RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

« Le Char et l’Olivier » : Lancement du financement participatif

Depuis plusieurs mois, Roland Nurier, ex-gestionnaire d’une petite entreprise de l’économie sociale et solidaire installé dans le Rhône, réalise le film documentaire « Le Char et l’Olivier, une autre histoire de la Palestine » qui relate le conflit israélo-palestinien et son histoire au travers de témoignages et d’interviews.

Après s’être rendu une première fois en Palestine en 2014, sa rencontre à Tarare (69) avec la réalisatrice palestinienne Mai Masri, venue présenter son film « 3000 nuits », a été déterminante.

"Le char et l’olivier jette un regard honnête et courageux sur les violations de l’occupation israélienne en Palestine à un moment où beaucoup choisissent de fermer les yeux sur les souffrances du peuple palestinien. Avec une approche approfondie et lucide, ce film exige que les dirigeants de la communauté internationale prennent des mesures concrètes pour appliquer le droit international et mettre fin à l’occupation israélienne. Le Char et l’olivier porte un message humain fort que nous devrions tous soutenir."

Mai Masri, réalisatrice Palestinienne auteure de "3000 nuits"

Il décide alors de se lancer dans ce projet qui l’a amené à se rendre de nouveau dans ce pays en mars dernier, à recueillir les témoignages de citoyens palestiniens et à rencontrer de nombreuses personnalités spécialistes de la question : Michel Warchawski, journaliste et militant pacifiste israëlien, Jean Ziegler du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Elias Sanbar délégué pour la Palestine auprès de l’UNESCO, Pierre Stambul de l’Union des Juifs français pour la Paix, Dominique Vidal et Alain Gresh du Monde diplomatique, Christiane Hessel, infatigable témoin de la cause palestinienne (et épouse de Stéphane Hessel) et bien d’autres encore...

Roland Nurier, qui s’intéresse à la Palestine depuis toujours s’est beaucoup documenté, en lisant d’innombrables livres et en visionnant un grand nombre de documentaires ou de fictions traitant du sujet. Passionné de cinéma documentaire et de géopolitique, il décide de réaliser lui-même en s’entourant d’une équipe de professionnels pour concrétiser ce projet qui lui tenait à cœur.

Pour aller au bout de son aventure et atteindre l’objectif d’une sortie nationale en salle au printemps 2018, avant un DVD, il a dorénavant besoin d’aide. Car si 70 % du film est bouclé, il reste encore à trouver des fonds pour le finaliser et notamment passer à la post-production.

C’est pourquoi Roland Nurier lance un appel au financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank.

Ce projet destiné à apporter un autre regard sur le conflit israélo-palestinien a besoin « de votre solidarité, de votre humanité, de votre soutien » selon les mots de Gilles Perret, réalisateur de la « La Sociale » sortie en novembre 2016 (qui conte l’histoire de la sécurité sociale).

A noter que le financement participatif fonctionne sur la règle du tout ou rien : le projet aboutira si et seulement si le montant cible de 12.000 € est atteint au 16 décembre 2017, sinon tous les donateurs seront automatiquement remboursés.

Pour participer : http://bit.ly/le-char-et-l-olivier-kiss-kiss-bank-bank

Roland NURIER
Hérisson rebelle production
Tél. 06 88 16 76 74

« Celui qui résiste peut perdre, celui qui ne résiste pas a déjà perdu. »

Bande Annonce :

URL de cet article 32549
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Une histoire populaire de la Résistance palestinienne.
Mazin QUMSIYEH
20 ans après la signature des Accords d’Oslo, découvrez l’Histoire de la Résistance palestinienne depuis le commencement, avec la lutte contre la domination ottomane, jusqu’à nos jours avec la campagne BDS (Boycotts, Désinvestissements et Sanctions)... Chercheur en génétique et professeur aux Universités de Bethléem et de Birzeit, après avoir enseigné aux États-Unis, le docteur Mazin QUMSIYEH est président du Centre palestinien pour le rapprochement entre les peuples. Figure importante de la résistance (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.