RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Sport, business, dopage et …..

Quand on sait que les sportifs les mieux payés gagnent plusieurs milliers de SMIG par mois, ils peuvent se tenir au garde à vous pour écouter La Marseillaise !! Dans le système actuel, plus les sportifs ont de gros revenus et plus ils bénéficient de niches fiscales et sociales spécialement mises en place pour eux. Encore une fois dans un pays soit disant en crise, les privilèges consentis aux plus riches est choquant.

Toutes les lois misent en place pour le droit à l’image, où les différentes aides publiques bénéficient avant tout aux sportifs les mieux rémunérés. Malgré tout, ces privilèges n’empêchent pas les sportifs de partir à l’étranger. Vouloir rivaliser avec les régimes fiscaux étrangers pénalise lourdement les contribuables français : 100 millions par an pour le budget de l’Etat et la sécurité sociale (juste pour le football)

L’argent dans beaucoup de sports provient de fonds douteux, de blanchiment d’argent sale et de régression sociale ; pour pouvoir payer les sportifs, les sponsors délocalisent leur production dans des pays où la main d’oeuvre est moins chére. D’autre part une autre partie de leurs revenus provient des droits TV et de la pub, c’est à dire d’un prélèvement sur les produits de grande consommation que nous achetons, alimentation, automobile, habits ..., c’est une taxe au seul profit des sportifs !!

Les clubs ou associations sportives recevant des subventions publiques devraient plafonner le salaire de leurs membres et dirigeants. Les sportifs qui ont bénéficié de structures et d’entraineurs payés par la collectivité devraient pendant un certain nombre d’années payer des impôts dans le pays formateur afin de ne pas seulement profiter du système, mais aussi de le perpétrer, cela s’appellerait la réciprocité !!


Le Tour de France n’est pas organisé
par une fédération sportive, organisme à but non lucratif, mais par une société commerciale. L’organisation du Tour met largement à contribution les collectivités locales, mais il ne faut pas oublier qu’une société privée a pour seul objectif de dégager des bénéfices pour les distribuer aux actionnaires. Combien coute donc le Tour aux contribuables français ?
Le dopage est un fléau dans le sport, mais tout le monde ferment les yeux. Comme le nuage de Tchernobil on a l’impression qu’il n’a pas passé les frontières ou alors il ne touche pas les sportifs nationaux. Et les journalistes sportifs ont l’air crédule et naïf. C’est le bal des hypocrites !

L’image du sportif et de ses salaires démesurés donne l’impression que tout le monde peut réussir. Le sportif sert à cautionner un système, à canaliser l’agressivité de la population. Tant que le citoyen lambda s’occupe de sport, il ne pense pas à autre chose. Le prochain match de son équipe, ou la performance de son idole est plus important que sa fiche de paye, sa retraite ou l’avenir de ses enfants ! Chacun inscrit son enfant au foot ou au tennis avec le secret espoir qu’il réussira, malheureusement pour eux il y a peu d’élus, mais cela permet d’accepter les salaires exorbitants des sportifs, des fois que..., on cautionne le système sans trop se poser de questions !

Dans nos sociétés civilisées, le sport a été élevé au rang de valeur suprême. Tout smicard est heureux d’aller applaudir, regarder et encourager des milliardaires qui s’amusent ! L’amour du sport est devenu obligatoire. La véritable mise en scène de toute manifestation sportive est digne de la propagande et du culte de la personnalité des régimes dictatoriaux. Le sport est le nouvel opium du pauvre !

Article original publié sur http://2ccr.unblog.fr/

Conscience Citoyenne Responsable

URL de cet article 13030
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

We Feed The World (documentaire)
DIVERS
Synopsis Un film pour éveiller les consciences sur les absurdités et les gachis de la production, la distribution et la consommation des produits alimentaires. Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destrction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz... Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je ne sais pas ce qu’est un homme, je ne connais que son prix.

Bertolt Brecht

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.