RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Une lettre imaginaire ?

Soyez raisonnable, supprimez les 35 heures !

Cher Monsieur Hollande,

Nous ne nous sommes jamais rencontrés, mais nous avons un ami commun, le président du groupe Bilderberg. A ce titre, je me permets de vous soumettre mon problème. J’ai décidé de faire construire un nouveau palais en Espagne, le palais doré, car il sera tout en or. J’ai confié le travail de financement à mon secrétaire, Emmanuel, le fils de mon chauffeur qui a passé son doctorat en économie il y a quelques années. Emmanuel m’a indiqué que dans les conditions économiques actuelles, il faudrait que je vende une partie de mon patrimoine, mais monsieur le Président, vous comprenez bien que pour un malheureux palais, il n’est pas envisageable de spolier mes enfants. Je lui ai donc dit qu’il était préférable d’augmenter les impôts, je veux dire les taux d’intérêts de la dette, et il a donc pris rendez-vous avec mon employé, mon petit Mario.

Ce dernier lui a expliqué que ce n’était pas possible, les dettes des pays seront probablement impossibles à rembourser en l’état actuel, et si nous augmentions les taux d’intérêts dès à présent, cela mènerait à la catastrophe. Vous savez, bien entendu, que les dettes ne sont pas mon souci, ce sont des billets imprimés par la BCE qui seront détruits une fois qu’elles seront remboursées, ce qui m’intéresse ce sont uniquement les intérêts qui me sont nécessaires pour financer la construction de mon nouveau palais. Dit autrement, c’est à vous de vous débrouiller pour rembourser vos dettes. Mon petit Emmanuel a fait une simulation et il s’avère que si vous continuez ainsi, vous ne pourrez jamais les rembourser. Cette simulation montre que si vous acceptiez de repasser à 60 heures par semaine, que vous supprimiez les retraites et la sécurité sociale, il suffirait de 72 ans pour rembourser 70% de la dette. En parallèle, nous pourrions remonter progressivement les taux d’intérêts de façon à faire progresser sensiblement mes revenus et financer le palais doré.

Il est bien entendu que vous seriez l’un des premiers hôtes à profiter de ce petit paradis construit dans un endroit isolé d’Espagne. Je tiens à préciser, puisque le sujet semble vous tenir à cœur, que nous prévoyons d’embaucher 3 000 personnes pour construire cette merveille. D’ailleurs, nous avons déjà commencé à recruter en Éthiopie, c’est, d’après Emmanuel, le dernier pays que nous avons rallié à notre cause et nous tenons à le faire participer activement. Les Éthiopiens sont d’ailleurs très raisonnables, à 30€ par mois cela nous évitera à vous et à moi de devoir encore léser nos finances respectives.

Vous remerciant de votre lecture attentive, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées.

M. de R.

Cette lettre est totalement imaginaire. Toute ressemblance avec des situations ou des personnes existantes serait purement fortuite.

»» http://phylogenese.blogspot.gr/
URL de cet article 26811
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Israël, Les 100 pires citations
Jean-Pierre Bouché, Michel Collon
Ce livre contient 100 citations de dirigeants, stratèges et penseurs sionistes, des origines du mouvement jusqu’à aujourd’hui. À partir de ces citations, il s’agit pour les auteurs de faire une analyse à la fois documentée et ludique de la pensée sioniste à travers les années. Les auteurs montrent ainsi qu’il y a bien une pensée sioniste cohérente qui se perpétue à travers le temps. Le conflit israélo-palestinien ne vient pas de nulle part : il prend sa source au moment même où le projet sioniste s’est (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Ne croyez en rien avant que ce ne soit officiellement démenti.

Claud Cockburn

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.