RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons (Pétition)

À l’attention : de Monsieur le président de la République, Emmanuel Macron

Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !

À l’heure de lancer cette pétition, la France s’apprête à bombarder la Syrie avec les USA et d’autres pays. Peut-être l’auront-ils fait au moment où vous lirez ces lignes, ceci au risque d’une réplique Russe et du risque d’un embrasement général pouvant déboucher sur la troisième guerre mondiale.

Ainsi, sous prétexte de ‘’punir’’ une violation présumée du droit international par la Syrie, la soi-disant communauté internationale qui n’est en fait qu’une partie des pays occidentaux + Israël et certaines pétromonarchies comme l’Arabie-Saoudite, la soi-disant communauté internationale s’apprête ou a violé une nouvelle fois ce droit international d’une façon certaine puisqu’elle agît sans mandat des Nations Unies. Elles le fait avec l’appui, voire les encouragements quasi unanimes de la presse mainstream devenue l’organe de propagande de nos gouvernants belliqueux qui pensent marquer l’histoire de leur empreinte grâce à une guerre.

Aussi, il est important de se désolidariser de nos dirigeants et de leur faire savoir notre opposition à toute intervention armée contre et en Syrie.

  1. Nous, les signataires de la présente pétition exigeons de nos dirigeants qu’ils :
    • Cessent tous préparatifs en vue de bombarder la Syrie.
    • Rappellent tous les soldats, forces spéciales et autres qui sont actuellement en Syrie en dépit du droit international.
    • Cessent d’armer et conseiller les terroristes syriens qu’ils soient considérés ou non comme des rebelles modérés.
  2. Nous leur rappellons en outre que selon la jurisprudence de Nuremberg ‘’le crime contre la paix ne diffère des autres crimes de guerre que par cela qu’il les contient tous’’ et qu’ils sont donc passibles d’être traduits en justice.
  3. Nous demandons :
    • L’obéissance aux ordres ne pouvant excuser une participation à un crime de guerre, nous demandons à nos militaires de refuser les ordres qui leur feraient violer le droit international.
    • Aux journalistes d’arrêter de pousser à la guerre, ce qui les rend complices de crime de guerre et les expose également à être traduits en justice.

  4. Nous encourageons tout le monde à commencer et terminer leurs courriers, quel qu’en soit le sujet, par : ‘’Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !’’
  5. Enfin, nous demandons tous ceux qui sont d’origine étrangère ou qui ont de la famille à l’étranger de traduire le texte de la pétition et de la mettre en œuvre dans tous les pays.

Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !

https://www.mesopinions.com/petition/politique/syrie-nom-garcons/42147

URL de cet article 33218
  

« Marine Le Pen amène le pire » (*)
Maxime VIVAS, Frédéric VIVAS
(*) Anagramme imparfaite cueillie sur Internet. Ce livre (publié par les éditions Golias) est une compilation de documents révélateurs de l’analogie entre le FN d’hier et celui d’aujourd’hui. Y sont démontrées la difficulté pour Marine Le Pen, malgré les habiletés tribuniciennes, à se dépouiller des oripeaux paternels les plus exécrables, la distorsion entre le discours du FN ripoliné et son programme, entre son programme et ses objectifs. Sont mis en relief le fiasco du FN dans les villes qu’il a (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

« Nous pouvons faire sauter un navire américain et en rejeter la faute sur les Cubains. La publication des listes des victimes dans les journaux américains accroîtrait encore l’indignation. Nous pouvons aussi détourner des avions. Dans des endroits bien choisis où l’impact serait énorme, nous pourrions poser des charges de plastic. Nous pourrions également repeindre des B26 ou C46 de nos forces aériennes aux couleurs cubaines et nous en servir pour abattre un avion de la République dominicaine. Nous pourrions faire en sorte qu’un prétendu appareil de combat cubain abatte un avion de ligne américain. Les passagers pourraient être un groupe de jeunes étudiants ou de vacanciers. »

Général Lyman LEMNITZER (1899 – 1988)
Chef d’état-major des armées (1960-62) et Supreme Allied Commander de l’Otan (1963-1969)

Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
55 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.