RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Silence dans les rangs !

Silence dans les rangs !

Sous-titre : Les *"dégénérés ?A la trappe !…

* définition tirée de l’encyclopédie « Larousse » : du latin « degenerare ». Perdre des qualités propre à son espèce ; s’abâtardir ; passer à un état inférieur… etc. La "race" des seigneurs, forcément supérieure puisqu’elle est l’"élue" !, gagnent des points dans les sondages, s’anoblit et demeurera « ad aeternam » (quoi qu’ils fassent et quoi qu’ils disent) "l’élite" de la nation !

Le raciste multirécidiviste Guéant aux manettes (en service commandé, sans doute ?)
Le raciste multirécidiviste, Guéant, commente quasiment en direct « la tuerie de Toulouse », au grand dame de la candidate et citoyenne, Eva Joly… Trente trois impacts de balle sur tout le corps de « l’ennemi public n° 1 »…, s’agit-il d’un « message subliminal » envoyé (par les commandos spéciaux français) aux djihadistes du monde entier ?

Remember : "Human Bomb contre sarkozy"
Tout ceci n’est pas sans rappeler l’exécution sommaire d’« Human Bomb, ou HB », un déséquilibré, liquidé de plusieurs balles de gros calibres (11 paraît-il ?) dans la tête (on est jamais trop prudent…, après qu’il eu absorbé un café saturé de somnifère (un breuvage spécial pour forcené sans doute ?)…, épuisé, à bout de force et de fatigue, totalement drogué…, une seule balle de gros calibre en pleine tête aurait du en arriver à bout, non ?
Hé non !… les ordres du maire de Neuilly et du ministre de l’intérieur de l’époque étaient formels, pas de quartier, il faut liquider le fou dépressif !… Butez le dégénéré !

Les "héros" nationaux furent largement récompensés, et très certainement à la hauteur de leur mérite…, primes, (était-elle au prorata du mérite de chaque membre du commando ?), retraite anticipée pour tous, félicitations de Mrs « Pasdequoi » et sarkozy (ce denier, avait dans un premier temps prudemment battu en retraite…, l’exécution sommaire du fou dépressif de plusieurs balles de gros calibre tirées à bout portant dans la tête, faisait des vagues et la polémique enflait gravement, alors…) qu’il a lui-même décoré… ce qui lui permis de nouer de forts liens, très personnels avec les membres du commandos et des groupes d’intervention en général… légère fausse note dans le concert de louanges unanimes (??? pas si sûr !) et d’autosatisfaction (à sa propre gloire (le seul, le grand (?) sarkozy), bien entendu) franco-français, les autorités israéliennes trouve à redire…, et se moqueraient dit-on, de la méthode (sans doute trop excessive comme le petit chef !) employée par les membres du commando (une bonne trentaine d’hommes sous commandement direct du locataire élyséen, contre un homme seul, isolé et cerné de toutes parts …, mais si terriblement dangereux, la preuve !…)
C’est dire la tournure (de plus en plus internationale) de la polémique !

Quel différence entre le raciste multirécidiviste Guéant et Mélenchon ?
Sur la tuerie de Toulouse… aucune ! Comme d’ailleurs il n’y avait pas de différence entre lui et les socialo-umpistes qui soutenaient « la guerre de sarkozy » (dixit les dirigeants et chefs de guerre ** étasuniens) qu’il approuva publiquement (justifiant même le parti pris en faveur de ce qu’il faut bien appeler, une énième guerre néocoloniale).
Guerre (néocoloniale) d’unité nationale en somme…, comme le traitement et l’exécution de Mohamed Merah ; pas question de justifier et encore moins d’excuser l’assassinat de civils (victimes collatérales ou pas), aussi abjecte les uns que les autres ! (quel que soit leur nationalité et leur confession religieuse) rien ne justifie (ni aucune cause) le massacre de civils innocents (enfants et adultes)
sarkozy s’auto-félicitant publiquement (comme à son habitude) de l’unité nationale (très certainement de façade, personne n’est dupe) face au barbarisme (d’aucuns se feront un plaisir de faire la liaison avec… islamisme, et l’amalgame sera complet !) et au traitement de l’opération… (beaucoup pense à une « liquidation » ou à une peine de mort (à peine) déguisée…)

Qui a (aurait ?) le mieux "profiter" la gestion de la "crise" ? (dixit les agences d’opinion pourcentage à l’appui, puis repris par les rédactions et leurs larbins médiatiques)
Vous lisez bien chers humains, il s’agit de l’exécution de Mohamed Merah et des victimes de ses odieux assassinats (d’innocents civils, dont trois enfants), qui, selon les postillonneurs professionnels, en aura le mieux profité, qui ? Quel sera le candidat en lisse (un ou plusieurs d’entre eux) pour la prochaine élection présidentielle qui touchera cette ignoble mise ?
Plus aucune précaution oratoire, ni même de décence d’ailleurs, passé la minute de silence on embraye direct sur les "choses sérieuses" (c-à -d, la tartufferie électorale en cours)

Donnons-leur ce qu’ils méritent !
Vous savez ce qu’il nous-vous reste à faire…, toutes celles et tous ceux qui iront dans un bureau de vote (le flot continu des abstentionnistes risque de gonfler démesurément…, une véritable crue de printemps !), pourront remplir leur enveloppe de n’importe quoi (du vent, de la merde, n’importe quoi !)

