Finalement, RT n’est pas étranger aux manipulations médiatiques pas tout à fait innocentes.
Car il faut être clair, lorsque RT parle ici de « Beijing », il ne s’agit pas du Gouvernement central de la Chine, mais de la mairie de Pékin.
Nuance.

Donc oui, c’était la première fois en Chine qu’il y avait une tentative de limiter les déplacements aux non-vaccinés, autrement dit, et pour que les lecteurs français comprennent mieux, l’idée était d’imposer un Pass vaccinal.

Je reconnais bien là mes Chinois, car après deux jours de fort mécontentement public affiché sur les réseaux sociaux, cette tentative est passée aux oubliettes.
Et je ne voudrais pas ajouter à la douleur des citoyens de nos soi-disant démocraties occidentales, mais le vaccin chinois est quelque chose qui ressemble à tous les vaccins, et non pas une sorte d’expérimentation génique douteuse...

Mais au fait, quand est-ce que le Gouvernement français a modifié sa politique en deux jours (ou en deux mois si vous préfèrez) à la suite d’une forte protestation publique, et pacifique de surcroît ?
Ne cherchez pas de réponse, cela risquerait d’être douloureux.

Et donc... En passant uniquement par les médias sociaux chinois, vous pouvez remettre en question la politique du Gouvernement local en matière de vaccins et l’efficacité des vaccins ? Et être entendu par le gouvernement central ?
... Oh que oui, et ce n’est jamais qu’un exemple de plus parmi des centaines.

Si la démocratie est un moyen de donner la parole au peuple, la Chine est plus démocratique que la France.
C’est un fait indiscutable.

Vous pouvez critiquer la Chine, et ne pas soutenir l’adoption d’un système chinois en Europe, mais ne vous fatiguez pas à prétendre que le peuple chinois vit dans une sorte de "dictature".
L’opinion publique a un sens réel en Chine, le peuple a la capacité de résister et présenter ses critiques à tout moment et sur tous sujets au Gouvernement central, et il sera entendu.
Ce n’est simplement pas le cas en France, en Europe, et aux États-Unis.

C’est un autre fait indiscutable : les démocraties sont devenues incompatibles avec les libertés individuelles.
Envoyer une pétition au Gouvernement a autant de chance de succès que de vous adresser à la mafia pour que s’arrête un trafic de drogue au coin de la rue ;

Georges RODI

URL de cet article 38132
  

Même Thème
Les trajectoires chinoises de modernisation, Jean-Claude Delaunay
La Chine est entrée dans les temps modernes, au xixe siècle, avec un mode de production inapte à assurer sa modernisation. La dynastie Qing en a fait l’expérience. Le républicain Sun Yatsen n’a pas réussi à le dépasser. Seule la révolution communiste a débarrassé ce pays de ses structures anciennes. Depuis lors, son économie a suivi de nouvelles trajectoires. La première partie du livre décrit les trajectoires réelles contemporaines de la Chine (démographiques, agricoles, industrielles, commerciales). Elle (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Une petite fille dans la rue, en robe jaune, qui allait souvent chercher des bonbons et autres auprès des soldats américains. Un jour un char passe et pour une raison inexplicable, un tireur sort du char américain et abat la petite fille. Il y a tellement d’incidents de ce genre"

Julian Assange - Wikileaks
interviewé sur Democracy Now, donnant un exemple des crimes commis en Irak et révélés par Wikileaks

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
45 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.