RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

La majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE #sondage #petition

La majorité des français souhaite un référendum sur la sortie de la France de l’UE. Et ils voteraient alors majoritairement pour la sortie de l’Union Européenne. C’est ce qu’indique un sondage réalisé par l’université d’Edimbourg et le cercle de réflexion allemand D/part dans six pays européen dont la France (France, Allemagne, Espagne, Pologne, Irlande).

Et si ce referendum avait lieu, 62% des français sont pour sortir de l’UE parmi ceux qui ont une opinion pour ou contre ce referendum.

Pour un referendum sur la sortie de la France de l’UE, une campagne de pétition : pour faire entendre votre voix, pour que ce soit le peuple qui décide !

Afin de permettre à cette majorité de français de se mobiliser et de se faire entendre, dès l’automne 2015, une campagne de pétition pour un referendum sur l’UE et l’euro a été lancée ( signature en ligne cliquez ici ),sur proposition du PRCF, et à l’appel d’un large rassemblement de personnalités réunissant des militants communistes, des gaullistes républicains, des syndicalistes, des intellectuels mais aussi de simples citoyens. Une campagne menée au plus près des français, sur les marchés, à la sortie des entreprises, en porte à porte, mais également via internet et les réseaux sociaux.

Et tous les militants qui font signer cette pétition sur le terrain le disent, confirmant les chiffres du sondage, les français signent très facilement. Tel José, militant du PRCF dans le Nord de la France :

«  En deux heures de porte à porte, dans ma cité HLM, où nous avons recueilli un excellent accueil, sur les 46 personnes avec qui j’ai pu discuter, 40 ont signé la pétition pour exiger un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro. »

Ou encore ce syndicaliste ouvrier à Grenoble :

« Sur mon marché – très populaire et largement fréquenté par des travailleurs de toutes origines – à coté de chez mois, avec les copains, on a recueilli 26 signatures. Et pourtant il faisait un froid de canard. Et tous ils nous expliquaient pourquoi ils veulent un referendum, pourquoi ils veulent sortir de l’UE et de l’euro pour rétablir la démocratie, pour sauver les conquêtes sociales, l’industrie et faire reculer le chômage... La plupart m’ont dit qu’ils ne votent plus. A quoi bon puisque c’est l’europe et les marchés financiers qui décident. Mais là, ils veulent voter, ils veulent faire entendre leur voix, ils veulent décider eux même. Pendant ce temps, des militants du PS ou de LO voyaient leur tract leur rester sur les bras. »

Bref, pour peu qu’ils en aient l’occasion, oui, les français le disent, ils veulent voter, ils veulent décider, et ils sont pour la sortie de l’UE et de l’euro, pour briser les chaines de l’Union Européenne !

Les chiffres : 53% des français veulent un référendum sur la sortie de la France de l’UE

Après avoir remarqué qu’il est fort étonnant qu’aucun sondage de la sorte n’ai été réalisé par les instituts de sondages français – mais si c’était le cas, les chiffres seraient ils publiés ? – analysons les résultats des réponses concernant la France.

Le premier enseignement de ce sondage c’est que les français rejettent massivement l’Union Européenne. Ils sont 55% à vouloir moins d’Union Européenne, c’est à dire à réclamer le retour à la souveraineté nationale. Rien d’étonnant puisqu’en 2005 c’est à plus de 53% qu’ils se sont prononcés contre le Traité Constitutionnel Européen et que ces dix dernières années ont pu leur prouvé qu’ils avaient raison de dire NON à l’Union Européenne. 35% des français veulent renforcer l’UE et les partisans de l’intégration totale sont très minoritaires (16%). Des chiffres cohérents avec les résultats des dernières élections européennes ou l’UMP, le PS, l’UDI et EELV avait rassemblé 18% des inscrits. On observera par ailleurs que ceux qui veulent réduire le pouvoir de l’UE n’ont aucun moyen de se faire entendre sans sortir de l’UE : il faut l’unanimité des 28 pour modifier les traités ! Les traités ont organisé l’irréversibilité du verrouillage ultra libéral au service de la dictature capitaliste qui s’exerce contre les peuples d’Europe.

http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2016/03/Sondage...

