Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

22 

Sanders a gagné en Iowa ! Une hirondelle et c’est le printemps.

Bernie Sanders a gagné la première primaire en Iowa qui s’est tenue ce mardi 4 février 2020. Désormais, on dispose des résultats sur 97% des bureaux de votes. Sanders a bien recueilli 26,5% des voix contre 25% pour le candidat arrivé second. Il a laissé loin derrière le rival que l’officialité du Parti Démocrate a voulu imposer pendant des mois, l’ancien vice-président Joe Biden.

Cet ex vice-président d’Obama ne réunit que 13,7% des voix. En nombre de délégués qui représenteront chacun des candidats à la convention du parti démocrate qui choisira le candidat à la présidentielle, Bernie Sanders arrive à égalité avec Pete Buttigieg. Ils auront chacun 11 délégués. C’est donc un excellent résultat pour Sanders qui, en novembre était encore donné dans les sondages en troisième position derrière Warren et Biden. Le journal « Le Monde », organe de l’officialité française proche des milliardaires Démocrates comme la famille Clinton, avait fait tout son possible pour suivre les consignes d’invisibilisation de Sanders et de super promotion pour Elisabeth Warren. La chaîne C8 avait aussi mis le paquet pour Warren. C’est dire ! Naturellement c’est un hasard rédactionnel.

Sur place aux USA, le parti médiatique avait déjà compris que la vague en vue était ample. Il fallait passer a autre chose. Elisabeth Warren, ex-républicaine milliardaire ne faisait pas son office de division des voix de gauche. Du coup, l’oligarchie du parti démocrate a tenté une manipulation très grossière pour voler à Sanders cette victoire et ses effets propulsifs pour la suite. Car dans le système des primaires qui s’enchaînent, les premières victoires donnent évidemment un avantage pour les suivantes. La force va à la force. Peut-être que les électeurs de gauche des États suivants qui comptaient voter pour Elisabeth Warren vont changer leur choix pour Bernie Sanders voyant qu’il est mieux positionné. C’est un phénomène classique dans les primaires aux États-Unis. Il fallait donc tout faire pour que la victoire probable de Sanders soit minimisée.

Le gommage de cette victoire de Sanders a d’abord commencé par un opportun bug informatique. Mardi soir, la direction démocrate en Iowa a annoncé qu’elle ne pouvait pas annoncer de résultat en raison d’un dysfonctionnement de l’application de remontée des résultats. Au même moment, Bernie savait déjà qu’il avait gagné grâce à son comptage indépendant du parti réalisé par ses partisans. Il a immédiatement rendu cette information publique, sans attendre la communication officielle. Bon réflexe. Car la confusion créée a permis à Pete Buttigieg, représentant de l’aile néolibérale du parti démocrate, d’annoncer lui aussi sa victoire. Et les médias, là-bas comme ici, de reprendre en boucle cette fausse information et de s’extasier de l’incroyable percée d’un homme jeune et beau sorti de nulle part. Vu de France, c’est risible tellement les ficelles sont les mêmes qu’avec Macron en 2017. Mais cela ne permet pas de dire qu’il s’agit d’un coup monté de la droite mondiale car ce serait « complotiste ». C’est donc un hasard typique que les mêmes méthodes, les mêmes accusations et les mêmes éborgnements aient lieu dans le monde entier à chaque occasion.

Le bug semblait donc particulièrement bien tomber pour invisibiliser la victoire de Sanders. Assez bien pour qu’on s’intéresse à cette application. Déjà, confier des remontées de résultats électoraux à une entreprise privée est une idée étrange. Mais surtout, la propriétaire de cette entreprise, Tara McGowan, affiche publiquement son soutien à Pete Buttigieg, le nouveau champion de l’establishment. Mieux : son mari annonce carrément dans sa biographie sur twitter qu’il est « stratégiste » pour le candidat néolibéral. La campagne de Pete Buttigieg est par ailleurs cliente de cette entreprise qui lui fournit des services de propagande numérique. C’est donc une entreprise payée par un des candidats qui est chargée de compter les voix. Cela se passe aux États-Unis d’Amérique, un pays qui se permet de donner des leçons sur les procédures électorales chaque fois que l’un des nôtres gagne dans un pays du monde. Un peu comme les médias français qui confient à une entreprise macroniste le comptage des manifestants anti-Macron.

L’élite du parti démocrate a décidé de déployer toute son énergie pour faire obstacle à Sanders. Ils ne reculerons devant aucune manipulation, devant aucune tricherie. Ils l’avaient déjà fait contre lui la dernière fois. À New York, les inscriptions électorales avaient été grossièrement trafiquées. Mais Sanders continue d’avancer. Il est mieux préparé cette fois. Sa réaction tranquille et déterminée face à cette première manoeuvre le montre. Il dispose aussi d’un réseau militant populaire très important et qui s’est habitué à contourner et contrer le parti médiatique qui accompagne tous ses adversaires de clameurs enthousiastes et de sondage pipeau. Je vois dans sa campagne des leçons tirées de la nôtre en 2017, qui elle-même incorporait déjà certains enseignement de la sienne de 2016. Cet apprentissage global pour notre camp me réjouit. Il garantit que la chaîne du système finira par craquer quelque part. Si c’est aux États-Unis, l’histoire du monde changera aussitôt. Et pour une fois ce serait un changement dans le bon sens au bon moment. Mais prudence. Comme l’a dit Sanders : « nous sommes leur pire cauchemar ». Et le système est féroce.

Jean-Luc MELENCHON
Jeudi 6 février 2020.

»» https://melenchon.fr/2020/02/06/sanders-a-gagne-en-iowa-une-hirondelle...
URL de cet article 35678
   

Même Thème
La Machine de guerre américaine
Peter Dale SCOTT
« J’avais dit du précédent livre éblouissant de Peter Dale Scott traitant de ce sujet, (Drugs, Oil and War) "qu’il faisait passer la plupart des explications journalistiques et universitaires concernant nos interventions passées et présentes pour une propagande gouvernementale écrite pour les enfants’. Son dernier ouvrage est encore meilleur. Lisez-le ! » - Daniel ELLSBERG, « l’homme qui fit tomber Nixon », auteur de Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagone Papers Ce livre stimulant et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières sur le pied de guerre. Si le peuple américain permet un jour aux banques privées de contrôler le devenir de leur monnaie, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, les banques et les compagnies qui fleuriront autour des banques priveront le peuple de tous ses biens jusqu’au jour où ses enfants se retrouveront sans toit sur la terre que leurs parents ont conquise.

Thomas Jefferson 1802

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
22 
Cuba - Tchernobyl : Lettre à Maria.
24 août 2006. Chère Maria, Je ne sais pas si mon nom vous dira quelque chose. A vrai dire, je ne crois pas vous avoir laissé un souvenir impérissable. C’est pourtant vous qui m’avez donné, au détour d’une seule phrase, une des plus belles leçons d’humanité qu’un homme puisse recevoir. Il y a déjà quelques années de cela mais, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas oublié. Vous souvenez-vous, Maria, de cet occidental en visite sur votre île qui voulait vous poser quelques questions ? En réalité, et (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.