RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le mi-raculé

Le mi-raculé
(demi-raculé étant donné la "grandeur" du non-phénomène)

sous-titre : Quai des embrouilles

Préambule : Il n’est pas question d’intervenir pour l’un ou l’autre des candidats en lisse dans ce que je considère comme une pitrerie électoraliste…, mais il y a péril en la demeure, le nain hargneux remet ça et confisque l’espace médiatique (privé et surtout publique) en éructant sa haine à coup d’invectives et menace à nouveau !… Aux armes citoyens !

Du tréfonds des abysses sondagières où il croupit (contrairement *aux agences d’opinions et aux officines aux ordres, je ne crois pas un seul instant que le peuple français ait changé (sans raisons apparentes) d’opinion sur le sujet ; il inspire l’antipathie et les Françai(se)s le détestent cordialement encore et toujours, ceci un fait indéniable !), lui et la foule de *conseillers en tous genres (grassement payés avec des fonds publics… pourquoi ce gênerait-il, hein ?… des inconscient(e)s l’ont élu pour ça. Il agite à tout bout de champ sa "légitimité"…, pourquoi est-il si inquiet ? qu’a-t-il de si pesant à cacher ?), ont fomenté une entourloupe d’envergure qui commence comme ça : ** le meeting de Villepinte, suivit d’un matraquage médiatique sans précédent... et la suite vous la connaissez bien…, une redite de 2007 dans les tuyaux…, si vous mordrez « à ses appâts rances », bien entendu !
Nous étions avertis, n’avaient-ils pas trompeté et klaxonné à tout va, que ce meeting était celui de la dernière chance ? (comme l’affirmait son grand ami Gaubert, déclarant que s’il (sarkozy) n’était pas réélu, ils étaient tous morts !)
Comprenez celui de toutes les manipulations ! (de ce plan foireux, il ne sera jamais question d’imagination, bien trop subtil pour ces messieurs-dames de la famille…, de bonnes grosses ficelles…, ou plutôt de gros, très gros cordages, tellement ils nous méprisent… et c’est par magnanimité qu’ils consentent à s’adresser au peuple français…, et leur condescendance n’a d’égale que leur hypocrisie quand ils (selon leur propres déclarations) s’abaissent à s’adresser aux crétins écervelés que nous sommes !)
Et comme de bien entendu, les rédactions (éditorialistes « bille en tête ») ont emboîté le pas des sirènes sarkosiennes (sauf à l’étranger, où la presse internationale se déchaîne et se gausse sans retenue de la campagne de « sarkozy-LePen » et la répugnante fatuité à bourrer sa campagne d’incitations au racisme débridé. Ils sont coupé des réalités à un tel point, qu’ils dégueulent leur haine des arabes, alors que simultanément leur candidat courtiserait le « vote Musulman » !… allez comprendre…), mais tout ce cirque ne lui était pas destiné, ce branle-bas (très) n’avait pas d’autre but que d’essayer de nous pigeonner, et de nous rouler dans la farine. Mais son coup à manquer !
Il voudrait faire accroire qu’il est un candidat comme les autres (il n’a pas oser nous resservir le "storytelling" du petit nouveau en politique (alors qu’il grenouillait depuis des dizaines d’années, voir les nombreux articles à ce sujet), ces conseillers inventent une autre histoire… Il était une fois…l’histoire du candidat-président des riches, sans passé ni bilan, ni rien (une farce muette sur le passé de monsieur le candidat-président des riches, sans musique, sans rien ni personne, rien d’autre que lui… à mourir d’ennui !)
Tout ce fatras vous en aviez la primeur sur ce site, dans de nombreux articles, bien avant les autres lecteurs (les sites "normaux" (sans parler des officines du genre Atlantico ou tica ?) la bouclaient et préféraient publier des « marronniers »…, c’est bien plus lucratif coco !), ou nous décrivions un ou deux ans en avance sur la période actuelle, et le déplorable spectacle qui nous afflige aujourd’hui.

* il s’agit bien évidemment des "instituts" de sondage (qui distribuent aux chefs du personnel politique leurs "instantanés" (pas tant que ça, puisque fabriqués « au doigt mouillé » !), moyennant finance bien entendu, pour répandre les bonnes grilles de lecture (celle du client), les officines médiatiques, dont l’inénarrable « Figaro » (organe de propagande imbécile et haineux), « Le Parisien » (??? pourquoi "parisien" ? on ne sait pas bien pourquoi, puisqu’il prétend à une diffusion nationale ?) journal propagandiste fait par des bignolos, bien trop commode porte-parole des commères, ce média déconneur et ragoteur, ce serait donné pour "mission" (en fait, il (le groupe financier qui le contrôle) ciblerait en priorité, les naïfs et les benêts de tous acabits) de remplacer nos chères bignoles (par pure charité sans doute ?), car depuis que ces pauvres dames ont été virées sans ménagements de nos portes cochères et de leurs loges, pour être remplacées « au pied levé » par un « digicode » (sauf dans les ghettos d’ultra-riches, bien entendu… (cette clientèle de privilégiés, chérit par le candidat-président des riches, sarkozy)

