RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : UE/Union Européenne

Comment l’Europe va-t-elle réagir à l’abandon de l’accord iranien par Trump ? (Counterpunch)

Gary Leupp
Les gens se demandent comment l'Iran va réagir au retrait des États-Unis du Plan d'action global conjoint signé par l'Iran, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, la Chine et la Russie en juillet 2015. Moi, je me demande comment l'Allemagne, la quatrième économie mondiale, va réagir. Le mois dernier, lors de son sommet avec Trump, Angela Merkel a réitéré le ferme soutien de l'Allemagne à l'accord. Je me demande comment la France va réagir. Emmanuel Macron, qui a également eu un sommet avec Trump le mois dernier, a confirmé le soutien inaltérable de la France. Je me demande comment la Grande-Bretagne va réagir. Theresa May a qualifié l'accord de 'vital' et le ministre britannique des affaires étrangères Boris Johnson est allé à Washington pour insister sur la nécessité de maintenir l'accord. L'Allemagne et la France figurent parmi les dix principaux partenaires commerciaux de l'Iran (malgré les sanctions). Ils veulent accroître leurs échanges commerciaux avec la 27e économie mondiale, (...) Lire la suite »

Voilà pourquoi sortir de l’euro ne serait pas historiquement une régression (Marx21)

Vladimiro GIACCHÉ

Recension du nouveau livre de Domenico Moro, La gabbia dell’euro. Perchè uscirne è internazionalista e di sinistra (La cage de l’euro. Pourquoi en sortir est internationaliste et de gauche)

Contribution au débat sur communistes et question nationale ouvert sur le site Marx21 Il est aujourd’hui difficile de considérer la gauche européenne autrement que comme un amas de débris. C’est vrai dans toute l’Europe (emblématique le cas de l’Allemagne, où un écroulement sans précédents du SPD – qui selon les derniers sondages ne recueillerait que 16% des voix – s’accompagne d’une Linke incapable de bénéficier de cette situation, en restant autour des 10%, tandis que l’AfD serait carrément devenu le second parti). Mais c’est surtout dans notre pays que la destruction de la gauche a atteint des niveaux tout simplement inimaginables il y a quelques années seulement- sans parler du temps où l’Italie se trouvait en présence du plus grand parti communiste d’Occident. Nombreux sont ceux qui se sont interrogés sur la genèse de cette situation, qui évidemment a plus d’une cause. Et pas, cependant, celle si chère à une vulgate désormais en vogue depuis des décennies : selon laquelle les problèmes de la gauche (...) Lire la suite »

UE, Espace Schengen pour les forces de l’Otan (Il Manifesto)

Manlio DINUCCI
La Commission européenne a présenté le 28 mars le Plan d’action sur la mobilité militaire, “En facilitant la mobilité militaire à l’intérieur de l’Ue -explique la représentante des affaires étrangères de l’Union, Federica Mogherini- nous pouvons réagir plus efficacement quand surgissent les défis”. Même si elle ne le dit pas, évidente est la référence à l’”agression russe”. Le Plan d’action a été mis en œuvre en réalité non pas par l’UE, mais par le Pentagone et par l’Otan. En 2015, le général Ben Hodges, commandant des force terrestres étasuniennes en Europe (U.S. Army Europe), a requis l’institution d’ “un Espace Schengen militaire” afin que les forces EU, pour faire face à “l’agression russe”, puissent se déplacer avec la plus grande rapidité d’un pays européen à l’autre, sans être ralenties par des règlements nationaux et des procédures douanières. Cette requête a été faite précisément par l’Otan : le Conseil Atlantique-Nord, réuni le 8 novembre 2017 au niveau de ministres de la Défense, a demandé officiellement à (...) Lire la suite »

L’UE finance l’industrie de guerre d’Israël (The Electronic Intifada)

David CRONIN
La propagande ne se déroule pas toujours comme prévu. L’armée israélienne a choisi en début de mois de retirer une vidéo de Facebook qui la présentait comme une organisation féministe. Certains sionistes moins libéraux avaient été contrariés par le message implicite de la vidéo selon lequel les femmes soldats sont tout aussi capables de tuer les Palestiniens que leurs collègues masculins. Israël a la chance que ses principaux partenaires soient indifférents devant de telles prises de bec embarrassantes. Emanuele Giaufret, l’ambassadeur de l’Union européenne à Tel Aviv, fait partie de ces partenaires. Il a de quoi s’occuper avec le soutien aux Israéliens qui bénéficient des subventions scientifiques de l’UE. Lors d’une récente réception, Giaufret a loué les entreprises et institutions israéliennes pour leurs « idées incroyables ». Il y a aussi promu un court métrage sur les « projets de collaboration » entre l’UE et Israël. Le film montre un représentant d’Israel Aerospaces Industries (IAI – une entreprise de (...) Lire la suite »

