Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes


Théâtre : Demain dès l’Aube

| SYNOPSIS |

Paris, 2017. Une troupe de comédiens se réunit le temps d’une soirée, la veille de leur départ à la guerre. Entre colère et incompréhension, les esprits s’échauffent. Comment l’État peut-il laisser des personnes mourir au front pour des causes qui les dépassent ? On lit, on échange, on discute. On parle de déserter, de fuir, de s’exiler. De préparer une révolution, aussi. Mais finalement, que peuvent un petit groupe de citoyens contre un État tout puissant ?

| ÉQUIPE ARTISTIQUE |

Avec : Tahina CHEN, Mariette JULES, Aymeric POIDEVIN, Emma PUJAR et Geoffroy ROSE

Collaboration artistique : Marina OCÁDIZ Création lumière : Calum SAUNIÈRE Création sonore : Tahina CHEN Costumes : Alba FLEUTOT Maquillage : Morgane VANDÉ

Écriture et mise en scène : Alex ADARJAN Administration de production : Jason ABAJO

| NOTE EXPLICATIVE |

Ce spectacle veut avant tout inciter à la réflexion. Nous y suivons le parcours et les introspections d’une jeune troupe de théâtre appelée à combattre dans une guerre qui ne les concerne pas. D’abord réunis autour d’une soirée d’anniversaire – leur dernière soirée ensemble avant un départ au front – les véritables enjeux de ces retrouvailles se font très vite sentir. Et s’ils en parlaient ? Et s’ils réfléchissaient ensemble à ce qu’est la guerre ? Et s’ils faisaient, comme ils le disent, ce qu’ils savent faire de mieux, c’est-à-dire du théâtre ?

La soirée vire très rapidement à la représentation théâtrale improvisée et les acteurs se mettent en scène eux-mêmes, peut-être pour la dernière fois. C’est un spectacle sur la guerre, certes, mais c’est aussi un spectacle sur la citoyenneté, sur la lutte citoyenne face au pouvoir politique, sur la désobéissance. C’est un spectacle qui tend à nous rappeler que le pouvoir n’est entre les mains d’un petit nombre que parce que nous nous laissons faire, parce que nous ne nous révoltons pas.

À travers ce spectacle, nous avons voulu porter sur le plateau nos questionnements de jeunes hommes et de jeunes femmes du XXIème siècle, nos questionnements sur la société qui nous entoure et ses travers, avec en ligne de mire un objectif clair : comment rendre notre monde meilleur ? Ce spectacle est aussi, et finalement, l’occasion d’une réflexion sur l’art théâtral et la place de l’artiste-artisan dans notre société. Du théâtre, mais pour quoi faire ? - comme dirait Brecht.

Durée : 2H00 (sans entracte) Genre : Théâtre documentaire

| REPRÉSENTATIONS |

JEUDI 14 SEPTEMBRE À 19H30 - THÉÂTRE DE VERRE (PARIS) JEUDI 5 OCTOBRE À 19H00 - ESPACE PIERRE REVERDY (NANTERRE) VENDREDI 1ER DÉCEMBRE À 20H30 - ESPACE LOUIS ARMAND (CARRIÈRES-SOUS-POISSY)

Site internet : https://www.spleentheatre.com/ Page Facebook : https://www.facebook.com/spleentheatre/ Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/262007944301895/ Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=USmcm1SU8AA&t=8s

« Vous trouvez peut-être cela étrange, je veux dire, que votre voisin que vous connaissez à peine vienne vous demander de s’occuper de son appartement, c’est vrai que c’est étrange. Moi-même je pourrais trouver cela étrange si on me le demandait. Mais je ne suis pas quelqu’un d’étrange. Je suis un honnête homme qui a gagné sa vie honnêtement et qui demain dès l’aube doit s’absenter. » - Extrait du spectacle

URL de cet article 32201
   
Ainsi parle Chávez
Hugo Chávez, figure du Venezuela et de l’Amérique latine contemporaine, si critiqué et diffamé dans la plupart des médias, était indéniablement le président métisse, issu d’une famille pauvre, avec lequel les classes populaires pouvaient s’identifier. Pendant 13 ans, chaque dimanche, il s’est adressé à son peuple dans une émission appelée « Allô président », fréquemment enregistrée sur le terrain et en public. Ce livre recueille certaines de ses allocutions. Tour à tour professeur, historien, blagueur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre.

Karl Marx


Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
21 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où il s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
40 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.