RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Que signifient les révélations de corruption du gang de Guaido ?

A) Un journal très droitier a révélé un réseau de corruption dans l’entourage de Guaido

B) 20 minutes après la publication de l’article, le secrétaire général de l’OEA (et porte parole officieux du Pentagone), Luis Almagro, demandait une enquête.

C) Après avoir essayé de couvrir ses partenaires, le gang de Guaido a du faire volte face et se rallier mollement à la demande d’enquete

D) Ces révélations signifient que :

1) Contrairement à ce qu’affirment les portes paroles médiatiques depuis des semaines, Guaido n’est pas le leader de l’opposition. Il vient de se faire torpiller par ses adversaires politiques au sein de l’opposition. Nous l’avions écrit sur cette page et sur notre blog. Encore une fois, le temps nous donne raison sur l’ensemble du système médiatique.

2) Nous avions informé de ces actes de corruption dès mars 2019, à la suite d’une dénonciation allant dans ce sens de la part du gouvernement vénézuélien. Encore une fois, le temps nous donne raison sur l’ensemble du système médiatique.

2) Nous avions soutenu depuis janvier 2019 (à rebours des âneries du système médiatique dominant) que Guaido n’était qu’un fusible. Il semble bien que les USA sont en train de s’en débarrasser doucement. En ce sens, la position d’Almagro est révélatrice. Ce coup de semonce ressemble à un avertissement. Guaido devrait être écarté progressivement du devant de la scène (avant d’aller échouer dans les poubelles de l’Histoire). Cependant, s’il se méprend dans l’analyse des révélations (pourquoi ? d’où viennent-elles ?), il se pourrait que les USA usent de méthode plus soutenue pour l’écarter.

3) Primero Justicia (le parti de Borges et Capriles) a profité d’un communiqué condamnant la corruption du Gang de Guaido pour rappeler que PJ est le premier parti politique en nombre de députés. Belle manière de tirer sur la légitimité de Volonté Populaire, le parti du Gang de Guaido.

4) Les stratégies pour attaquer le Venezuela sont en train d’évoluer. Guaido n’ayant pas réussi à s’imposer dans sa mission, il vient de se faire "licencier" par ses employeurs.

5) La Colombie est un rouage essentiel dans la déstabilisation du Venezuela. Les preuves de corruption du Gang de Guaido ayant été compilées par ses services de renseignement.

6) Un autre leader médiatique devrait surgir dans les semaines ou les mois qui viennent.

Romain MIGUS

URL de cet article 35032
  
Communication aux lecteurs
JULIAN ASSANGE : Le documentaire "Hacking Justice" à Paris

Le 17 novembre à 20h
au cinéma Espace St Michel
7 Pl St Michel, Paris 75005

Les Amis du Monde Diplo & Les Mutins de Pangée organisent une projection du film "Hacking Justice Julian Assange" de Clara Lopez Rubio et Juan Pancorbo suivie d’un débat avec la réalisatrice.

Même Thème
Les 7 péchés d’Hugo Chavez
Michel COLLON
Pourquoi les Etats-Unis s’opposent-ils à Chavez ? Pour le pétrole, on s’en doute. C’est tout ? Les guerres du pétrole, ils sont habitués à les gagner. Mais au Venezuela, on leur tient tête. Ici, on dit qu’il est possible d’employer l’argent du pétrole de façon intelligente et utile. Pas comme à Dubaï où on construit des hôtels à vingt mille euros la nuit au milieu d’un monde arabe sous-développé. Pas comme au Nigeria où la faim tue alors que ce pays est un des plus gros exportateurs mondiaux. Au Venezuela, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Lorsque l’on tente, comme ce fut le cas récemment en France, d’obliger une femme à quitter la Burqa plutôt que de créer les conditions où elle aurait le choix, ce n’est pas une question de libération mais de déshabillage. Cela devient un acte d’humiliation et d’impérialisme culturel. Ce n’est pas une question de Burqa. C’est une question de coercition. Contraindre une femme à quitter une Burqa est autant un acte de coercition que l’obliger à la porter. Considérer le genre sous cet angle, débarrassé de tout contexte social, politique ou économique, c’est le transformer en une question d’identité, une bataille d’accessoires et de costumes. C’est ce qui a permis au gouvernement des Etats-Unis de faire appel à des groupes féministes pour servir de caution morale à l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Sous les Talibans, les femmes afghanes étaient (et sont) dans une situation très difficile. Mais larguer des "faucheuses de marguerites" (bombes particulièrement meurtrières) n’allait pas résoudre leurs problèmes.

Arundhati Roy - Capitalism : A Ghost Story (2014), p. 37

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube (...)
22 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.