Lettre ouverte aux parlementaires européens auteurs d’une pitoyable résolution

André LACROIX

Le 18 janvier 2018, le Parlement européen adoptait une résolution "sur les cas des militants pour les droits de l’homme Wu Gan, Xie Yang, Lee Ming-che et Tashi Wangchuk,ainsi que du moine tibétain Choekyi (1)". Comme on le verra plus bas, cette résolution, comme le Gorille de Georges Brassens, "ne brille ni par le goût, ni par l'esprit".

Madame la Parlementaire européenne, Monsieur le Parlementaire européen, La résolution que vous avez cru devoir adopter le 18 janvier 2018 ne résiste pas aux critiques. * * * 1) Partialité En premier lieu, elle se caractérise par une étrange partialité, oubliant que les pires atteintes aux droits de l’homme sont dues aux guerres et à la misère. Or, précisément, pour ce qui est des guerres, la République populaire de Chine, indépendamment du conflit sino-indien, n’a mené que deux opérations militaires en dehors de son territoire (en 1949 en Corée et en 1976 au Vietnam), soit vingt fois moins que les États-Unis – qui ont semé la mort et le chaos un peu partout dans le monde. Or, précisément, pour ce qui a trait à la misère, la Chine, en moins de quarante ans, a réussi à extraire de l’extrême pauvreté plus de 600 millions de personnes – un exploit inégalé à ce jour. Au Tibet, par exemple, l’espérance de vie a doublé et le niveau de vie est en croissance constante, au plus grand bénéfice d’une population qui, (...) Lire la suite »
14 

L’impérialisme allemand, instrument du « Royaume de l’argent » (Defend Democracy Press)

Thomas FAZI

Les plans dystopiques de l’Allemagne pour l’Europe : du fantasme à la réalité ? L’idée de l’européisme a fourni aux élites d’Allemagne l’alibi parfait pour dissimuler leur projet hégémonique sous le voile idéologique de « l’intégration européenne ».

L’impérialisme allemand, instrument du « Royaume de l’argent » Après l’élection d’Emmanuel Macron en France, beaucoup (y compris moi) ont affirmé que cela signifiait une relance de l’alliance franco-allemande et un nouvel élan pour le processus d’intégration économique et politique du haut vers le bas en Europe, un fait que la plupart des commentateurs et politiciens – reconnaissants comme ils le sont envers le récit européiste – voyaient comme une évolution clairement positive. Parmi les réformes prétendument « en retard » dont on disait qu’elles étaient sur la table, il y avait la création d’une pseudo « union fiscale » soutenue par un (maigre) « euro-budget » ainsi que la création d’un « ministère européen des Finances », les points centraux des projets de Macron pour « refondre l’Union européenne » – une proposition qui soulève un grand nombre de questions très inquiétantes tant du point de vue politique qu’économique, dont j’ai longuement parlé ailleurs. L’optimisme (infondé) des intégrationnistes a cependant (...) Lire la suite »

Trump se décharge des problèmes de politique étrangère - L’UE s’autonomise

Moon of Alabama
Les États-Unis sont de plus en plus isolés en matière de politique internationale, et l'Europe commence même à montrer un peu de courage et à mettre en œuvre une politique étrangère indépendante. Cela contrarie les impérialistes américains mais ils ne peuvent pas y faire grand-chose. Cette évolution pourrait bien faire partie du projet de Trump de « Rendre sa grandeur à l’Amérique ». Après que Trump a déclaré que les États-Unis considéraient Jérusalem comme la capitale d'Israël, le Conseil de sécurité des Nations Unies et l'Assemblée générale des Nations Unies ont condamné cette initiative. Les États-Unis ont dû opposer leur veto à une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies que 14 autres membres soutenaient. Au moment où les manifestations et les émeutes de faible envergure en Iran se calmaient (comme je l’avais prévu), l'ambassadrice américaine Haley a tenté de s'en servir pour mettre en scène une sorte de condamnation du pays par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle essuyé une rebuffade de la (...) Lire la suite »

Robert Schuman un homme de paix ? Vous voulez rire !

