RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La fin de la retraite à 60 ans est imposée par l’Europe Au pouvoir, la gauche européiste ferait pareil

mercredi 26 mai 2010

Pourquoi, d’un seul coup, faut-il renoncer à la retraite à 60 ans ? Pourquoi faut-il travailler plus pour gagner moins ?

Comment expliquer que ceux qui gouvernent depuis des décennies n’auraient rien vu venir ? Pourquoi l’opposition est-elle si molle et complaisante ?

Simplement parce QU’AUCUNE DÉCISION NE RELàˆVE PLUS DU GOUVERNEMENT FRANCAIS :

L’allongement immédiat de la durée du travail à 64 ans (pour commencer) a été décidée à Bruxelles et la Commission a prévu de relever les copies des gouvernements en juin.

Que demain la France soit gouvernée par une coalition de partis de gauche, soumis au principe de la glorieuse "construction européenne" n’y changerait RIEN. Maintenant que les "opposants" ont accepté la dictature européenne, ils se contentent de donner le change par un simulacre de débat, suivi d’une soumission docile aux oukases de l’empire.

C’est ce qui ressort, en clair de l’accord des 25 et 26 mars sur cette nouvelle stratégie, pompeusement baptisée "Europe 2020 - Une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive" dont voici quelques extraits :

"Le Conseil européen a défini les grands objectifs suivants, qui constituent des objectifs communs guidant l’action des États membres et de l’Union :

- s’employer à porter à 75 % le taux d’emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans, notamment grâce à une plus grande participation des jeunes, des travailleurs âgés et des travailleurs peu qualifiés, ainsi qu’à une meilleure intégration des migrants légaux ;

(...) il convient de consentir des efforts au plus vite (...)

[Ces objectifs] constituent un but commun à atteindre par une combinaison d’actions entreprises à l’échelon national et à celui de l’UE. A la lumière de ces grands objectifs, les États membres définiront leurs objectifs nationaux, en tenant compte des positions de départ et des situations qui sont les leurs.

Ils suivront à cet effet leurs procédures nationales de décision, dans le cadre d’un dialogue avec la Commission, qui permettra de vérifier si leurs objectifs nationaux sont conformes aux grands objectifs de l’UE. Les résultats de ce dialogue seront examinés par le Conseil en juin 2010."

En préférant casser ce qu’il reste de l’économie plutôt que de régler la faillite de la finance mondialisatrice, les gouvernements trahissent les intérêts des états dont ils ont la charge. Ils trahissent les peuples qui les ont élus. Ils se soumettent tantôt à des intérêts privés qui détruisent l’économie réelle, tantôt à des institutions supranationales illégitimes (Union européenne, FMI, Banque mondiale, OMC, etc.) toutes livrées à des serviteurs zélés des banksters faillis, eux-mêmes prêts à tout pour échapper à la justice. Ces agressions faites aux peuples n’ont pour but que de générer le chaos, puis de détruire l’état de droit. De cette confusion, tous espèrent échapper aux jugements des peuples et de l’Histoire.

Dans cette situation d’urgence, il faut rétablir avec vigueur la loi et la morale, et mettre rapidement en place un système monétaire basé sur la seule émission du crédit par les états, quitte à mettre en règlement judiciaire quelques banques.

La rigueur de la loi doit être la même pour les puissants que pour les faibles . Il n’est pas question de renoncer aux acquis sociaux qui ont participé à la croissance des trente glorieuses, mais, tout au contraire, il faut supprimer définitivement l’industrie de la spéculation, les détournements des fruits du travail et de l’économie réelle vers les escroqueries industrielles que constituent les montages obscurs de la finance internationale.

Dans l’immédiat, l’état de légitime défense doit conduire les Français à montrer la voie en entrainant les peuples agressés à agir par tous les moyens pour obtenir la sortie de l’Union européenne, prévue par le dernier traité et conséquence évidente de l’éternel principe de la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes.

PEUPLES D’EUROPE, SOULEVEZ-VOUS !

Rendez-vous à la Bastille, le 29 mai à 16H00.

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=537

URL de cet article 10696
  

Même Thème
LA TYRANNIE DU BIEN VIEILLIR
Martz Didier, Michel Billé
La tyrannie du Bien Vieillir, voilà bien un paradoxe ! Il faut être un peu iconoclaste pour aller s’en prendre à une si belle idée, qui fait si largement consensus : « bien vieillir ». Bien vieillir, qui pourrait être contre ? Qui ne le souhaiterait pas pour soi-même et pour autrui ? Qui oserait affirmer préférer vieillir mal ? C’est que le désir de bien vieillir de chacun sans trop d’inconvénients est devenu un slogan qui anime les cercles politiques, court dans les maisons de retraite, envahit les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance. »

Abraham Lincoln, 16ème président des Etats-Unis de 1861 à 1865, 1809-1865, assassiné

Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.