Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Massacre à Gaza, provocation des États-Unis : l’impérialisme EU et ses alliés israéliens, saoudiens et élyséens manœuvrent ...

Près de 60 morts, des milliers de blessés : voilà le bilan meurtrier de Tsahal sur la population de Gaza pour la seule journée du 14 mai, jour anniversaire de la création d’Israël.

C’est également ce jour là que Donald Trump a fait ouvrir en grande pompe sa nouvelle ambassade à Jérusalem, considérant officiellement la ville comme la capitale de l’État hébreux, violant ainsi la reconnaissance internationale et provoquant le peuple palestinien privé de son pays par la politique coloniale israélienne.
Les habitants de Gaza s’étaient rassemblés à la frontière pour réclamer une fois de plus la restitution des terres volés aux Palestiniens depuis 1948, mais le gouvernement fascisant de Tel-Aviv et l’armée israélienne ne l’ont pas entendu ainsi.

Nous condamnons fermement la politique toujours plus meurtrière de l’État d’Israël envers le peuple palestinien et, pour ce dernier, appelons la jeunesse à la solidarité la plus totale ! Nous devons serrer les rangs contre le colonialisme et l’impérialisme assassins !

Mais ces graves événements en Palestine ne doivent pas cacher la mécanique impérialiste étasunienne plus globale, qui est en ce moment à l’œuvre dans la région et dont la répression des Palestiniens est un des rouages clés.

Lâchant provisoirement du lest en Corée, Trump en profite pour jeter ses forces dans la déstabilisation du Moyen-Orient, espérant sans doute le déclenchement d’un conflit qui lui permettrait de reprendre la main sur la situation qui lui échappe depuis la défaite militaire de Daesh en Syrie.

En reniant le traité international signé avec l’Iran sur la production nucléaire comme il l’avait déjà fait pour l’accord mondial sur le climat, en provoquant le peuple palestinien et en poussant Israël à la surenchère répressive, Trump attise les braises d’un conflit violent entre l’Iran, Israël et leurs alliés.

De leur côté les royaumes féodaux de la péninsule arabique, largement hostile à l’Iran, et sous la protection des EU, se rangeraient bien volontiers avec l’ancien ennemi hébreu pour défendre leurs intérêts.

La République Arabe Syrienne, victorieuse de l’État Islamique et des bandes de mercenaires de l’OTAN, se retrouverait coincée au milieu du conflit et très certainement n’aurait pas d’autre choix que d’entrer elle aussi en guerre contre Israël qui, rappelons-le, occupe toujours une partie de son pays (plateau du Golan).

Les forces étasuniennes sont, elles, déjà présentes sur place dans de nombreux pays (Irak, pétromonarchies, Jordanie etc). La fédération de Russie, allié de la République Arabe Syrienne et l’ayant soutenue contre les terroristes, possède également des forces dans ce pays.

Face à un tel conflit, si le rapport de force n’est pas à l’avantage du camp de la paix, alors les puissances les plus armées et les plus atlantistes de l’UE s’empresseront d’emboiter le pas de Trump, Macron en tête, puisque celui ci, indéfectiblement servile à l’égard de Trump, de Netanyahou et des pétromonarchies, déshonore notre pays en cautionnant, voire en attisant toutes les agressions impérialistes au Proche-Orient.

Tout est en place pour qu’un conflit de grande ampleur éclate, conflit souhaité et attisé par l’impérialisme nord-américain qui ne cherche qu’à mater les pays « désobéissants » ainsi qu’à maintenir et à augmenter sa présence militaire sur l’Eurasie, visant à assurer l’exploitation de nombreuses richesses et le contrôle de gazoducs et d’oléoducs à ses multinationales.

Nous, jeunes communistes des JRCF, avec nos aînés du PRCF, appelons à l’expression la plus large et à l’action la plus unitaire des forces de la paix et de la démocratie contre la guerre « en marche ».

Aux français, l’argent public doit servir pour le progrès social et les services publics, pas pour la mort, la guerre et la domination de puissances impérialistes.
Pour la paix, la démocratie et la concorde entre les peuples !
Tous ensemble, en même temps, frappons et mettons à terre l’impérialisme !

DE STAËRCK Gilliatt
Responsable national JRCF

»» https://www.facebook.com/notes/jeunes-pour-la-renaissance-communiste-e...
URL de cet article 33402
   
Même Thème
Les Etats-Unis de mal empire : Ces leçons de résistance qui nous viennent du Sud
Danielle BLEITRACH, Maxime VIVAS, Viktor DEDAJ
Présentation de l’éditeur Au moment même où les Etats-Unis, ce Mal Empire, vont de mal en pis, et malgré le rideau de fumée entretenu par les médias dits libres, nous assistons à l’émergence de nouvelles formes de résistances dans les pays du Sud, notamment en Amérique latine. Malgré, ou grâce à , leurs diversités, ces résistances font apparaître un nouveau front de lutte contre l’ordre impérial US. Viktor Dedaj et Danielle Bleitrach, deux des auteurs du présent livre, avaient intitulé leur précédent ouvrage (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le journalisme véritablement objectif non seulement rapporte correctement les faits, mais en tire leur véritable signification. Il résiste à l’épreuve du temps. Il est validé non seulement par des "sources sûres", mais aussi par le déroulement de l’Histoire. C’est un journalisme qui, dix, vingt ou cinquante ans après les faits, tient encore la route et donne un compte-rendu honnête et intelligent des évènements.

T.D. Allman (dans un hommage à Wilfred Burchett)


« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.