Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Lettre ouverte aux martiens

Image : secrète. Bout de stylo trafiqué. Vu que les imagiers sont tristes à chier, et qu’ils ne veulent rien partager, on va se débrouiller pour faire semblant que c’est une fusée.

Avant-propos :

LES NOUVEAUX UTOPISTES (1/4) - Les nouveaux utopistes, veulent rendre notre monde meilleur en s’appuyant sur l’évolution très rapide des technologies. Le PDG de SpaceX, lui, voit l’avenir de l’homme dans les étoiles. Il veut commencer par la colonisation de Mars.

Faire de l’humanité une espèce interplanétaire, en commençant par la colonisation de Mars. Tel est le rêve d’Elon Musk, figure emblématique du « serial entrepreneur » de la Silicon Valley. Après avoir fait fortune avec PayPal (paiement en ligne), il a créé la société spatiale SpaceX, le constructeur de voitures 100 % électriques Tesla et a lancé plusieurs projets futuristes à l’instar du système de transport interurbain Hyperloop.  Le Figaro .

* * *

Chers martiens,

Si vous existez, quand vous verrez arriver une bande de cowboys habillés pour respirer de l’air, percez leur camisole avec un stylo. Si vous n’avez pas de stylo, prenez un morceau de roche rouge et défoncez leur masque. Vous les verrez se tordre. Ils sortiront leurs armes et vous abattront, même si votre peau est jaune. Si vous êtes blondes et belles, usez de vos charmes pour leur couper le tuyau. Ils seront confondus.

Ils disent que la première chose qu’ils feront, c’est de chercher de l’eau. Ils ne peuvent vivre sans eaux. Ils en sont constitués à 90%. D’ailleurs, vous pourrez vérifier : percez-les. Vous verrez sortir de l’eau rouge. C’est bon signe. Mais, attention, c’est une tromperie. Ils se sont bourrés de liquide rouge pour vous faire croire qu’ils sont des vôtres, ceux de la planète rouge.

Si jamais ils trouvent de l’eau avant que vous puissiez les intercepter - car ils sont dangereux et armés- ils prendront de l’eau et feront un usage immodéré. Ils pourraient même aller jusqu’à se baigner dedans ou encore y faire leurs besoins. Chaque famille américaine bien nantie a, en moyenne, trois salles de bain. Ils sont propres comme des chats. Ce qui revient à dire qu’ils prendront votre planète pour une litière.

Si vous les laissez faire, ils découperont votre sphère en carrés, dits terrains. Pour eux, la quadrature du cercle est possible. Et dans ces carrés, ils creuseront jusqu’à ce qu’il en sorte un liquide noir. Ils en auront besoin pour repartir. Si jamais ils veulent repartir, dites que vous avez froid et que vous ne connaissez pas le feu. Ils vous donneront un briquet pour 1 million de barils. Ils sont d’une générosité à nous faire larmer.

En cas de besoin, utilisez les briquets qu’ils vous donneront pour allumer un grand feu près de leur appareil en l’approchant du liquide noir. Boum ! Vous serez soulagés de les voir filer vers le ciel-  peut-être un peu en morceaux- mais bon, on ne fait pas d’homme laite  sans casser des eux.

Après quelques années martiennes passées, vous en verrez d’autres arriver. Habillez-vous avec une plume sur la tête et fabriquez un tipi. Je vous envoie les plans en format PDF. Ça les déconcertera un peu, mais ils seront ravis. Car ils y verront là un procédé d’assimilation simple à suivre : vous aurez droit à un petit carré dans la sphère. Alors, par un beau soir de Terre, sortez le briquet et refaites la même opération. Après quelques opérations, vous verrez que votre planète sera vraiment rouge et la nôtre un peu plus propre.

Votre tout dévoué,

Gaëtan Pelletier
Spécialiste en US et coutumes.

»» https://gaetanpelletier.wordpress.com/2017/10/27/lettre-ouverte-aux-martiens/
URL de cet article 32483
   
AGENDA
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
mardi 21 novembre 2017
mercredi 22 novembre 2017
jeudi 23 novembre 2017
vendredi 24 novembre 2017
samedi 25 novembre 2017
jeudi 30 novembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
vendredi 1er décembre 2017
samedi 2 décembre 2017
vendredi 15 décembre 2017
Le « populisme du FN » un dangereux contresens, d’Annie Collovald et Guerre aux chômeurs ou guerre au chômage, d’Emmanuel Pierru
DIVERS
Récemment apparues, les éditions du Croquant, issues d’une dissidence des héritiers de Pierre Bourdieu, publient des ouvrages riches, au coeur des problèmes sociaux actuels et offrant un regard juste et pertinent. Deux d’entre eux ont particulièrement retenu notre attention : Le « populisme du FN » un dangereux contresens A travers cet ouvrage, Annie Collovald a voulu déconstruire et remettre en cause le terme de « populisme » qui sert aujourd’hui d’explication au succès électoral du Front national. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est très dur d’être libre lorsqu’on est acheté et vendu sur le marché. Bien sûr, ne leur dites jamais qu’ils ne sont pas libres, parce qu’alors ils vont se mettre à tuer et estropier pour prouver qu’ils le sont. Pour sûr, ils vont vous parler, et parler, et parler encore de droits individuels. Mais lorsqu’ils voient un individu libre, ça leur fout les jetons.

Jack Nicholson, dans le film "Easy Rider"


CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.