Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


PALESTINE

La question palestinienne est représentative de ce qui ne tourne pas rond dans le monde. Le rôle des États occidentaux et l’accord tacite de diverses institutions en font un cas très particulier de la politique actuelle.

Les trois dernières offensives militaires d’envergure menées par Israël contre Gaza, entre 2008 et 2014, ont fait des milliers de morts du côté palestinien et donné lieu à de nouvelles expropriations de terres en Cisjordanie. Ces guerres de conquête israélienne ont ravivé, chez les militants de la justice sociale, le besoin d’exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien et l’importance de renouveler le vocabulaire politique lié à cette question.

Dans cet ouvrage en partie rédigé dans le feu de l’action, à l’été 2014, Noam Chomsky et Ilan Pappé, deux ardents défenseurs de la cause palestinienne, mènent une longue conversation dirigée par Frank Barat. Pour eux, le problème palestinien est depuis le début un cas évident de colonialisme et de dépossession, même si on préfère le traiter comme une affaire complexe soi-disant difficile à comprendre et, plus encore, à résoudre.

Leurs échanges portent à la fois sur le sionisme en tant quephénomène historique, la pertinence d’analyser la situation en Palestine comme un apartheid, l’efficacité de la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et la viabilité de la solution à un ou à deux États...

Tour d’horizon de la question palestinienne, ce livre a le mérite d’envisager la situation en Palestine comme un baromètre de la répression politique. Car l’injustice qui accable le peuple palestinien a des ramifications partout dans le monde. « De Ferguson à Barcelone, en passant par Mexico, nombreux sont les gouvernements qui calquent les méthodes employées par Israël pour opprimer les Palestiniens. Leur recours aux mêmes tactiques et, souvent, aux mêmes armes démontre que les Palestiniens servent maintenant de cobayes – et que la Palestine est devenue un grand laboratoire », écrit Frank Barat.

EN LIBRAIRIE LE 11 AVRIL 2016

Noam Chomsky est linguiste, analyste des médias et professeur au Massachusetts Institute of Technology.

Il est célèbre dans le monde entier pour ses écrits, notamment pour ses nombreux livres traduits aux Éditions Écosociété : L’an 501 ; Les dessous de la politique de l’Oncle Sam ; Propagandes, médias et démocratie ; Quel rôle pour l’État ? ; Israël, Palestine, États-Unis : le triangle fatidique ; La poudrière du Moyen-Orient ; Le bien commun et L’Occident terroriste.

Ilan Pappé est professeur d’histoire à l’université d’Exeter, au Royaume-Uni, et directeur du Centre européen d’études sur la Palestine et fut directeur de l’Institut d’études sur la Palestine Emil Touma à l’université de Haïfa, en Israël. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Le nettoyage ethnique de la Palestine (Fayard), Une terre pour deux peuples (Fayard), et La guerre de 1948 en Palestine (La Fabrique).

Sous la direction de Frank Barat

Traduit de l’anglais par Nicolas Calvé

184 pages ● 978-2-89719-245-7 ● 19 €

Frank Barat est un militant des droits de l’homme et coordinateur du Tribunal Russell sur la Palestine. Il est co-auteur de Palestine l’état de siège (Galaade, 2013) avec Noam Chomsky et Ilan Pappé et Défier le récit des puissants (Indigène, 2014) avec Ken Loach.

Frank Barat est francophone et vit à Bruxelles. Il est disponible pour toute entrevue

ÉDITIONS ÉCOSOCIÉTÉ www.ecosociete.org
Contact presse : Sylvain Neault ● +33 (0) 6 77 31 41 08 ● pressefr@ecosociete.org
Distribution France et Belgique : DG DIFFUSION et Suisse : SERVIDIS

URL de cet article 30385
   
Même Thème
Résistant en Palestine - Une histoire vraie de Gaza.
Ramzy BAROUD
Comprenez, de l’intérieur de Gaza, comment le peuple palestinien a vécu la signature des Accords d’Oslo : les espoirs suscités et immédiatement déçus, la désillusion et la colère suscitée par l’occupation et la colonisation israéliennes qui continuent... La seconde Intifada, et la montée politique du Hamas... Né à Gaza en 1972, Ramzy BAROUD est un journaliste et écrivain américano-palestinien de renommée internationale. Rédacteur en chef de The Brunei Times (version papier et en ligne) et du site Internet (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans toute idée, il faut chercher à qui elle s’adresse et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité.

Bertolt Brecht


Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire : je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos (...)
57 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
19 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.