Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Patrick L. Smith : les médias alternatifs ont raison sur l’Ukraine (Russa Insider)

Au Forum russe mondial, le journaliste spécialiste des affaires étrangères, Patrick Smith, parle de l’état des médias, de la démocratie et de de l’empire aux Etats-Unis

Patrick L. Smith est chroniqueur pour les affaires étrangères à Salon et il est l’auteur de “Time No Longer : Americans After the American Century” (2013). Il a été responsable de l’agence de l’International Herald Tribune à Hong Kong, puis à Tokyo, de 1985 à 1992, et il contribue au New Yorker, au New York Times, à Nation, au Washington Quarterly et à d’autres publications.

Voilà les points principaux du passionnant exposé de Smith :

• Les médias américains entretiennent une relation malsaine avec le pouvoir politique depuis 1898 et le début des aventures impérialistes

• On peut avoir une démocratie ou on peut avoir un empire, mais on ne peut pas avoir les deux en même temps

• On peut avoir une presse en bonne santé ou on peut avoir des ambitions impérialistes, mais on ne peut pas avoir les deux

• La guerre froide a été une très mauvaise période pour les médias américains et ils ne s’en sont jamais remis

• En 2001, les médias ne se sont pas montrés à la hauteur de la situation et ils ont plié devant le pouvoir

• Les médias confondent quantité et qualité

• Contrairement à ce qu’ils prétendent, les médias américains fonctionnent comme une institution d’état

• L’Amérique arrive à la fin de sa phase impérialiste

• L’économie ukrainienne est une tragédie humanitaire

• Ce qu’on appelle les « médias alternatifs » n’est pas réellement une alternative ; les médias alternatifs disent la vérité, mais ils ne peuvent pas vraiment percer pour la bonne raison qu’ils n’ont pas les moyens de production et les infrastructures des médias traditionnels.

Traduction de l’article et de la vidéo : Dominique Muselet

»» http://russia-insider.com/en/patrick-l-smith-american-media-function-s...
URL de cet article 28421
   
Même Thème
Ukraine : Histoires d’une guerre
Michel Segal
Préface Dès le premier regard, les premiers comptes-rendus, les premières photos, c’est ce qui frappe : la « guerre » en Ukraine est un gâchis ! Un incroyable et absurde gâchis. Morts inutiles, souffrances, cruauté, haine, vies brisées. Un ravage insensé, des destructions stériles, d’infrastructures, d’habitations, de matériels, de villes, de toute une région. Deuil et ruines, partout. Pour quoi tout cela ? Et d’abord, pourquoi s’intéresser à la guerre en Ukraine lorsque l’on n’est pas même ukrainien ? (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La misère ne rassemble pas, elle détruit la réciprocité.

Wolfgang Sofsky


Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
118 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.