RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Le voilà enfin, l’amendement qui permet au médecins cubains de venir au chevet de leurs voisins français !

Le gouvernement, devant l’urgence sanitaire, autorise les personnels soignants à venir de Cuba, en renfort, dans certains territoires ultramarins. Une victoire pour les sénateurs antillais, un véritable soulagement aussi.

« Heureuse ! Heureuse ! C’est l’aboutissement d’un long périple avec mon collègue Dominique Théophile, sénateur de Guadeloupe. » La réaction de la sénatrice martiniquaise Catherine Conconne (Parti progressiste martiniquais, apparenté socialiste) est à la mesure du combat menée par elle et d’autres élus antillais : la possibilité de voir enfin des médecins cubains venir en aide à leurs collègues des Caraïbes.

Cette demande ne date pas d’hier...

Alors qu’un couvre-feu a été instauré mercredi, la Martinique a compté un troisième décès et recense 128 cas. Comme les autres territoires français des Antilles (en Guadeloupe, 114 cas recensés), de l’Amérique du Sud (en Guyane, 51 cas, 15 guérisons) et de l’Atlantique Nord (à Saint-Pierre-et-Miquelon, aucun cas à ce jour), elle va pouvoir bénéficier de l’aide de médecins cubains : le gouvernement français, dans l’urgence, a accepté par décret l’envoi de soignants venus de l’île voisine. Mais, en réalité, cette demande ne date pas d’hier, et il ne s’agit pas uniquement de lutter contre la pandémie de coronavirus, mais bien de remédier à des déserts médicaux. Magali Zamor, secrétaire général de la CGT Martinique santé, faisait part la semaine dernière encore du « manque de moyens du CHUM » et d’un « nombre de respirateurs disponibles critique ». C’est en juin 2019, lors de l’examen de la loi d’Agnès Buzyn de « transformation du système de santé », que Catherine Conconne avait déposé un amendement ouvrant la porte aux médecins hors Union européenne. Auparavant, son collègue de Guadeloupe, Dominique Théophile (LaREM), avait rencontré l’ambassadeur de Cuba à ce sujet. Ce sont les directeurs des agences régionales de santé qui peuvent délivrer l’autorisation, et pour une durée limitée. Pour la sénatrice, le motif est clair : « Il a été pris principalement pour renforcer nos CHU. Il nous manque certaines spécialités médicales et nous avons du mal à faire venir des médecins d’Europe. Cet amendement nous permet d’aller puiser dans nos ressources fraternelles cubaines. Donc, pour moi, c’est une victoire, une grande joie. Que ce décret arrive en pleine crise du coronavirus, c’est très bien. »

Une solidarité qui existe déjà dans la plupart des territoires de la Caraïbes

Pour l’heure, 38 pays ont fait appel à cette aide médicale cubaine, dont, en Europe, l’Italie et Andorre. La France est donc le troisième, même si elle ne s’en vante pas et que ces personnels ne peuvent être appelés en renfort que dans les territoires ultramarins. Dans les Caraïbes, cette solidarité existe dans la plupart des territoires : Haïti, Antigua-et-Barbuda ou bien la Jamaïque, qui accueillent déjà des délégations dans le cadre de l’épidémie. En attendant, peut-être, que le gouvernement accepte également leur venue en métropole : la semaine dernière, une cinquantaine de députés l’ont demandé. Sans réponse à ce jour.

»» https://www.humanite.fr/antilles-le-voila-enfin-lamendement-qui-permet...
URL de cet article 35949
  

Même Thème
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Le fait de se définir Blanc ne s’est pas construit à travers des séances d’œnologie ou de dégustations de glaces entre amis, mais sur le saccage de la vie, de la liberté, du travail et des terres ; sur la lacération des dos ; l’enchaînement des membres ; l’étranglement des dissidents ; la destruction des familles ; le viol des mères ; la vente des enfants ; et tant d’autres actions destinées avant tout à nous refuser à toi et moi le droit de protéger et de disposer de nos propres corps. »

Ta-Nehisi Coates

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.