Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

10 

Skripal : selon un laboratoire suisse indépendant, la toxine utilisée est BZ, produite aux États-Unis et au Royaume-Uni, et non en Russie (Zero Hedge)

Quelqu’un a des explications à donner.... ou est-ce que les frappes aériennes syriennes ont simplement "distrait" les citoyens de la réalité entourant l’empoisonnement des Skripal ?

Rappelez-vous comment les politiciens (et non les scientifiques) ont dit qu’un agent neurotoxique mortel - produit par la Russie – fut utilisé dans la tentative d’assassinat des Skripal ? Rappelez-vous les 50 questions (ici et ici) autour des « faits » énoncés par Theresa May ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les Skripal se sont promenés pendant quelques heures après avoir été "infectés" et, quelques jours plus tard, ont survécu sans dommages chroniques, alors qu’on nous a dit que ce produit chimique était totalement mortel ?

Eh bien, ces doutes viennent peut-être d’être levés, car selon le laboratoire suisse indépendant Spiez, la substance utilisée sur Sergei Skripal était un agent appelé BZ, qui n’a jamais été produit en Russie, mais qu’on trouve aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans d’autres pays de l’OTAN.

RT rapporte que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, a déclaré, citant les résultats de l’examen effectué par un laboratoire chimique suisse qui a travaillé avec les échantillons que Londres a remis à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), que Sergei Skripal, un ancien agent double russe, et sa fille Yulia ont été empoisonnés avec une toxine incapacitante connue sous le nom de 3-Quinuclidinyl benzilate ou BZ.

Le centre suisse a envoyé les résultats à l’OIAC.

Cependant, le chien de garde chimique de l’ONU s’est limité à confirmer la formule de la substance utilisée pour empoisonner les Skripal dans son rapport final sans mentionner les autres faits présentés dans le document suisse, a ajouté le ministre russe des affaires étrangères.

Il a ajouté que Moscou interpellera l’OIAC quant à sa décision de ne pas inclure dans leur rapport d’autres informations fournies par les Suisses.

D’autre part, le laboratoire suisse est également un centre d’excellence internationalement reconnu dans le domaine de la protection nucléaire, biologique et chimique et est l’un des cinq centres certifiés en permanence par l’OIAC.

Le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que Londres refusait de répondre à des dizaines de questions " très spécifiques " posées par Moscou sur l’affaire Salisbury, ainsi que de fournir toute preuve substantielle qui pourrait faire la lumière sur l’incident.

Au lieu de cela, le Royaume-Uni a accusé la Russie de ne pas répondre à ses propres questions, a-t-il dit, ajoutant qu’en fait, Londres ne posait pas de questions mais voulait que Moscou admette qu’elle était responsable de l’emploi de l’agent chimique au Royaume-Uni.

Mais qui s’en soucie ? Des diplomates ont été renvoyés chez eux, Poutine a été élevé au rang de Hitler, alors parlons plutôt de ces missiles en Syrie,

Tyler Durden

Traduction "face aux psychopathes du système, ne rien lasser passer, tout remettre en cause, tout vérifier" par VD Pour le Grand Soir, avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.

URL de cet article 33226
   
Même Thème
TOUS LES MEDIAS SONT-ILS DE DROITE ? Du journalisme par temps d’élection
par Mathias Reymond et Grégory Rzepski pour Acrimed - Couverture de Mat Colloghan Tous les médias sont-ils de droite ? Évidemment, non. Du moins si l’on s’en tient aux orientations politiques qu’ils affichent. Mais justement, qu’ils prescrivent des opinions ou se portent garants du consensus, les médias dominants non seulement se comportent en gardiens du statu quo, mais accentuent les tendances les plus négatives inscrites, plus ou moins en pointillé, dans le mécanisme même de l’élection. Ce sont (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ceux qui qualifient les chômeurs et les handicapés de parasites ne comprennent rien à l’économie et au capitalisme. Un parasite passe inaperçu et exploite son hôte à son insu. Ce qui est la définition de la classe dirigeante dans une société capitaliste.

Jason Read


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
CUBA : modèle de résistance ou résistance d’un modèle ? (conférence/débat audio)
Conférence de Viktor Dedaj, animateur du site "Le Grand Soir", sur le Libre Teamspeak le 4 Décembre 2011. Notre conférencier nous explique enfin la vérité sur Cuba, sur son régime, et démonte minutieusement toute la propagande des États-Unis contre Cuba. Une conférence aussi excellente qu’indispensable. L’exposé initial de Viktor Dedaj dure une quarantaine de minutes et est suivi de deux heures de questions/débat avec les auditeurs. - http://lelibrets.blogspot.com/ Le compte Youtube ayant (...)
22 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.