Ce serait un problème franco-français…
Qui peu croire sérieusement à de telles balivernes ? Mohamed Merah aurait agit tout seul comme un grand, dans son coin (voyant l’absurdité de la chose, certains commencent à élargir le cercle et accusent directement (voire ouvertement et sans précaution oratoire) les membres de la famille du tueur… (bonjour « la présomption d’innocence » si chère aux délinquants en col blanc !), son frère (même si celui-ci aurait soi-disant participé au vol du scooter qui aurait (peut-être) servi aux assassinats, de source policière), sa belle-soeur et même sa propre mère, d’être les membres d’un (hypothétique ?) groupe terroriste… Ouais, ouais, ouais, pas très clair tout ça ! C’est même très léger !…
D’aucuns comprendrons pourquoi… la préparation, la logistique, ne souffrent aucun amateurisme (aussi doués soient-ils), invraisemblable !
Par contre, comme je l’avais écrit dans un article paru sur ce site (dans lequel il était question de tactique et de stratégie) s’agissant de la guerre en Afghanistan (avant la prise de conscience collective - dans le camp occidental bien entendu, car l’autre camps avait depuis longtemps déjà - intégré cette stratégie et la dure réalité pour le camps occidental) ou lors de la dernière invasion israélienne du sud Liban… la peur avait changé de camps, l’ennemi toujours invisible (donc imprévisible) peut (et pourra) frapper à tous moments, où il veut et quand il veut. Le camp occidental et la France en particulier, ont du mouron à se faire !…
Mais ceci est une autre affaire ! (internationale bien entendu)

** « Le soldat américain qui a tué 17 civils afghans inculpé » (« soldat étasunien », car lorsqu’il s’agit du continent ("américain", les deux Amériques, Amérique du Nord et Amérique du Sud) ou de la Nation (des Etats-Unis d’Amérique du Nord, USA) la différence est de taille ; conséquemment à cette différence entre le continent et l’Etat, la distinction devrait se faire aussi clairement que est dit là ) Vous noterez que les neufs enfants afghans lâchement assassinés par le criminel étasunien sont passer à la trappe ! (leur présence est quasiment gommée par les médias occidentaux…, pire, elle est intégrée à une expression parfaitement neutre « civils afghans » (mais pas du tout anodine… au contraire !), car la connotation « victimes » et « enfants » passe très difficilement dans l’opinion occidentale).
Deux manière de traiter "l’actualité" ; la réalité… ou bien le rata réservé à l’opinion publique occidentale… ce dernier est passé à la moulinette et sous contrôle strict des officines propagandistes officielles, puis régurgité par les médias autorisés…, l’info aseptisée, filtrée et autocensurée par les rédacs chefs (il s’agit généralement de médias entre les mains de groupes financiers), sera estampillée conforme par les relais médiatiques (les relais des officines para-gouvernementales) et adoubées par l’habituelle brochette de spécialistes ; dans ce cas il s’agit de soi-disant spécialistes de "la nébuleuse terroriste"… et ils auront à coeur de ne pas laisser filtrer une seule image (des théâtres d’opérations en cours, et encore moins d’opérations barbouzardes, les liquidations ciblées (dont les victimes "collatérales" sont légions dont de nombreux enfants) et autres saloperies du même tonneau)

Portez vous bien et à bientôt sans doute ? sergio

URL de cet article 16196
  

L’affaire WikiLeaks - Médias indépendants, censure et crime d’État
Stefania MAURIZI
Dès 2008, deux ans après le lancement de la plateforme WikiLeaks, Stefania Maurizi commence à s’intéresser au travail de l’équipe qui entoure Julian Assange. Elle a passé plus d’une décennie à enquêter les crimes d’État, sur la répression journalistique, sur les bavures militaires, et sur la destruction méthodique d’une organisation qui se bat pour la transparence et la liberté de l’information. Une liberté mise à mal après la diffusion de centaines de milliers de documents classifiés. Les "Wars logs", ces (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"L’un des grands arguments de la guerre israélienne de l’information consiste à demander pourquoi le monde entier s’émeut davantage du sort des Palestiniens que de celui des Tchétchènes ou des Algériens - insinuant par-là que la raison en serait un fonds incurable d’antisémitisme. Au-delà de ce qu’il y a d’odieux dans cette manière de nous ordonner de regarder ailleurs, on peut assez facilement répondre à cette question. On s’en émeut davantage (et ce n’est qu’un supplément d’indignation très relatif, d’ailleurs) parce que, avant que les Etats-Unis n’envahissent l’Irak, c’était le dernier conflit colonial de la planète - même si ce colonisateur-là a pour caractéristique particulière d’avoir sa métropole à un jet de pierre des territoires occupés -, et qu’il y a quelque chose d’insupportable dans le fait de voir des êtres humains subir encore l’arrogance coloniale. Parce que la Palestine est le front principal de cette guerre que l’Occident désoeuvré a choisi de déclarer au monde musulman pour ne pas s’ennuyer quand les Rouges n’ont plus voulu jouer. Parce que l’impunité dont jouit depuis des décennies l’occupant israélien, l’instrumentalisation du génocide pour oblitérer inexorablement les spoliations et les injustices subies par les Palestiniens, l’impression persistante qu’ils en sont victimes en tant qu’Arabes, nourrit un sentiment minant d’injustice."

Mona Chollet

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.