Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Macron, nous vaincrons ! (ou le fils caché de l’abjecte dame de fer)

La secte de la France Officielle et son gourou Macron plongent le peuple de France dans la pire des régressions sociales et la plus sombre des déchéances morales.

Au service d’une oligarchie richissime, arc-boutée sur ses privilèges exorbitants, le guru et sa secte ont déclaré la guerre au peuple de France, pour lui imposer, contre sa volonté, l’organisation sociale ultime rêvée par la mafia de la haute finance et des affaires douteuses, l’esclavage moderne.

Juché au sommet de son tas de fumier préféré, le CAC 40, dressé sur ses ergots, le bec menaçant, le coquelet Macron déploie son chant perfide, usant de toute l’arrogance naturelle d’un adjudant de basse-cour. Mais son chant est incendiaire, c’est un cri de guerre de classe contre classe, avec dans le verbe, toute la condescendance de celle des riches qui croit avoir vaincu définitivement celle des infortunés.

Quand on déclare la guerre au peuple, celui-ci n’a pas d’autre choix que de se battre. Quand l’État choisit l’oppression et use de la violence contre son peuple, celui-ci n’a pas d’autre choix que de se défendre, y compris par la violence. Le seul responsable est l’oppresseur, pas l’opprimé !

Comment ne pas réagir avec force, détermination, et dans l’union, à la répression aveugle et sanglante qui s’abat sur le peuple qui manifeste pacifiquement son opposition à la paupérisation de la France d’en bas et à la contre-réforme des retraites, et dont le but est, en l’effrayant, de le bâillonner et de laminer toute velléité d’insurrection populaire ?

Comment interpréter autrement que par une provocation suprême, la promotion dans l’ordre de la Légion d’honneur, à l’Elysée même, du patron du fonds de pension BlackRock en France, alors que le peuple hurle son opposition depuis un mois à la retraite par capitalisation et dont il sera l’un des premiers bénéficiaires ?

Comment ne pas voir chez Macron, dans l’hallucinante déraison qui l’obsède, dans la multiplication de ses provocations arrogantes contre le peuple, dans son entêtement servile à détruire les services publics et sociaux qui font la fierté de notre pays, dans la transformation des forces de l’ordre en milice fascisante, en les envoyant casser du manifestant dans l’impunité totale, comment ne pas voir en lui, ce fils zélé du Thatchérisme, idéologie ultralibérale et cruelle qui, en brisant la résistance des mineurs, la seule force organisée d’Angleterre, a livré la classe ouvrière abasourdie ainsi que tous les services publics, aux griffes d’un capitalisme insatiable qui a dépecé tout ce qui ressemblait de près ou de loin à de la solidarité ? Le peuple anglais plongé dans la pauvreté et la misère, ne s’en est jamais relevé !

Thatcher, l’abjecte dame de fer, la folcoche anglaise, a fait retourner la classe ouvrière anglaise au XIXe siècle. Dickens, qui condamna dans ses livres, la misère et l’exploitation industrielle de son époque, ne pourrait que constater les mêmes dégâts de l’horreur capitaliste aujourd’hui.

La France n’est pas l’Angleterre. Le peuple de France peut renverser des montagnes quand il est uni dans le combat et la colère. Ne laissons pas nos camarades des services publics prendre tous les coups. Que la solidarité de tous s’oppose à l’avidité et à la cruauté de quelques uns ! Que la France ouvrière, public et privé réunis, croisse et amplifie le mouvement de grève jusqu’à ce qu’il ruine d’un coup, les rêves insensés des assassins de notre modèle social.

Debout camarades et amis de partout ! Levons-nous tous, pour que 2020 voit la victoire de la solidarité et le renforcement de nos conquis sociaux... et fasse mordre la poussière aux voracités des assureurs et fonds de pension dont le fils caché de Thatcher, la folcoche anglaise, est le fondé de pouvoir.

MT

»» https://www.facebook.com/Michel.Taupin.M/posts/10158315915466435
URL de cet article 35579
   
Communication aux lecteurs
Un bus pour Assange - 25 janvier - Paris/Londres

Journée de soutien à Julian Assange devant la prison de Belmarsh.

Le billet comprend l’aller-retour Paris-Londres Bus+Ferry

Infos/réservations : https://www.facebook.com/events/652271058646370/

Même Auteur
30 ans d’Humanité, ce que je n’ai pas eu le temps de vous dire
Michel TAUPIN
Quel plaisir de lire José Fort ! Je pose le livre sur mon bureau. Je ferme les yeux. Je viens de l’avaler d’une traite. Comme je le trouve trop court, je décide de le relire. Même à la seconde lecture, il est captivant. Cette fois, j’imagine ce qu’aurait été ce bouquin illustré par son compère Georges Wolinski comme c’était prévu. Ç’aurait été tout simplement génial. Des tarés fanatiques ne l’ont pas permis. La bêtise a fait la peau de l’intelligence et de l’élégance. De l’élégance, José Fort n’en manque pas. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs.

Malcolm X.


Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
40 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.