RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Rapport Auzannet, incomplet, à refaire !

Le 10 décembre 2012 Pascal Auzannet, ancien responsable du développement et ancien directeur des RER à la RATP, a remis un rapport d’expertise sur le projet de futur métro automatique Grand Paris Express. Ce rapport qui devait proposer des hypothèses de faisabilité lui avait été demandé par Cécile Duflot. Monsieur Auzannet devait tenir particulièrement compte de l’impatience légitime d’une amélioration tangible des moyens de transports quotidiens, de la complétude et le cas échéant de l’actualisation des estimations budgétaires, et de la connaissance des disponibilités financières de l’Etat, des collectivités locales et de leurs établissements publics, dans le contexte du nécessaire redressement des finances publiques mis en oeuvre par le gouvernement.

Pascal Auzannet en bon petit soldat ou en fidèle serviteur de l’Etat s’est exécuté et a rendu son rapport faisant apparaître en parallèle un besoin de financement en très forte progression et la nécessité d’en étaler le calendrier. Le premier ministre après avoir laissé passer les différentes réactions a annoncé qu’il trancherait le 15 février. Sans anticiper sur les décisions qui seront annoncées ce jour-là , il y a fort à parier que, comme à l’accoutumé, les arbitrages politiques sont déjà inclus dans le rapport.
Cela n’a rien de surprenant, puisque la manière de poser la question pèse lourdement sur la réponse. Même si l’on aurait pu espérer que Pascal Auzannet pense de lui-même à vérifier les hypothèses chiffrées, il était légitime de le lui demander. Rajouter dans la commande le nécessaire redressement des finances publiques était une contrainte forte, mais elle a été totalement intégrée dans le rapport.

Par contre le premier point visé par la lettre de mission, « l’impatience légitime d’une amélioration tangible des moyens de transports quotidiens », a lui, été traité très différemment.

Cette impatience est certes évoquée ici ou là dans le rapport mais ne fait l’objet d’aucun chiffrage. Pourtant des données existent : le temps de parcours entre Arcueil-Cachan et Créteil passera de 43 à 15 minutes, ce qui pour un salarié représente une économie de 4 heures 40 de temps de trajet par semaine. Les surcoûts supportés par ceux qui sont contraints de prendre leur véhicule, et les nuisances environnementales pourraient être évalués de la même façon.

Mais il est tellement plus facile d’oublier ces coûts diffus et de laisser croire ainsi que la solution suggérée, présentée sous un aspect strictement technico-financier, est la meilleure et la moins couteuse. Une étude rigoureuse ferait apparaître qu’il n’en est rien, que les choix proposés par le rapport Auzannet feront encore peser sur les populations les coûts et les contraintes.

Le 29 janvier 2013

Jean-Michel Arberet
Conseiller municipal d’Arcueil
Partenaire du groupe communiste
jm-arberet.over-blog.com

URL de cet article 19146
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

https://lesmutins.org/hacking-justice

à partir du 17 novembre, le film sera suivi de débats aux séances de 20h les lundi, mercredi, Vendredi. Calendrier : https://lesmutins.org/hacking-justice?tab=projections

Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Certains n’aiment pas la vérité. Pour tous les autres, il y a Wikileaks.

Julian Assange

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
44 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.