RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
29 

Libérez Julian Assange de sa prison médiatique (premiers signataires)

Le journaliste Julian Assange est reclus depuis maintenant 8 ans à l’ambassade d’Equateur à Londres, sans qu’aucune inculpation ne vienne étayer les motifs de cette détention de fait.

N’ayant violé aucune loi d’une juridiction dont il dépend, il risque pourtant une extradition vers les Etats-Unis où son sort serait scellé d’avance.

En décidant de faire tomber dans l’oubli Julian Assange ou en désinformant sur les faits qui ont conduit à sa réclusion, les grands groupes médiatiques se sont rendus complices de la situation actuelle du cofondateur de Wikileaks.

Curieusement, Julian Assange ne bénéficie pas de la solidarité de ses collègues, pourtant si prompts à dénoncer les emprisonnements de journalistes, ou les attaques contre les travailleurs de l’information.

En refusant la liberté à Julian Assange, c’est notre droit à être informé qui est bafoué. Droit qui, pourtant, devrait être défendu par tous les médias, comme premier relais de l’information.

Nous exigeons des grands groupes médiatiques la fin du black-out organisé autour du cas Assange et que leurs entreprises de communication informent objectivement des faits qui ont conduit injustement le journaliste australien à la condition inhumaine dans laquelle il se trouve.

* * *

Noam Chomsky, linguiste, écrivain, Etats-Unis
Adolfo Pérez Esquivel, Prix Nobel de la Paix, Argentine
Jean Luc Mélenchon, Député, France
Frei Betto, Prêtre, Théologien de la libération, Brésil
John Pilger, Journaliste, documentariste, Australie
Guillaume Long, ancien ministre des affaires étrangères, Equateur
Pablo Allende, Médecin, petit fils de Salvador Allende, Chili
Beto Almeida, Journaliste, Brésil
Andrés Barreda, Economiste, Mexique
Boris Barrera, Député, Chili
Ugo Bernalicis, Député, France
Olivier Berruyer, Actuaire, fondateur LesCrises.fr, France
Atilio Boron, Politologue, Argentine
Jean Bricmont, universitaire, Belgique
Luis Britto Garcia, Ecrivain, Venezuela
Fernando Buen Abbad, Universitaire, Mexique
Juan Cruz Cabral, Dirigeant de Peronismo Militante, Argentine
Stella Calloni, Journaliste, Argentine
Hernando Calvo Ospina, Journaliste, Colombie
Alicia Castro, Diplomate, ex ambassadrice au Royaume Uni, Argentine
Camille Chalmers, Economiste, Haïti
Ana Esther Ceceña, Economiste, Coordinatrice de l’Observatoire Latino-américain de Géopolitique, Mexique
Kate Clark, Journaliste, Royaume Uni
Michel Collon, Journaliste, Belgique
Eric Coquerel, Député, France
Alexis Corbières, Député, France
Piedad Cordoba, Avocate, ex sénatrice, Colombie
Viktor Dedaj, Coadministrateur LeGrandSoir.Info, France
Anahi Durand, Sociologue, responsable des relations internationales du Mouvement Nuevo Perú, Pérou
Pavel Eguez, Artiste Peintre, Equateur
Rogerio Favreto, Magistrat, Brésil
Roberto Fernández Retamar, poète, président de la Casa de las Américas, Cuba
Juan Raúl Ferreira, politicien et écrivain, Uruguay
Caroline Fiat, député, France
José Fort, journaliste, France
Claudio Katz, économiste, Argentine
Matt Kennard, Journaliste, Royaume Uni
Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine, France
Michel Larrive, député, France
Xavier Lasso, ex ministre des affaires étrangères, Equateur
Lowkey, Musicien et activiste, Royaume Uni
Kintto Lucas, ex vice-ministre des affaires étrangères, Equateur
Romain Migus, journaliste, France
Maite Mola, viceprésidente du Parti de la Gauche Européenne, Espagne
Pablo Navarrete, journaliste, Royaume Uni,
Eric Nepomuceno, journaliste, écrivain, Brésil
Jean Ortiz, Universitaire, France
Mathilde Panot, député, France
Elena Poniatowska, Ecrivain, Mexique
Loïc Prudhomme, député, France
François Ruffin, député, France
Francisco Sierra, Universitaire, Président Ulepicc, Espagne
Danielle Simonet, Conseillère de Paris, France
Pablo Siris, journaliste, Uruguay
Bruno Sommer, journaliste, cofondateur de El Ciudadano, Chili
Joao Pedro Stedile, coordinateur du MST, Brésil
Maxime Vivas, Ecrivain, France
Alejandro Valle Baeza, économiste, Mexique
Marie-Christine Vergiat, députée européenne, France
Pablo Villas, La Campora, Argentine
Patricia Villegas, Présidente de Telesur, Colombie
Bruno Drweski, enseignant-chercheur INALCO, membre du Conseil national de l’ARAC, France
Etienne Chouard, Professeur, France
Lucien Pons, Président de l’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR, France

(à suivre)

précision : le rassemblement organisé le 13 avril autour du mot d’ordre "Libérez Julian Assange de sa prison médiatique" est une initiative inspirée par mais indépendante de cette pétition.

URL de cet article 34795
  

Même Thème
Julian Assange parle
Karen SHARPE
200 citations qui reprennent les mots d’Assange, privé de la parole depuis si longtemps maintenant. A travers différentes thématiques, on comprend l’homme et les raisons qui ont poussé les États-Unis à le poursuivre sans raison. APPEL POUR JULIAN ASSANGE De Julian Assange vous avez beaucoup entendu parler. Souvent en mal. Mais lui-même, l’avez-vous entendu ? Savez-vous ce qu’il a vraiment dit et fait, pourquoi il a fondé Wikileaks, ce qu’il pense de la guerre, d’Internet, du journalisme et de bien (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsque l’on tente, comme ce fut le cas récemment en France, d’obliger une femme à quitter la Burqa plutôt que de créer les conditions où elle aurait le choix, ce n’est pas une question de libération mais de déshabillage. Cela devient un acte d’humiliation et d’impérialisme culturel. Ce n’est pas une question de Burqa. C’est une question de coercition. Contraindre une femme à quitter une Burqa est autant un acte de coercition que l’obliger à la porter. Considérer le genre sous cet angle, débarrassé de tout contexte social, politique ou économique, c’est le transformer en une question d’identité, une bataille d’accessoires et de costumes. C’est ce qui a permis au gouvernement des Etats-Unis de faire appel à des groupes féministes pour servir de caution morale à l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Sous les Talibans, les femmes afghanes étaient (et sont) dans une situation très difficile. Mais larguer des "faucheuses de marguerites" (bombes particulièrement meurtrières) n’allait pas résoudre leurs problèmes.

Arundhati Roy - Capitalism : A Ghost Story (2014), p. 37

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.