RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Les vraies actions internes ne retentissent justes qu’avec de sincères obligations externes

« La politique extérieure ne résonne vraie qu’avec une politique intérieure juste, estimait Houari Boumedienne.

Houari Boumediene Allah disait et répétait bien souvent que la politique extérieure de l’Algérie était le reflet de la politique intérieure du pays .c’était un principe de base qui voulait insinuer beaucoup plus de bien en valeur pour le pays.

Hpoari Boumediene postulait comme assise à sa politique en générale et traduite depuis le 19 juin 1965 (redressement économique), une option socialisante basée sur une conception qui détermine les axiomes principaux de la politique extérieure. En effet, la politique extérieure de l’Algérie était balisée sur la nature de la lutte sans relâche contre le colonialisme, le néocolonialisme l’impérialisme et le sionisme. Avec un appui sans merci et moralisateur à tous les pays en lutte pour leur libération nationale.

L’axe principal de la politique étrangère algérienne est avant tout le principe intangible de notre indépendance nationale acquise chèrement par une communauté équilibrée par sa justesse dans le sens des valeurs morales et humaines.

« Il n’est pas exagéré de réaffirmer que l’ indépendance politique n’a aucun contenu si elle n’est pas directement suivie d’une indépendance économique. C’est la le sens qu’il faut donner à la liquidation des bases du colonialisme et du néo-colonialisme, à l’élimination de l impérialisme et à la mise à la disposition du peuple de toutes les richesses du pays ». 1er mai1967 Houari Boumediene, Alger.

L’indépendance nationale n’a jamais voulu signifier un repli sur soi même mais avant elle spécifiait sur le principe du : « le compter sur soi même » ; cela signifie la mise en valeur et en valeur ajoutée de la possibilité et la capacité nationale, car ce pays en lui même refuse catégoriquement l’aumône encore plus la notion de la pitié ou aides conditionnées que ce grand peuple et sa révolution n’ont nullement besoin.

De ce fait, il s’agit pour le pays de renforcer et multiplier la coopération d’égal en égal et bannir à tout jamais toute forme d’assistance par conséquent, la relation entre les autres pays doit être diversifiée et surtout libre.

« Les tentatives faites à Washington d’établir un cartel pour contrôler les sources d’énergie et bientôt les matières premières des pays du 1/3 Monde ne peut aboutir qu’à exacerber les contradictions entre les pays développés et les pays en voie de développement », El Moudjahid du 27/02/74.

Par ailleurs, les rapports avec les partenaires doivent être soumis canoniquement, par des principes tels : le respect de l’indépendance et le respect de la souveraineté. Il s agit de ce fait à la non immixtion dans les affaires du partenaire ni en politique intérieure, ni celle de l’extérieure. L’organisation de la relation quelque soit s a nature, doit se solidifier, se concrétiser et se fonder sur les intérêts mutuels. La diplomatie extérieure issue de la politique du pays dit indépendant doit être objective, saine et non sentimentale, car la politique des alliances et des bases militaire porte généralement des préjudices surtout quand cela a un rapport avec la division des pays en zones d’influences et en chasse gardée qui ne sert nullement les intérêts du pays. Le refus de l’exploitation économique des pays du tiers monde par le biais du commerce extérieure détenue par l’empire de la haute finance qui fait que les intérêts( plus valus financières) sont accaparés par cet empire (Banque Mondiale –FMI-OMC) du mal.

Les liens internationaux (échanges) d’aujourd’hui ne servent plus les peuples car ils enrichissent davantage les pays nantis et appauvrissent plus en plus les peuples démunis.

Houari Boumediene avait mené un combat sans relâche et inlassablement pour un nouvel ordre économique et social plus démocratique, plus juste et plus équitable selon des normes mesurables dans le monde avec de nouveaux rapports internationaux garantissant le droit de tous les états de participer au règlement des problèmes internationaux que nous subissons actuellement et réellement.

Les forces socialistes et démocratiques à travers les pays de cette planète terre, le développement du mouvement de libération nationale entraînent automatiquement les conditions historiques favorables à la cause de l’indépendance nationale et de l’émancipation économique et sociale des peuples.

« L’Algérie ne peut qu’apporter son soutien aux mouvements de libération ou qu’ils se trouvent au moment même ou elle contribue dans le cadre de l’OUA et conformément à sa politique de Non-alignement à la réduction de la tension dans notre continent et dans le monde. C’est pourquoi nous n’avons cessé de réclamer la liquidation d toutes les bases et de tous les facteurs de tensions dans notre région que baigne la méditerranée à propos de laquelle nous avons déclaré plus d’une fois que nous la voulons « lac de paix » ,de sécurité, de quiétude et de coopération entre les peuple. » Hpoari Boumediene le 05/10/1971.

