Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


MOAB : mon père est plus fort que ta mère

La plus puissante bombe étasunienne non nucléaire a détruit jeudi un fief montagneux du groupe État islamique dans l’est de l’Afghanistan, tuant au moins 36 de ses combattants, a indiqué vendredi le gouvernement afghan, écartant toute victime civile. La Presse

Bertha

Avant la MOAB ( Mother Of All Bombs), il y a eu la Grosse Bertha , canon de de la première Grande Guerre mondiale propulsant un obus de 115o kg et une charge de 144 kg d’explosifs. Le canon coûtait 1 million de marks et 3000 Marks par coups tirés.

Une somme astronomique pour l’époque. Puis il y eut le K5, encore plus puissant... Mais c’est une autre histoire... Ou la même...

42-cm M-Gerät Dicke Bertha en batterie.

La mère MOAB

Dans le domaine de l’armement, il faut aller à ce qu’il y a de plus terrible, d’horrible, donc, de plus gros. Une bombe "non nucléaire" ( voilà qui est rassurant). Une bombe de 10,000 kilos, avec une charge explosive équivalente à 11 tonnes de TNT . Mais à quel prix ? Le coût de la MOAB est de 16 millions de dollars l’unité. Si on ajoute les cuisiniers, les généraux, la manipulation, l’avion transporteur, l’eau en bouteille et le poste de commandement, pour tuer 36 djihadistes, ça devrait faire environ 550,000 par djihadiste. La Grosse Bertha de 1912 était sans doute plus efficace. À ce prix-là, au lieu de faire un spectacle, on aurait pu engager des tueurs à gages.

Ce qu’il y a de pitoyable, c’est le coût payé par les quidams pour ces jeux de guerre. Pour 16 millions de dollars U.S., on aurait pu acheter des millions de poules, des milliards de livres de carottes ou de pommes de terre, et de la crème glacée, des tonnes de riz, etc . Mais, il y a toujours des Kim Jong-un, oranges ou noirs, pour faire croire aux peuples que la guerre est nécessaire. On ne connaît pas le coiffeur de Kim Jong-un ni celui de la citrouille élue. Il faudrait peut-être un "fouille-crâne" astucieux et honnête pour saisir et nous expliquer le jeu des neurones camouflé sous ces tignasses bizarres. Mais bon, on ne va tout de même pas s’attaquer à leur "apparence"... Ce serait cruel...

Le père

On croyait avoir tout vu. Que non ! Poutine sort de son chapeau "le père" de toutes les bombes" : 44 tonnes de TNT. C’est une merveille !

La bombe russe libérée tout d’abord un nuage de combustible de 300 mètres de rayon qui se mélange à l’oxygène ambiant. Puis une seconde explosion enflamme le nuage, faisant le vide dans toute la zone d’explosion et brûlant tout ce qui s’y trouve. (Source)

Et c’est "légal"... L’ingéniosité de la race humaine est remarquable. Pour tuer... Pour faire vivre, c’est une autre manche de pairs... On prétend avoir de la difficulté à y arriver. Pourtant, dans le domaine de la tuerie, les progrès sont mirifiques.

Image associéeUnsere Mütter, unsere Väter (Nos pères, nos mères)

"Nos mères, nos pères" , est une série en trois volets qui montre que faire la guerre ailleurs est "intéressant", mais la recevoir "chez-soi" l’est moins. Les victoires allemandes des premières années de la guerre 39-45 ont vite tourné à la vinaigrette : de l’allégresse des vainqueurs jusqu’à la tristesse des vaincus. Les États-Unis n’ont jamais vraiment connu de bombardements, de destructions massives intérieures. Ils ont porté les guerres ailleurs. Ils savent l’exporter et sont champions dans l’art de ne pas l’importer.

Fils : Jeux de gamins

La situation internationales ressemble étrangement à ces gaminerie des cours d’école et à la phrase récurrente : "Mon père est plus gros que le tien". On ne sait trop quel bizarre puérilisme afflige la race des "saigneurs" de guerre. Il semble que cet état s’accentue à mesure de ses avancées technologiques. Accroc à la virtualité, et "déchambré" de la réalité de la vie quotidienne. Alors, que veut-on faire de nos vies ? Sommes-nous devenus des avalés de l’intangible tout en le magnifiant ? Nos mythes virtuels sont-ils en train de nous faire oublier le but de nos existences ?

J’imagine qu’en lançant 59 missiles, on a ouvert 59 bouteilles de champagnes pour faire Pop ! Pop ! Pop ! C’est le genre de réjouissance que peuvent s’offrir les équipes des lancements. Ce ne sont sûrement pas des philosophes ou des poètes qui ont actionné les boutons ! Le cerveau humain est la matière la plus malléable existante en ce monde. À chaque génération, elle souffre d’Alzheimer. Quand les vieux s’en retournent en terre, les enfants pensent qu’en regardant en avant, ils peuvent tout voir.

Surveillons nos arrières !

***

« Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j’en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m’avoir appris cela. » Le Bourgeois gentilhomme, Molière

S’il y a un génie dans la salle pour calculer le prix de tout l’armement du monde sur la planète, sortez vos calculettes ! Le perdant, dans tout ça, c’est le petit homme qui en bave un coup pour survivre dans un monde hyper néo-libéralisé, de libres marchés, de cachottiers dans des paradis fiscaux ; le petit homme qui paie toutes ces armes de gré ou de force. Tout goinfré d’idéologies trafiquées. Les déités comprises...

Le capitalisme est devenu une tyrannie rose et nous n’avons plus de guillotine pour couper la tête des coupables "invisibilisés". Nous sommes encore des vassaux borgnes, tétanisés, hypnotisés par les miroirs technologiques que nous considérons comme des progrès. Il ne peut y avoir de progrès s’il n’y a pas amélioration réelle des conditions de vie – autant psychologique que physique – s’il n’a pas pas pour cible une humanité meilleure. On ne construit pas un monde meilleur avec de meilleures armes.

Continuons d’avancer à reculons... Nous nous adonnons au Moonwalk sans le savoir...

Gaëtan Pelletier

»» https://gaetanpelletier.wordpress.com/2017/04/18/moab-mon-pere-est-plu...
URL de cet article 31781
   
Même Thème
La poudrière du Moyen-Orient, de Gilbert Achcar et Noam Chomsky.
Noam CHOMSKY, Gilbert ACHCAR
L’aut’journal, 8 juin 2007 Les éditions Écosociété viennent de publier (2e trimestre 2007) La poudrière du Moyen-Orient, Washington joue avec le feu de Gilbert Achcar et Noam Chomsky. Voici un extrait qui montre l’importance de cet ouvrage. Chomsky : Un Réseau asiatique pour la sécurité énergétique est actuellement en formation. Il s’articule essentiellement autour de la Chine et de la Russie ; l’Inde et la Corée du Sud vont vraisemblablement s’y joindre et peut-être le Japon, bien que ce dernier soit (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ne croyez en rien avant que ce ne soit officiellement démenti.

Claud Cockburn


Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
51 
Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
20 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.