RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Ma voisine est en train de vendre des armes à des terroristes internationalistes !

Ben si, elle rogne sur son pouvoir d’achat, rien que pour cela !

Il faudrait agir vite. Très vite. Non pas que nous empêcherions les manoeuvres des pions d’en haut, mais enfin que cela se sache que ni moi, ni ma voisine, ni personne, ne souhaite que la France vende des armes aux terroristes syriens. Enfin, « vende » des armes, disons plutôt « achète » des armes aux sécessionnistes syriens. Parce que la France ne fabrique pas d’arme légère, ni munition, rien de bon marché… L’état va acheter, certainement aux Etats-Unis ou à Israël, et va offrir... des missiles anti-aériens… Ca douille ! Et les Français de France, aux salaires et retraites gelés, qui bouffent des os pour de la viande, de la merde pour du chocolat, du diesel pour des idées, qui crèvent à petit feu, en somme, et bien qu’ils sachent qu’ils crèvent pour offrir des armes aux terroristes lointains… même pas pour les intérêts de la France, c’est-à -dire de ses élites économiques, mais pour le respect des droits de l’homme qui se confond, c’est confondant, avec l’application d’une charia moyenâgeuse contre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est ennuyant...Va comprendre : Assad c’est un méchant, nous on est des gentils, et les gentils ça vend des armes, enfin les élus vendent des armes, un gentil tellement c’est con il les achète et il les offre...

Faut pas croire que les français en rigolent, qu’ils seraient idiots, qu’ils respectent les catégories qu’on leur impose. On sait à peu près qui est derrière tout cela, un axe pas si nouveau mais jusque-là resté dans l’ombre, les théo-républicains sionistes et les théo-monarchistes wahhabites. La religion et le pétrole, le carrefour des mondes. Le Qatar, sans sombrer dans la vulgarité, se sert de la France millénaire comme un paillasson, un supposé torche-cul où l’on distinguerait, en filigrane, les restes d’une loi sur les droits de l’Homme. Selon les princes, cela cacherait l’éclat des bombes. Les élites de France à genoux, les princes payent les campagnes présidentielles, les vacances, les salaires des joueurs de foot, les programmes sociaux… et les méchants ricanent. Va comprendre, les arabes, méchants, pas méchants… En tout cas les arabes laïques et les régimes élus, très méchants…enfin pas méchant comme le peuple d’élus, méchants comme des gentils….les gentils selon les élus... bref.

Il ne faut pas en rire. Chaque français va contribuer à l’achat d’armes pour les tenants d’une loi d’inquisition. Chaque français va s’essuyer les pieds sur son histoire pour faire plaisir aux princes étrangers et aux gouvernements israéliens. Ni pour nos anciens, nos professeurs, nos écoles, notre agriculture, notre culture, non, pour acheter des armes et les offrir aux terroristes. C’est un cas de lèse peuple. Le spectacle qui nous assomme est déroutant. On en parle autour de nous et même les plus abrutis par le système ne comprennent pas. La paix c’est la guerre. L’ennemi c’est l’ami. Le vrai est un moment du faux…d’accord, c’est le grand écart, chirurgical, avec castration.

Que le monde sache, et surtout les syriens, que le peuple de France n’en veut pas mais n’y peut rien. L’assemblée... une blague. Un référendum, autre blague. Une dictature masquée... ferme-là Jeannot, liberté, égalité, fraternité ! Des pétitions, peut-être. Des manifestations, sans doute. Voyez-vous cela ? Ca bouge ? A l’est du très droitier PS... silence. Suffit pas de pleurer sur la tombe de Chavez, faudrait-être digne de sa ligne politique. Un Assad héréditaire ne vaut pas un Fayçal ou un Tamim bin Hamad Al Thani héréditaire. Va comprendre. Dans les restes de notre démocratie, qui s’oppose ? Un Front, mais pas celui qu’on aimerait entendre. C’est d’un triste.

Alors que faire ? Gémenos, GoodYear, Renault... tiens, des usines ça peut fabriquer des armes ! Redressement productif ! Au moins on vendra pour de vrai, on remplira les caisses... c’est d’un glauque.

Quinze jours il a dit le patron. Qu’est-ce qu’on peut faire en quinze jours ? Boycotter les matchs du QSG, prendre d’assaut Libé, monter une croisade internationaliste... ah tiens, je me souviens des boucliers humains pour protéger l’Irak... si, pas le « dictateur » Hussein, le peuple irakien. Les élites achèteraient des armes et le peuple aiderait le peuple. Une preuve de notre inter-nationalisme. De notre moral. De notre valeur. C’est compliqué. C’est impossible. Oublions que c’est impossible et faisons-le. Suffit pas de postures diplomatiques. On commence par où ?

Archibald Emorej

URL de cet article 19799
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Désobéissons à l’Union européenne !
Aurélien BERNIER
Délocalisations, destruction méthodique des droits sociaux, incapacité à protéger l’environnement, refus de la démocratie... Après l’adoption du traité de Lisbonne en 2008, on pouvait croire que l’Union européenne avait atteint le fond du trou libéral. Erreur ! Depuis la crise financière, elle creuse ! Même l’idéal de solidarité entre États vole aujourd’hui en éclat. Une vague d’austérité sans précédent déferle sur l’Europe, qui place elle-même ses peuples sous la tutelle des marchés financiers. Faut-il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

Martin Luther King

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.