L’équilibre des forces internationales d’avant, entre les deux grandes puissances n’ ont pas entraîné le contexte ou la paix , la sécurité et la prospérité des peuples pour se cristalliser ,la lutte sous la guerre froide, des deux grandes puissance était féroce et avait permis à l’économie libérale de s’imposer par l’action de la force du major- pionnier et se sont les EU qui se sont imposés comme le cardinal incontestable de ce monde suite à la disparition de la faiblesse de l’URSS et par conséquent, l’ex guerre froide avait entraîné un climat d’exception ou tout pays ou groupement de pays ainsi que les organisations se sont mis sous le giron de la première puissance politique économique, militaire et technologique afin de sauvegarder les règnes de leur trône .
Il est certain que c’est en Asie, en Afrique et en Amérique latine que se situe de plus en plus de guerres, d’ agressions, de complot, de bouleversements ,de révolutions de couleurs de printemps arabe problèmes de gouvernance, le plus grand champs de bataille se situe dans le territoire riche en richesses naturelles de la planète il est occupé par les pays du tiers monde mais l’exploitation revient à l’empire du mal,
Notre époque se caractérise par des forces trop agressives de l’impérialisme du sionisme et des mouvements de libérations.

Et les caractéristiques principales qui se manifestent toujours à notre époque c’est bien l’existence des forces nouvelles (oligarchies financières) très agressives qui ne font que défendre leurs propres intérêts au profit de l’empire de la haute finance qui utilisent les instruments de l’ impérialisme, du colonialisme et du sionisme en face de cela il y a les mouvements de libération des peuples mènent une résistance sans égal.

L’Algérie a de tout temps renforcé la détente internationale et lutte pour une évolution du monde vers le progrès ; l’égalité, légalité et la paix. Malheureusement, le FMI et la banque mondiale ont semé le virus du libéralisme ou la mafia politico-financière s’est hypothéquée la rente issue des ressources naturelles au profit d’une nouvelle bourgeoisie compradore qui ne connait ni foi ni loi.

La coexistence pacifique qui ne réunit pas l’ensemble des peuples de la planète serait dangereuse et sans une éducation consolidant la solidarité.

Il n’est pas dit qu’ une détente est permise si les tensions et les conflits sont exterminés de toutes les zones chaudes géographiques sauf si les intérêts se résorbent et la paix puisqu’ elle est indivisible, elle doit être globale et totale que se soit entre les grands de ce monde mais aussi les petits entre eux aussi. L’ONU n’est plus la gardienne de la paix mais bien la gardienne des intérêts des grands. Et c’est avec un nouvel ordre économique tel qu’ il était conçu par Houari Boumediene que les peuples retrouveront la paix la sérénité.

La sécurité des peuples se fait par l’établissement d’une paix durable ou les bases démocratiques ne peuvent être que le résultat de concertations amicales et d’égal à égal entre les grandes puissances reflétant un rapport de force conjoncturel en dehors d’un nouvel ordre plus démocratique.

« En se basant sur notre longue expérience, nous proclamons qu’en dépit du dur combat que nous avons mené et des vicissitudes de la guerre, il existe une nette différence entre les intérêts supérieurs des deux peuples Algériens et Français et les intérêts particuliers des néo-colonialistes. La coopération doit donc être au service des intérêts des deux peuples tout ce qui se situe hors de ce cadre et qui n’œuvre pas dans le sens de ce principe, le gouvernement de la Révolution ne peut et ne pourra jamais accepter » (Houari Boumediene, meeting à Skikda le 16/07/70).

Le règlement juste ou équilibré doit être en principe conforme aux valeurs, aux normes et au droit pour tout les problèmes ou conflits internationaux et cela implique une organisation démocratiques des relations internationales qui sous entend une volonté nulle pour ajuster équitablement les rapports entre les pays riches et pays pauvres.

La lutte entreprise par les pays du tiers- monde pour la répartition de leurs richesses nationales et aussi une action qui débouche sur une bataille des prix des matières premières à l’échelle internationales ceci ne peut être entreprise que par une action concertée sinon le plus fort impose son prix par sa force monopoliste.
La politique des pays non alignés

« Le non-alignement trouve sa raison d’être dans la défense des causes justes contre toute forme d’hégémonie politique et de domination économique .Son action vise avant tout l’émancipation des peuples dans le cadre d’une coopération internationale basée sur l’ égalité des états, le respect des souverainetés et l’instauration d’une paix juste dans le monde » (Revue Révolution Africaine du 07 au 13/09 1973).

Par ailleurs, le non alignement était l’expression de la volonté de l’indépendance vis-à-vis de grandes puissances étrangères par la :

*concrétisation de la révolution d’être libre de toute contrainte étrangère, en plus de mener une politique intérieure et extérieure en fonction des intérêts du peuple et des principes idéaux de leur peuple.

