RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Après l’Afghanistan, l’Iran ?

Le mensonge, l’hypocrisie, et la tromperie sont le nouveau train des Amériques. ..

« Le mensonge te fait vivre une nuit, et la vérité toujours » proverbe.

Suite à la fuite des américains de L’Afghanistan, les faits malheureux observés à l’ aéroport de Kaboul , viennent de nous dévoiler , que les États-Unis ne cessent de raffermir de jours en jours à instituer la politique de propagation, de mensonges, d’hypocrisie, de chantage, et de tromperie afin de persuader en premier lieu le reste du monde et en particulier, l’Iran à propos de l’accord sur le nucléaire, dans le but de faire des concessions dans le domaine de ce programme nucléaire.

Après que Téhéran a rejeté un nouvel accord dans les négociations de Vienne, l’administration J. Biden tente d’augmenter le niveau de pressions malsaines sur l’Iran pour lui soutirer de nouvelles concessions.

Le gouvernement iranien, avait bien souligné que ce sont les États-Unis qui ont quitté l’accord nucléaire, et imposé un embargo sur l’Iran, et que la guerre économique menée par les USA a causé des problèmes à l’Iran, de sorte qu’il n’a pas le droit de parler des pourparlers de Vienne une forme de chantage, par pression économiques interposées. Ce brigandage US ne peut pas rester impuni, et ils savent mieux que quiconque à quel point l’Iran avait eu des pourparlers sérieux, mais les USA n’étaient pas prête à respecter ses engagements, et l’accord sur le nucléaire peut être trouvé lorsque la maison blanche respecte ses propres engagements.

Par ailleurs, la position de la France, l’Angleterre, et l’Allemagne ne différait pas non plus de celle des États-Unis. Le président français Emmanuel Macron a déclaré récemment, lors d’une consultation téléphonique avec son homologue iranien, qu’il appelait à l’arrêt sans délai de toutes les activités qui violent l’accord nucléaire avec les puissances occidentales. , mais le nouveau président « Ibrahim Raisi » a lié le retour des négociations à la :

  • sécurisation des droits du peuple iranien,
  • et à la réalisation de ses intérêts dans toute négociation future.

Ibrahim Raisi, nouveau président, lors de son premier contact avec un responsable occidental, a souligné la nécessité pour les États-Unis, et les pays européens de respecter d’abord leurs engagements dans le cadre de l’accord nucléaire.

D’autre part, concernant la nuit de la grande évasion , l’avion géant US suspendu à l’aéroport de Kaboul emportait avec lui de nombreux messages de crime, de sang, d’immoralité, d’hypocrisie, de mensonges ,de tromperie et de mépris. Les scènes de l’aéroport de Kaboul sont celles qui jugent l’image du criminel américain après 20 années de colonisation de l’Afghanistan et 20 ans de mensonges, d hypocrite, de tromperie et de gaspillage. Les Amériques nous ont montré à travers les faits réels, que seul ses intérêts priment, un chien policier devance de loin un larbin afghan, le chien a droit à une place en priorité dans l’avion US .

Ce qui s’est passé dans l’humiliation américaine de ses alliés plutôt « larbins » en Afghanistan n’était pas une chose ordinaire, mais a plutôt choqué le monde entier, et affligé le peuple afghan, et les Afghans instruits de leurs différences, et de leurs différentes affiliations politiques avec étonnement, et incroyable, comment l’Amérique les a insultés, trompés, largués, et laissés en pâture... comment ils les a humiliés, et leur a menti, mais c’est la nature de l’occupant qui se sert en premier, et vous oublie dans les moments cruciaux .

Par conséquent, le film ne s’arrêtera pas en Afghanistan les Amériques quitteront tôt ou tard le Moyen-orient déjà, les alliés des USA en l’occurrence Israël, commencent à paniquer devant ces américains qui n’ont ni foi, ni loi ou le mensonge, l’hypocrisie, les tromperies représentent les nouvelles valeurs des Amériques.

Mohamed BEN ALLAL

URL de cet article 37311
  

L’Affaire Assange, histoire d’une persécution politique
Nils MELZER
L’affaire Assange, c’est l’histoire d’un homme persécuté et maltraité pour avoir révélé les sordides secrets des puissants, notamment les crimes de guerre, la torture et la corruption. C’est l’histoire d’un arbitraire judiciaire délibéré dans des démocraties occidentales qui tiennent par ailleurs à se présenter comme exemplaires en matière de droits de l’homme. C’est l’histoire d’une collusion délibérée des services de renseignement dans le dos des parlements nationaux et du grand public. C’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Toute classe qui aspire à la domination doit conquérir d’abord le pouvoir politique pour représenter à son tour son intérêt propre comme étant l’intérêt général.

Karl Marx

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.