RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

CHIOS : une femme retrouvée morte de faim

Aujourd’hui, en Grèce, l’aide aux réfugiés non enregistrés est considérée comme un crime, quelles que soient les circonstances. Si vous apportez de la nourriture et de l’eau à des personnes qui viennent d’arriver ou qui se cachent de la police, vous risquez des poursuites pénales et potentiellement des années de prison, en fonction des crimes dont vous êtes accusé.

Hier, une femme a été retrouvée morte de faim et de déshydratation dans la région d’Agia Triada à Kardemyla, au nord-est de Chios.

Elle faisait très probablement partie d’un groupe de réfugiés arrivés sur l’île il y a plus d’une semaine. Deux ou trois autres femmes se trouveraient encore dans les montagnes de Kardemyla à Chios, très probablement en grave danger ou déjà mortes, selon les déclarations des réfugiés enregistrées au RIC la semaine dernière.

Selon les informations, les réfugiés ont d’abord contacté une ONG à Samos, qui a ensuite prévenu des bénévoles à Chios. Les réfugiés ont cependant refusé de donner leur localisation, car les bénévoles devraient d’abord avertir les autorités, afin de pouvoir fournir de l’aide, et d’éviter des accusations criminelles, comme nous l’avons vu dans des cas précédents où les gens n’ont pas averti les autorités avant d’aider.

La femme retrouvée morte se cachait dans la forêt pour échapper aux autorités grecques, afin d’éviter d’être retrouvée et repoussée en Turquie. Même lorsqu’elle avait désespérément besoin de soins médicaux, elle a refusé de donner son emplacement, craignant les autorités grecques plus que la mort elle-même.

Chios Press continue d’être le porte-parole du gouvernement grec fasciste, en publiant de la propagande raciste. Hier, ils ont titré « Une immigrante illégale retrouvée morte », comme si cela la rendait moins humaine, dégradée, sans importance. Ils ont réussi à utiliser cinq fois le mot « immigrant illégal », dans un court rapport de six phrases, lui manquant de respect même après sa mort.

Ceci est le résultat du traitement inhumain des autorités grecques envers les réfugiés qui arrivent sur les îles grecques de la mer Égée, ils sont chassés comme des animaux, dévalisés, battus, violés et tués, humiliés de la pire façon imaginable, cela ne peut être vu que comme une torture systématique.

Aegean Boat Report est contacté chaque jour par des personnes qui sont arrivées sur les îles grecques de la mer Égée. Beaucoup d’entre elles demandent de l’aide, mais ont trop peur de donner leur position, car elles craignent que les autorités ne les trouvent. Il est impossible d’aider quelqu’un sans savoir où il se trouve, mais nous comprenons leur peur, leur réticence à confier leur vie à un parfait inconnu.

Lorsque des personnes ont tellement peur d’une autorité européenne qu’elles choisissent la mort plutôt que d’être retrouvées, nous devrions nous inquiéter sérieusement de la suite des événements.


»» https://www.facebook.com/AegeanBoatReport
URL de cet article 38133
  

"L’Industrie du mensonge - Relations publiques, lobbying & démocratie"
Sheldon Rampton, John Stauber
En examinant le monde des lobbyistes, ce livre dévoile l’ampleur des manipulations pour transformer l’« opinion publique » et conforter les intérêts des grands groupes industriels. Des espions aux journalistes opportunistes, en passant par des scientifiques peu regardants et de faux manifestants, l’industrie des relations publiques utilise tous les canaux possibles pour que seule puisse être diffusée l’information qui arrange ses clients - gouvernements et multinationales, producteurs d’énergie (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Le Maire Daley et d’autres officiels du gouvernement pendant les émeutes des années 60 ont prouvé leur préférence pour la propriété plutôt que l’humanité en ordonnant à la police de tirer pour tuer sur les pilleurs. Ils n’ont jamais dit de tirer pour tuer sur des assassins ou des trafiquants de drogue"

Dick Gregory (1932-2017)

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.