RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Une lettre imaginaire ?

Soyez raisonnable, supprimez les 35 heures !

Cher Monsieur Hollande,

Nous ne nous sommes jamais rencontrés, mais nous avons un ami commun, le président du groupe Bilderberg. A ce titre, je me permets de vous soumettre mon problème. J’ai décidé de faire construire un nouveau palais en Espagne, le palais doré, car il sera tout en or. J’ai confié le travail de financement à mon secrétaire, Emmanuel, le fils de mon chauffeur qui a passé son doctorat en économie il y a quelques années. Emmanuel m’a indiqué que dans les conditions économiques actuelles, il faudrait que je vende une partie de mon patrimoine, mais monsieur le Président, vous comprenez bien que pour un malheureux palais, il n’est pas envisageable de spolier mes enfants. Je lui ai donc dit qu’il était préférable d’augmenter les impôts, je veux dire les taux d’intérêts de la dette, et il a donc pris rendez-vous avec mon employé, mon petit Mario.

Ce dernier lui a expliqué que ce n’était pas possible, les dettes des pays seront probablement impossibles à rembourser en l’état actuel, et si nous augmentions les taux d’intérêts dès à présent, cela mènerait à la catastrophe. Vous savez, bien entendu, que les dettes ne sont pas mon souci, ce sont des billets imprimés par la BCE qui seront détruits une fois qu’elles seront remboursées, ce qui m’intéresse ce sont uniquement les intérêts qui me sont nécessaires pour financer la construction de mon nouveau palais. Dit autrement, c’est à vous de vous débrouiller pour rembourser vos dettes. Mon petit Emmanuel a fait une simulation et il s’avère que si vous continuez ainsi, vous ne pourrez jamais les rembourser. Cette simulation montre que si vous acceptiez de repasser à 60 heures par semaine, que vous supprimiez les retraites et la sécurité sociale, il suffirait de 72 ans pour rembourser 70% de la dette. En parallèle, nous pourrions remonter progressivement les taux d’intérêts de façon à faire progresser sensiblement mes revenus et financer le palais doré.

Il est bien entendu que vous seriez l’un des premiers hôtes à profiter de ce petit paradis construit dans un endroit isolé d’Espagne. Je tiens à préciser, puisque le sujet semble vous tenir à cœur, que nous prévoyons d’embaucher 3 000 personnes pour construire cette merveille. D’ailleurs, nous avons déjà commencé à recruter en Éthiopie, c’est, d’après Emmanuel, le dernier pays que nous avons rallié à notre cause et nous tenons à le faire participer activement. Les Éthiopiens sont d’ailleurs très raisonnables, à 30€ par mois cela nous évitera à vous et à moi de devoir encore léser nos finances respectives.

Vous remerciant de votre lecture attentive, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées.

M. de R.

Cette lettre est totalement imaginaire. Toute ressemblance avec des situations ou des personnes existantes serait purement fortuite.

»» http://phylogenese.blogspot.gr/
URL de cet article 26811
  

La Guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
Burnett Bolloten
« La révolution espagnole fut la plus singulière des révolutions collectivistes du XXe siècle. C’est la seule révolution radicale et violente qui se soit produite dans un pays d’Europe de l’Ouest et la seule qui ait été, malgré l’hégémonie communiste croissante, véritablement pluraliste, animée par une multitude de forces, souvent concurrentes et hostiles. Incapable de s’opposer ouvertement à la révolution, la bourgeoisie s’adapta au nouveau régime dans l’espoir que le cours des événements changerait. (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Croire que la révolution sociale soit concevable... sans explosions révolutionnaires d’une partie de la petite bourgeoisie avec tous ses préjugés, sans mouvement des masses prolétariennes et semi-prolétariennes politiquement inconscientes contre le joug seigneurial, clérical, monarchique, national, etc., c’est répudier la révolution sociale. C’est s’imaginer qu’une armée prendra position en un lieu donné et dira "Nous sommes pour le socialisme", et qu’une autre, en un autre lieu, dira "Nous sommes pour l’impérialisme", et que ce sera alors la révolution sociale !

Quiconque attend une révolution sociale “pure” ne vivra jamais assez longtemps pour la voir. Il n’est qu’un révolutionnaire en paroles qui ne comprend rien à ce qu’est une véritable révolution.

Lénine
dans "Bilan d’une discussion sur le droit des nations", 1916,
Oeuvres tome 22

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.