Jean-Pierre COMBE
L’Agenda de la Paix de 2 018, dans sa page du 16 mai, cite la déclaration faite par Robert Schuman le 9 mai 1 950, et que voici : « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent. La contribution qu’une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d’une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. » Cette citation illustre un court article par lequel son auteur présente tout à la fois Robert Schuman comme un militant pacifiste et l’unification de l’Europe comme le moyen d’assurer durablement la paix. En lisant cet article, je me suis demandé quels romans de fiction avaient pu séduire son auteur au point de lui faire prendre le faux pour le vrai, le chef ( re )constructeur de l’Empire européen Robert Schuman pour un homme de paix, et l’unification étatique de l’Europe comme un moyen (...) Lire la suite »

Plan B : le Plan de Sortie de l’UE et de l’euro - Par le collectif Citoyens Souverains

Vincent Christophe LE ROUX

La 2ème convention de La France insoumise va se tenir les 25 et 26 novembre prochains à Clermont-Ferrand. Cette convention clôturera un processus entamé il y a plusieurs semaines. Nous, le collectif Citoyens Souverains, profitons de cette convention pour contribuer au débat qui existe, de fait, entre membres de La France insoumise sur la question européenne.

1/ Le collectif Citoyens Souverains : qui sommes-nous ? Ce collectif d’Insoumis, qui s’est créé de manière informelle en 2016, a décidé finalement de se constituer en association en 2017. Nous, Insoumis qui avons constitué ce collectif, avons commencé par rédiger ensemble une charte qui est le meilleur moyen pour présenter qui nous sommes et ce à quoi nous aspirons. Cette charte, qui a été publié sur notre site, est reproduite ci-dessous : * * * * * Nous citoyennes et citoyens, syndicalistes et associatifs, nous rassemblons dans le collectif Citoyens Souverains afin de prôner une 6ème République sociale, écologique, démocratique, laïque, féministe et anti-raciste, dans laquelle les citoyens seront souverains et donc libérés des traités de l’Union Européenne, de l’OTAN, et des marchés financiers. Nous voulons dégager la caste corrompue qui nous gouverne, partager les richesses produites dans le pays, et créer des millions d’emplois afin que chacun puisse vivre dignement dans un environnement sain. C’est (...) Lire la suite »
18 

NON au drapeau de l’Union Européenne et à son "hymne". Place aux PEUPLES !

Léon LANDINI

Dénonçant le caractère anti laïque du drapeau de l'Union Européenne et surtout le fait que cet emblème a été rejeté à une large majorité par les français le 29 mai 2005 par referendum et que la constitution ne reconnait pas cet insigne, les députés de la France Insoumise ont demandé le retrait du drapeau bleu marial au douze étoiles d'or de l'enceinte de l'Assemblée Nationale. Ce à quoi le président Macron - qui en allemand dans le texte dit "faire ce qu'il veut" et après avoir fait relire et corrigé ses discours par la chancelière Merkel et tout en appliquant scrupuleusement les ordres de la commission européenne dont les ordonnances sont la parfaite traduction - prétend répliquer en faisant reconnaitre de force et le drapeau et l'hymne de l'Union Européenne. Une pétition a été lancée pour l'en empêcher : unissons nos voix pour faire entendre celle du peuple, celle exprimée dans les urnes en rejetant avec la Constitution Européenne ce drapeau et cet hymne anti républicain.

Tout occupé à dissoudre la souveraineté nationale et les acquis sociaux du peuple français dans l' UE (« défense européenne » intégrée à l’OTAN, « gouvernement de la zone euro », listes transnationales aux européennes...), Emmanuel Macron voudrait imposer le drapeau européen, aujourd’hui dénué de statut officiel, comme le drapeau officiel-bis de notre pays. Or, en refusant par référendum la constitution européenne, qui prétendait institutionnaliser le drapeau et l’ hymne européens, le peuple français s’est déjà souverainement opposé à ce coup d’État symbolique le 29 mai 2005. Les signataires de ce texte refusent que cet emblème anti-laïque (renvoyant au drap marial entouré des étoiles apostoliques), supranational (et non « internationaliste ») et antipatriotique, qui sert de référence aux supporteurs de l’UE néolibérale et atlantique, soit imposé à l’ensemble du peuple français. pour signer en ligne cliquer ici : https://www.change.org/p/france-non-au-drapeau-de-l-union-europ%C3%A9e... Premiers signataires : Léon (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190