RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Quand le cynisme le dispute à l’horreur !

Un homme de 56 ans est décédé dimanche matin d’un malaise cardiaque. Ce décès est intervenu alors que ce patient avait été pris en charge par le SAMU et qu’il avait été impossible pendant plusieurs heures de trouver un lit de réanimation disponible.

Faux nous dit la ministre de la santé, "Nous avions onze lits disponibles en région parisienne à moins de vingt minutes". Mais l’Association des Médecins Urgentistes de France fournit un décompte différent, aucun lit disponible ! N’en déplaise à madame le ministre, le décompte de l’AMUF pourrait bien être le bon, il serait tout de même surprenant que personne n’ait "vu" ces onze lits disponibles pendant ces longues heures, à moins que l’on ait dépassé depuis longtemps le stade du dysfonctionnement !

Mais de toute façon il n’aurait servi à rien de l’hospitaliser, le parquet d’Evry a en effet déclaré "vraisemblablement si on avait trouvé une place, ça n’aurait pas changé les choses". Est-ce donc une volonté de courir au secours de la ministre ou la marque d’un cynisme outrancier ?

Le message est très clair, non seulement il y avait des lits disponibles mais de plus ils n’auraient servis à rien, donc tout va bien aux urgences. Et cela irait encore mieux si avant d’appeler le SAMU chacun prenait soin de se demander si ça pourrait "changer les choses" !
Mais si cette analyse est budgétairement parfaite, et pour certains c’est bien là l’essentiel, elle n’en est pas moins sur le plan éthique totalement inacceptable. Un homme est mort sans avoir pu bénéficier des soins appropriés, même si, avant le résultat de l’enquête qu’elle a demandée auprès de l’Inspection générale des affaires sociales, la ministre affirme déjà qu’il n’y a pas de dysfonctionnement structurel.
Il est plus que temps que la ministre entende enfin ce que disent les professionnels et les usagers. Faudra-t-il encore d’autres morts pour que, enfin, la ministre comprenne que le service public de santé ne peut se gérer uniquement en fonction d’une logique financière ?

Le 1er janvier 2009

Jean-Michel Arberet,

Conseiller municipal d’Arcueil,
Partenaire du groupe communiste,
http://jm-arberet.over-blog.com/

URL de cet article 7722
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Le choix de la défaite - Les élites françaises dans les années 1930
Annie LACROIX-RIZ
Comment, pour préserver leur domination sociale, les élites économiques et politiques françaises firent le choix de la défaite. Un grand livre d’histoire se définit premièrement par la découverte et l’exploitation méthodique de documents assez nombreux pour permettre des recoupements, deuxièmement, par un point de vue qui structure l’enquête sur le passé (Annie Lacroix-Riz répond à Marc Bloch qui, avant d’être fusillé en 1944, s’interrogeait sur les intrigues menées entre 1933 et 1939 qui conduisirent à (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Nous possédons 50% des richesses de la planète, mais seulement 6% de sa population. Dans cette situation, nous ne pouvons éviter d’être l’objet d’envies et de jalousies. Notre véritable tâche dans la période à venir sera de créer un tissu de relations qui nous permettra de faire perdurer cette inégalité.

Département d’Etat Etats-Unien - Planning Study #23, 1948

Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.