*la base principale de solidarité de tous les pays du tiers monde devront exprimer fortement l’idée d’indépendance et de la lutte de libération des peuples
La politique arabe
« Nous nous abstenons de nous ingérer dans les affaires des pas frères voisins de même que nous n’admettrons aucune atteinte à notre souveraineté et à l’intégrité de notre territoire » (Houari Boumediene 19juin 1966).

* Pour être durable, l’unité arabe ne devrait être le but ; ni du résultat de simples accords ou traités entre gouvernements, ni moins encore du produit de situation exceptionnelle.

*Se sont les transformations économiques, culturelles et sociales ainsi que le choix de politique qui puissent circonvenir au niveau de la population afin de les rendent comme le facteur ou vecteur déterminant pour la réalisation de cette entreprise historique.

* Savoir engager les grandes transformations économiques, culturelles et technologiques avec la formation de hauts cadres et créer une émancipation totale qui déterminera le choix et la volonté politique (‘ contrôle des ressources naturelles et mise en place des moyens nécessaires) en vue d’un développement intégré et engagé
*La volonté doit tendre vers un objectif concret correspondant aux intérêts du peuple qui mettra en marche l’unité des aspirations du peuple

Le Maghreb

« Du point de vue de l’Algérie le Maghreb arabe doit être édifié en fonction du temps et des générations futures car les obstacles dus à la situation que nous avons vécue avant l’indépendance ne sont que provisoires e disparaîtront avec le temps qui fera de ces peuples un seul peuple dont les intérêts se rejoignent e se complètent » (Houari Boumediene, 19 juin 1966).

L’unité de Maghreb renforcera certainement l’unité du monde arabe et à cet effet :

• Le Maghreb des peuples : il est bien entendu que la région possède une seule et unique civilisation, une seule religion, une seule langue, un seul mode de pensée, et de vie, une histoire commune et doit par conséquent, avoir une vision commune de l’avenir pour ce seul peuple du Maghreb.

• Le Maghreb se construit avec les masses à savoir les hommes, les travailleurs, le paysans, les artistes, les femmes, la jeunesse.

• Elle se forme et se consolide par une unité émancipatrice dirigée contre la soit, la faim, la maladie, la peur et la paix.

• Menée sans relâche vers le but de prospérité et être à la mesure de mener le combat progressiste pour le bien être du peuple du Maghreb.

• Une approche est rejetée si elle est fondée d’une conception de l’unité au profit immoralité privilégiant le profit de l exploitation au détriment du peuple.

• Que la conception et la structure sociétale Maghrébine ne prennent pas en compte l’intégration économique, car cette approche est fondée non pas au profit des masses mais au service des capitalistes et de l’empire de la haute finance.

• Pour un marché commun... ou l’inégalité est à éliminer et la primauté à la légalité, le concept de l’intégration économique du Maghreb s’avère ainsi comme inséparable de celui de l’unité du peuple.

Conclusion :

Le monde ne s’arrête pas, il avance à pas de géant pour arriver là ou nous en sommes. La question posée du commun des mortels reste la suivante comment est on arrivé là ?

Il y a trop de désordre, de violence, d’indiscipline, de non respect, de la loi du plus fort dans ce monde. Vu cette situation, nous allons probablement vers le chaos qui nous oblige peut être de revoir les anciennes règles et valeurs par de nouvelles qui sont entrain de se faire malgré nous, c’est peut être un nouvel ordre du système international qui se dessine ou la paix, la liberté, la prospérité, les normes de droit constituées volent en éclat devant le fait accompli de la force majeure de l’intérêt égoïste de la puissance financière. Le siècle passée, en plein milieu de la guerre froide, une lueur s’était dessinée pour la mise en œuvre de l instauration d’ un nouvel ordre du système international nouvel ordre économique) basé sur des valeurs humaines, sur l’équité, sur la légalité sur l’égalité sur le droit, aujourd’hui, le nouveau dynamisme qui domine ce monde se construit avec les guerres et le chaos, la force , la puissance et le marché qui font l’économie ultra libéralisme et la géopolitique, nous attendions la pacification de ce monde afin qu’ une union nous trace un destin prospère commun , l’ unification des marchés par la globalisation et l’internationalisation naissent sur son dos le désordre, le chaos et les guerres dont le contrôle s’avère difficile tant que l’ industrie de l’ armement ne se sent pas satisfaite.

URL de cet article 35550
   

Tais toi et respire ! Torture, prison et bras d’honneur
Hernando CALVO OSPINA
Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Équateur, 1985. Le président Febres Cordero mène une politique de répression inédite contre tous les opposants. En Colombie, le pays voisin, les mêmes méthodes font régner la terreur depuis des décennies. Quelques Colombiennes et Colombiens se regroupent à Quito pour faire connaître la violence et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Dans toute idée, il faut chercher à qui elle s’adresse et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité.

Bertolt Brecht

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.