RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Dégradation du logement

Dans son rapport sur le mal logement, la Fondation Abbé-Pierre confirme le malaise que traverse notre société. Ce document chiffre à 3,6 millions le nombre de personnes « non » ou « très mal logées » ; à cela s’ajoutent 5,2 millions de personnes en réelle fragilité rencontrant des difficultés pour conserver leur logement ; il y a également 90 962 personnes occupant un logement sans droit, suite à une décision d’expulsion ; ajoutons les 1,3 millions de locataires dont les loyers deviennent trop lourds par rapport à leur budget ; et les 565 000 ménages propriétaires ayant des difficultés pour payer leurs remboursements d’emprunts ; en tout ce sont donc plus de 10 millions de personnes qui connaissent des problèmes de logement. Sans oublier les 1,2 millions de ménages qui sont en attente de logement HLM !

Non seulement il manque des logements, mais certains appartement proposés à la location sont insalubres et les loyers de plus en plus chers ! Même en travaillant, il devient impossible de se loger, et de nombreux jeunes sont obligés de rester chez leurs parents !
Le contrôle des prix des terrains à bâtir et des loyers, seul moyen d’empêcher la spéculation immobilière, ainsi que la création d’un service public du logement, en limitant les marchés des grands groupes de l’immobilier, sont des priorités. Nous ne pouvons plus accepter de dépenser une part de plus en plus importante de notre salaire pour se (mal) loger.

Pendant sa campagne Nicolas Sarkozy avait déclaré « je souhaite que tous les français puissent accéder à la propriété ». La Fondation Abbé-Pierre a rappelé que cette politique d’aides, de subventions et de défiscalisations a surtout profité aux entreprises de construction, aux agences immobilières et aux banques, sans permettre de résorber le mal logement.

Il faut que le secteur locatif soit accessible à tous et ne pas pousser inconsidérément les gens à l’accession à la propriété. Car souvent, les nouveaux propriétaires s’endettent et lorsque leur situation financière se dégrade, ce sont les banques qui confisquent leur appartement. Le rêve se transforme alors en cauchemar. Mais il est vrai que pour le pouvoir, quelqu’un d’endetté est quelqu’un qui aura tendance à moins participer aux conflits sociaux…

Les constructeurs sont astreints à respecter dans leurs programmes un pourcentage de logements sociaux. Mais suivant les communes la loi SRU est plus ou moins respectée. Le logement social doit se fondre dans la ville et ne plus se concentrer dans des zones-ghettos. C’est le bien-vivre ensemble qui en dépend, le logement social doit être présent dans les quartiers dits « résidentiels » : Neuilly, certains quartiers de Nice ou de Lyon ne doivent pas être des ghettos de riches !

Dans le même temps un autre rapport nous apprend que la France avec 2.555,4 milliards de PIB est classée au cinquième rang des pays les plus riches du monde, et malgré cela, le gouvernement a déjà commencé à préparer les esprits à plus de rigueur : mais où passe donc tout cet argent ? …cherchez l’erreur !

Article publié sur http://2ccr.unblog.fr/

Conscience Citoyenne Responsable

URL de cet article 13031
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

Même Thème
Roms de France, Roms en France - Jean-Pierre Dacheux, Bernard Delemotte
Population méconnue, la plus nombreuse des minorités culturelles, présente en Europe depuis des siècles, les Roms comptent plus de dix millions de personnes. Ils ont subi partout l’exclusion et les persécutions : l’esclavage en Roumanie du XIVe au XIXe siècle, l’extermination dans les camps nazis… Peuple à l’identité multiple, son unité se trouve dans son histoire, sa langue et son appartenance à une "nation sans territoire" . La loi Besson de juillet 2000 a reconnu les responsabilités de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Acheter un journaliste coute moins cher qu’une bonne call-girl, à peine deux cents dollars par mois"

un agent de la CIA en discussion avec Philip Graham, du Washington Post, au sujet de la possibilité et du prix à payer pour trouver des journalistes disposés à travailler pour la CIA. dans "Katherine The Great," par Deborah Davis (New York : Sheridan Square Press, 1991)

Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.