Comme le revendique le PRCF, et comme l’exige la campagne de pétition qu’il a initié avec un large rassemblement, une large majorité de français souhaitent qu’un referendum pour la sortie de l’UE soit organisé en France. Parmi ceux qui ont un avis sur la question, 65% exigent un referendum. 18% n’ont pas d’avis ou ne se sentent pas concernés par la question. Ce faible niveau de sans avis démontre que l’Union Européenne est un problème central pour les français, contrastant avec les niveaux record d’abstention aux européennes et confirmant le fort contenu politique et militant de cette abstention.

http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2016/03/Sondage...

Et si ce referendum avait lieu, leur réponse serait sans appel : 62% des français voteraient pour la sortie de l’Union Européenne parmi ceux qui ont un avis pour ou contre la tenue d’un referendum.

http://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2016/03/Sondage...

Bien sûr alors que ce débat sur la sortie de l’Union Européenne demeure totalement verrouillé aujourd’hui. Par une censure totale dans les grands médias. A l’image de la censure totale, intégrale et permanente qui frappe le PRCF et ses propositions, y compris au sein de la plupart des médias se revendiquant de la gauche de gauche qui ces dix dernières années n’auront jamais ouvert leurs colonnes aux PRCF ou leurs micros (*). Par la PME FN servant opportunément au reducto ad Le Pen de quiconque propose de sortir de l’UE ou de l’euro, et ce alors même que les Le PEN et le FN ne sont pas et n’ont jamais été pour la sortie de l’UE et de l’euro, se contentant de distiller une rhétorique eurocritique pour ratisser large dans l’opinion populaire.

Les chiffres de ce sondage démontrent une fois de plus que la voix,les propositions que portent le PRCF sont bien en totale résonance, en symbiose et en conformité avec les aspirations populaires les plus larges, majoritaires qui sont celles de la classe des travailleurs. A l’image de cette pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro, pour laquelle, avec les militants du PRCF et tout ceux qui bien au-delà sont déjà engagés dans la campagne pour la faire signer, pour donner la possibilité au peuple de se faire entendre, pour que ce soit le peuple, souverain, qui décide. Tout de suite et maintenant, chacun peut s’engager, se mobiliser pour cela. En signant cette pétition, en s’en emparant pour la diffuser, pour la faire connaître, pour la faire signer à ses proches, à ses amis, à ses collègues. Pour la relayer dans ses réseaux syndicales, politiques, associatifs, pour rendre visible cette majorité de français qui veut un referendum. Avec cette pétition, chacun peut agir, chacun a les moyens d’agir.

JBC pour www.initiative-communiste.fr - 13 mars 2013

Pour lire, signez et faire signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’euro, cliquez ici

(*) et il faut saluer ici le travail exemplaire au service du débat et du rassemblement effectué par legrandsoir.info

»» http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/majorite-d...
URL de cet article 30076
  

Même Thème
En finir avec l’eurolibéralisme - Bernard Cassen (dir.) - Mille et Une Nuits, 2008.
Bernard GENSANE
Il s’agit là d’un court ouvrage collectif, très dense, publié suite à un colloque organisé par Mémoire des luttes et la revue Utopie critique à l’université Paris 8 en juin 2008, sous la direction de Bernard Cassen, fondateur et ancien président d’ATTAC, à qui, on s’en souvient, le "non" au référendum de 2005 doit beaucoup. La thèse centrale de cet ouvrage est que l’« Europe » est, et a toujours été, une machine à libéraliser, au-dessus des peuples, contre les peuples. Dans "La fracture démocratique", (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"le monde ne se meurt pas, il est en train d’être assassiné et les assassins ont un nom et une adresse"

Utah Philips

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.