RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La question ne sera pas posée

En France, tout justiciable a droit à un avocat, à des témoins et il peut présenter sa version des faits avant d’être jugé.

C’est le principe dit : « Audiatur et altera pars » (ou Audi alteram partem), expression latine qui signifie « entendre l’autre partie ».

C’est un principe de justice fondamentale qu’on peut rapprocher des notions de droits de la défense, bonne foi, loyauté, équité et égalité des armes.

Il ne s’applique pas au journalisme : les médias mainstream (publics et privés) peuvent mentir, diffamer, inventer, insulter, juger et condamner dans un monologue qu’ils concluent par : « La séance est levée ».

Théophraste R. Auteur de l’essai (en gestation) : « Pour un Nuremberg des médias français ».

URL de cette brève 6877
https://www.legrandsoir.info/la-question-ne-sera-pas-posee-6877.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
19/11/2021 à 12:04 par daniel

("En France, tout justiciable a droit à un avocat, à des témoins et il peut présenter sa version des faits avant d’être jugé")
Mais pas forcément écouté !!!! Trop d’erreur judiciaire, et heureusement que la peine de mort est abolie, ce qui en évite autant !!!

#185787 
19/11/2021 à 14:30 par calame julia

Il y aurait tellement à dire que : +_+ ! J’ai bien tout compris ?!
Concernant le justiciable il s’agit de la justice pénale ...? Car dans le civil les abus d’honoraires, d’ignorance et de
prétention des avocats (certains pas tous) [ phrase inutile, puisque nous ne les connaissons pas tous]. Par contre, les
magistrats, juges et autres procureurs sont parfaitement au fait du comportement de certains de leurs coreligionnaires
de la justice. Omertà quand tu nous tiens.

#185794 
20/11/2021 à 15:38 par Assimbonanga
#185831 
21/11/2021 à 16:41 par Auguste Vannier

La cause est entendue, mais on ne le répètera jamais assez : Le Monde n’est plus depuis longtemps un journal de référence, et la presse des 9 milliardaires ne peut pas être autre chose qu’un système de propagande dont on voit les effets dans l’apathie des citoyens en général, et encore plus dans celle des journalistes professionnels (en général) qui ne respectent même pas leur propre dignité et ne se préoccupent pas de celle des autres.
En attendant, lisons LGS et les media alternatifs qui font du bon travail (en général), Lisons aussi les media étrangers qui portent certainement les intérêts de leurs pays et de leurs financeurs, mais qui donnent un regard alternatif sur ce qui se passe en France et dans le monde.
Comme disait ce Russe (Soviétique) : "quand on lit La Pravda on sait qu’il faut penser le contraire de ce qui est présenté pour avoir une certaine idée de la réalité, vous à l’Ouest vous gobez ce que dit votre presse par ce que vous êtes persuadé qu’elle est libre..."
S’il nous arrive de lire la presse des 9, lisons là comme se lisait La Pravda.

#185849 
22/11/2021 à 10:20 par Assimbonanga

J’ai surveillé France 2 samedi au JT de 20h : rien sur la manif des Gilets-Jaunes. Il fallait se rabattre sur la télé russe.
En revanche, grosse séquence pour une manif couleur violette (du giron de Marlène Schiappa interrogée sur France Inter le dimanche midi).

#185857 
RSS RSS Commentaires
   
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Cinq Cubains à Miami
Maurice LEMOINE
6 octobre 1976, La Barbade : un attentat détruit en vol un DC-8 de la Cubana de Aviación (soixante-treize morts). 12 avril au 4 septembre 1997 : une série d’explosions frappe les hôtels de La Havane. A l’origine de ces actions terroristes qui, depuis 1959, ont fait plus de 3 400 morts à Cuba : Miami ; la très honorable « Fondation » ; quelques personnages ténébreux : Luis Posaril, Pepper Nández, Jorge Maskano, le docteur Orlando… Une même obsession les habite : en finir avec le régime et faire la peau (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« (...) on a accusé les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité. Les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe dirigeante de la nation, devenir lui-même la nation, il est encore par là national, quoique nullement au sens bourgeois du mot. »

Karl Marx, Friedrich Engels
Manifeste du Parti Communiste (1848)

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.