Malin sarkozy ? Pas si sûr, car « à malin, malin et demi » (et dans son cas : « à malin, malin au ras des pâquerettes » !)
Chef de clan, (dont les turpitudes et autres arnaques sont d’une ressemblance foudroyante avec celles de ses comparses, dont l’un de ses acolytes était (?) aussi chef d’un clan maffieux, Silvio Berlusconi, dit « Pépère Pervers ou "PP" Silvio » … mais ce dernier n’était pas le seul, hélas !) à la tête d’une maffia qui pille sans vergogne la France (et depuis qu’il sait que ses chances sont quasi nulles de recouvrer l’immunité liée à la fonction élyséenne (cette grossière interprétation des textes constitutionnels, suivi d’un vote « aux petits oignons » pour couvrir les turpitudes de son prédécesseur et surtout les siennes !… protection sur mesure en somme, adaptée au cas de Nabot Léon… Mais n’en doutons pas, comme son prédécesseur il finira devant un tribunal et justice sera enfin faite… !).
Il ne devait pas se représenter, mais des conseillers (encore eux !) lui soufflèrent à l’oreille qu’il serait plus prudent de briguer un second mandat (et une immunité si efficace à éloigner les curieux ou les juges trop pugnaces), pour laisser du temps au temps (comme disait le slogan mitterrandien), le temps qu’on oublie ses turpitudes passées (ou récentes), et déclarait qu’après la politique, il consacrerait tout son temps à s’enrichir (l’homme qui a ruiné la France) et s’en mettre plein les poches. Tous ses beaux projets risquent fort d’être gâché, à cause de vilaines affaires lui collant à la peau, et qui risquent très probablement de faire capoter un si beau et si nobles projet… en tôle, plutôt que de péter dans la soie !
sarkozy, cet homme qui déteste tant le peuple (qui je crois, le lui rendra très prochainement au centuple), demande de l’aide (l’arrogant président des riches, quémande l’aide des pauvres, on aura tout vu et tout entendu !). Il ne manque pas d’air ce coco… (n’est-il pas connu du monde entier pour son incroyable culot, son incommensurable grossièreté et un nombrilisme démesuré ?) La seule aide (désintéressée et sincère) qu’on puisse octroyer au candidat-président des riches (et des très riches), c’est de l’envoyer lui et ses complices devant un tribunal, pour y répondre de ses actes et enfin régler l’addition (en souffrance depuis cinq ans, grâce au stratagème décrit plus haut ! des montagnes de fric détournée au profit des membres de son clan et très probablement au sien ?) Tous ces morts (pas seulement ceux des théâtres d’opérations (en Afghanistan, en Côte d’Ivoire etc.), mais toutes les victimes de ses décisions iniques et intéressées…, elles sont légions !) qu’il a sur la conscience (pas sûr qu’il en ait une !… car pour cela il aurait fallu qu’il exprima des remords…, ce qui n’est évidemment pas le cas ! bien au contraire, et se vente à qui veut bien l’entendre qu’il ne regrettera jamais rien !), toutes ces arnaques et turpitudes en tous genres et à tous les niveaux de l’Etat français, ainsi qu’à la tête de nombreuses instances dirigeantes (publics, semi-privées et privées), il pourrit et corrompt tout ce qu’il touche ! C’est un malfaisant !… ou plutôt c’est un étalon dans le genre, l’incarnation de l’abominable « homoncule politicard » dans toute son horreur !

** Villepinte ? presqu’aussi nombreux que les militants umpistes trimballés dans des cars tristes à pleurer (ceux que j’ai pu apercevoir et qui rentrait au bercail, étaient tous presque vides…, malgré un grossier stratagème consistant à couvrir quasiment toutes les fenêtres des cars de la bobine du chef de clan et candidat-président des riches) Autre chose, il paraît que dans la foultitudes de professionnels et spécialistes s’activant auprès du candidat-président des riches, il y aurait trois conseillers à part, l’un serait conseiller es-talonnettes, un autre serait conseiller es-escabot pour pupitre de meetings (bourrés de claque umpiste) et le dernier serait chargé de détruire les dérapages orduriers du chef président-candidat…ce dernier doit avoir beaucoup à faire, c’est bien fait pour lui !.
Curieusement et contrairement aux « guerres de sarkozy » en Libye, en Côte d’Ivoire etc. (« la guerre des images » paraît-il ?), il y a manifestement profusion d’images (encadrées, contrôlées et figées) sur des groupes de professionnel(le)s de la "claque" et des agitateurs de drapeaux ou de souteneurs de banderoles, où les fanatiques propagandistes umpistes comptaient 80.000 "personnes" dans une salle qui ne pouvait en contenir que 30.000 ! Farce, non ?

Portez vous bien mes ami(e)s et à bientôt sans doute ? sergio

URL de cet article 16123
  

Un autre regard sur le 11 septembre
David Ray GRIFFIN
« En s’appuyant sur des milliers de sources, cette critique détaillée, loin de partir d’idées préconçues ou d’exprimer une opinion réactionnaire, soulève assez de questions précises et dérangeantes pour étayer une demande de nouvelle enquête plus convaincante que jamais. » - Publishers Weekly Présentation de l’auteur David Ray Griffin est professeur émérite de philosophie des religions et de théologie à la Claremont School of Theology et à la Claremont Graduate University. Il est également, co-directeur du (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique. Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.