Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les élections de 2016 et ces Congolais(es) qui ont perdu la vue !

« Ils nous dominent plus par l'ignorance que par la force. » Simon Bolivar

Nous avons un problème. Un problème très sérieux. Plusieurs d’entre nous doivent avoir perdu ou la tête ou la vue. Ou les deux à la fois. Que ceux qui en doutent suivent attentivement la vidéo de la dernière conférence du Président de la CENI aux Etats-Unis. Ils verront que la dénomination ’’NED’’ (la Fondation pour le développement de la Démocratie) apparaît sur un mur. Il n’est donc pas exclu que cette organisation étasunienne soit parmi les organisateurs de cette conférence sur les futures élections en RDC. D’ailleurs, ce n’est un secret pour personne que plusieurs ONG de droits de l’homme et certains partis politiques en RDC bénéficient du soutien de la NED et de l’USAID.

Revenons à la NED. Qui ont été et sont les membres de son Directoire ? Plusieurs figures de l’establishment conservateur étasunien dont Henry Kissinger, Madeleine Albright, Francis Fukuyama, Zbigniew Brzezinski, John McCain, Paul Wolfowitz, etc. Et voici ce que l’un de ses directeurs, Allen Weistein, confie au Washington Post, le 22 septembre 1991 : « Beaucoup de ce que nous faisons aujourd’hui a été fait de manière occulte par la CIA, il y a 25 ans »[1].

L’inversion sémantique fait que plusieurs compatriotes, membres des ONG ou des partis politiques bénéficiant de l’aide de la NED, ne comprennent pas qu’ils travaillent avec ’’une petite main’’ des services secrets étasuniens. Et la NED travaille avec tout un réseau d’autres fondations et instituts qui déstabilisent les pays et les Etats s’opposant au fondamentalisme du marché et disposés à mettre leurs richesses au service de leurs peuples. En d’autres termes, la NED comme l’USAID font partie des ’’agences et instruments « made in USA » de la sédition’’ dans plusieurs pays révolutionnaires et progressistes. A travers ces fondations et instituts, les USA et leurs alliés véhiculent un message : « Les peuples et les Etats qui sont contre le fondamentalisme du marché, les programmes d’ajustement structurel et les mesures d’austérité édictés par le FMI et la Banque mondiale sont contre nous et doivent être combattus. » Car, estiment-ils, celui qui n’est pas avec nous et contre nous. Et être avec eux, c’est travailler pour l’enrichissement du 1% des oligarques d’argent, pour l’explosion des inégalités et contre la justice sociale et l’égalité des chances.

Se laisser financer et contrôler par eux, c’est être pour eux et contre l’émancipation des peuples du fondamentalisme du marché.

Divaguer sur les futures élections en RDC en restant aveugles à l’endroit de tous ces voyages effectués par le Président de la CENI est une bêtise. Même si Internet est devenu une machette à double tranchant, il nous permet aujourd’hui de visiter des médias alternatifs pouvant nous aider à lire autre chose que la sauce aveuglante que nous servent les médias dominants. La guerre dite de ’’la quatrième génération’’ mérite d’être maîtrisée dans son modus operandi. Elle se mène par le truchement ou des proxys ou des mouvements de jeunes et d’opposition [2] fabriqués dans les universités et les laboratoires occidentaux.

Lutter contre la manducation des cœurs et des esprits exigera des compatriotes africains et congolais de rester attentifs à tout ce qui se passe dans notre monde d’aujourd’hui.

Les maîtres du monde ont des difficultés dans leur projet de domination avec la Russie, la Chine, l’Inde, l’Iran, la Syrie et plusieurs pays de l’Amérique Latine regroupés dans la CELAC ou l’ALBA. Franchement, l’Amérique Latine est en train de leur échapper comme ’’arrière-cour’’. Il ne leur reste plus que certains pays du Moyen-Orient et l’Afrique. Ils ont un sérieux besoin de pétrole et de ressources minérales pour leurs industries. Ils ont des plans déjà élaborés sur la manière dont ils doivent procéder pour avoir un accès permanent à ce marché qu’ils souhaitent non-régulé. Qu’ont-ils comme armes ? Le mépris racial, l’exacerbation de la haine entre les peuples d’Afrique, nécessaire à la politique du ’’diviser pour régner’’, la corruption des élites formées dans leurs écoles et universités, l’instrumentalisation des minorités, etc. A partir d’où agissent-ils ? De l’ombre. De plus en plus au vu et au su de tous. Ou du moins de ceux qui ont des yeux et voient. Quels sont leurs moyens ? L’argent confié aux ONG et aux IFI, l’ONU, la culture de l’ignorance au nom du pragmatisme, la désinformation par les médias dominants interposés et les autres ’’petites mains du capital’’.

Revenons à la RDC. Les fréquentations actuelles du Président de la CENI, de plusieurs organisations de la société civile et de certains partis politiques congolais donnent un mauvais signal. Il ne faudra pas attendre 2016 pour comprendre cela. La RDC est encore très mal partie. Compter uniquement sur ces élections, c’est attester que la sorcellerie néolibérale et l’ignorance qu’elle entraîne sont plus fortes que tout. Comme Simon Bolivar l’avait déjà compris : « Ils (les maîtres du monde) nous dominent plus par l’ignorance que par la force. » Une ignorance voulue, entretenue à coup de propagande mensongère par des élites ayant fait de leur ventre leur dieu ou subie par des masses populaires livrées à elles-mêmes et/ou à des spiritualités imbécilisantes par manque d’’’intellectuels organiques’’ et patriotes, héritiers de spiritualités vivantes et traditionnelles.

Bruxelles, Samedi 22/03/2014
Mbelu Babanya Kabudi
Philosophe & Analyste politique

»» http://apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/1677-les-election...

[1] Lire A. BORON, “ Agences et instruments « made in USA » de la sédition au Venezuela ”, dans Legrandsoir.info, du 06 mars 2014. http://www.legrandsoir.info/agences-et-instruments-made-in-usa-de-la-s...

[2] A. VITCHEK, “ Comment l’Occident fabrique les mouvements d’opposition ”, dans Le grandsoir.info, du 21 mars 2014. http://www.legrandsoir.info/comment-l-occident-fabrique-les-mouvements...


URL de cet article 24897
   
Un autre capitalisme n’est pas possible
Rémy HERRERA
Le capitalisme est en crise. Il pourrait même s’agir d’une des plus graves crises de l’histoire moderne. Et pourtant, à suivre l’actualité au jour le jour, l’opinion publique peut avoir le sentiment que cette crise est déjà derrière nous. Or, le pire est sans doute encore à venir, malgré les propos rassurants tenus et les aménagements envisagés. En effet, la réactivation annoncée de l’intervention étatique a notamment pour objet la négation de la nature de biens publics à la fois gratuits et libres de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Les hommes naissent ignorants et non stupides. C’est l’éducation qui les rend stupides.

Bertrand Russell


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
30 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.