Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Communiqué des Partis Communistes de France

Liberté pour Julian Assange !

Liberté pour Julian Assange !
Solidarité avec Julian Assange !

Julien Assange, journaliste et rédacteur-en-chef de Wikileaks, réfugié politique à l’ambassade de l’Équateur à Londres depuis 7 ans, a été livré à la police britannique à la suite d’un acte de trahison du président actuel d’Equateur Judas Moreno, qui a violé honteusement le droit d’asile en acceptant de monnayer Julian ASSANGE pour qu’il soit extradé aux États Unis.

Julian Assange fut loué et courtisé par certains des plus grands médias du monde, dont le New York Times, le Guardian, Le Monde, pour les informations que des lanceurs d’alertes lui avaient transmises.

Mais une fois ces documents sur les crimes de guerre commis par les États-Unis publiés par ces médias, il fut mis à l’écart et diabolisé. Les grands journaux français n’ont d’ailleurs pas manqué d’utiliser les révélations fournies par Wikileaks avant que débute la chasse aux sorcières décidée par les Etats-Unis. En France, Médiapart, Le Monde et Libération, les deux derniers (et France Info) sans dédouaner le premier, ont, depuis son arrestation, particulièrement « brillé » par leur campagne odieuse pour calomnier Assange et tenter de le discréditer dans l’opinion.

C’est d’ailleurs le cas de tous les journaux bourgeois dits « de référence » : El Païs, La Républica, Der Spiegel, The New York Times, The Washington Post, The Guardian … Ce sont les mêmes journaux et journalistes qui n’arrêtent pas de calomnier et de mener des campagnes de déstabilisation contre le Venezuela et le Nicaragua, pour leurs prétendues attaques contre la liberté de la presse et la liberté du grand capital, ou contre Cuba et la République Populaire et Démocratique de Corée, qui se sont émancipés de la presse vénale et du mensonge. C’est la même presse aux ordres qui ne cesse de diffamer les Gilets jaunes depuis leur entrée dans la lutte contre la vie chère et la régression sociale.

Par ailleurs, il convient de rappeler que Wikileaks n’est pas un groupe de pirates informatiques. Wikileaks ne vole pas, ne pénètre pas des systèmes informatiques. Wikileaks est un organe de presse d’un genre nouveau, qui publie des documents confiés par des lanceurs d’alerte et garantit deux éléments fondamentaux : l’anonymat des sources et la véracité des documents publiés.

Julian ASSANGE est d’autre part accusé, faussement, de viol en Suède, alors même que l’affaire a été abandonnée il y a plusieurs années, et pour cause : il n’y a jamais eu de plainte déposée contre lui. En réalité, le gouvernement des Etats Unis, qui était derrière cette calomnie digne de l’Affaire Dreyfus, veut le juger pour Haute Trahison alors même que Julian ASSANGE n’a jamais violé aucune loi d’une juridiction dont il dépendait.

Nous rappelons que Julian ASSANGE n’est pas étatsunien mais australien. Et même s’il avait été étasunien, nous ne pouvons considérer son action et celle de WIKILEAKS comme un acte de trahison, car révéler des crimes n’est pas un crime, mais un service rendu à l’humanité, voire au peuple états-unien lui-même.

Pour autant, l’impérialisme des Etats-Unis, qui s’arroge le droit d’imposer l’extraterritorialité de sa juridiction, fait risquer à Julian ASSANGE la torture, la peine de mort ou la prison à perpétuité !

Pendant ce temps, le gouvernement australien se terre dans un silence honteux sur le sort réservé à l’un des ses plus célèbres citoyens et refuse d’intervenir. Le gouvernement anglais assure, quant à lui, la continuité de son rôle historique de laquais des Etats-Unis. Et rappelons que le gouvernement français, sous Hollande en 2012, a mis 45 minutes pour refuser la demande d’asile de Julian ASSANGE qui a pourtant un enfant en France, ce qui se passe de commentaire devant un acte aussi indigne. Ce combat aujourd’hui est le même que ceux qui ont mobilisé pour sauver les syndicalistes de Chicago en 1889, Georges Dimitrov, Sacco et Vanzetti, les Rosenberg, Angela Davis, Léonard Pelletier, Mumia Abu Djamal, Georges Abdallah, Nelson Mandela et les milliers de prisonniers Palestiniens.

Nos organisations communistes appellent les travailleurs et les démocrates à se mobiliser massivement pour arracher Julian Assange de prison et empêcher son extradition aux États Unis.

Ce combat, il faut le gagner !

URL de cet article 34854
   
Même Thème
La traque des lanceurs d’alerte
Stéphanie Gibaud
Préface de Julian Assange Les lanceurs d’alerte défrayent l’actualité depuis une dizaine d’années. Edward Snowden, Chelsea Manning et Julian Assange sont révélateurs des méthodes utilisées pour faire craquer ceux qui ont le courage de parler des dysfonctionnements et des dérives de notre société. Pourtant, ces héros sont devenus des parias. Leur vie est un enfer. Snowden est réfugié en Russie, Assange dans une ambassade, Manning était en prison, Stéphanie Gibaud et bien d’autres sont dans une situation (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

C’est un paradoxe que la nation qui a tant fait pour intégrer les droits de l’homme dans ses documents fondateurs se soit toujours opposé à la mise en place d’un cadre international pour protéger ces mêmes principes et valeurs.

Amnesty International - "United States of America - Rights for All" Oct. 1998


L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.