Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Théâtre : Demain dès l’Aube

| SYNOPSIS |

Paris, 2017. Une troupe de comédiens se réunit le temps d’une soirée, la veille de leur départ à la guerre. Entre colère et incompréhension, les esprits s’échauffent. Comment l’État peut-il laisser des personnes mourir au front pour des causes qui les dépassent ? On lit, on échange, on discute. On parle de déserter, de fuir, de s’exiler. De préparer une révolution, aussi. Mais finalement, que peuvent un petit groupe de citoyens contre un État tout puissant ?

| ÉQUIPE ARTISTIQUE |

Avec : Tahina CHEN, Mariette JULES, Aymeric POIDEVIN, Emma PUJAR et Geoffroy ROSE

Collaboration artistique : Marina OCÁDIZ
Création lumière : Calum SAUNIÈRE
Création sonore : Tahina CHEN
Costumes : Alba FLEUTOT
Maquillage : Morgane VANDÉ

Écriture et mise en scène : Alex ADARJAN
Administration de production : Jason ABAJO

| NOTE EXPLICATIVE |

Ce spectacle veut avant tout inciter à la réflexion. Nous y suivons le parcours et les introspections d’une jeune troupe de théâtre appelée à combattre dans une guerre qui ne les concerne pas. D’abord réunis autour d’une soirée d’anniversaire – leur dernière soirée ensemble avant un départ au front – les véritables enjeux de ces retrouvailles se font très vite sentir. Et s’ils en parlaient ? Et s’ils réfléchissaient ensemble à ce qu’est la guerre ? Et s’ils faisaient, comme ils le disent, ce qu’ils savent faire de mieux, c’est-à-dire du théâtre ?

La soirée vire très rapidement à la représentation théâtrale improvisée et les acteurs se mettent en scène eux-mêmes, peut-être pour la dernière fois. C’est un spectacle sur la guerre, certes, mais c’est aussi un spectacle sur la citoyenneté, sur la lutte citoyenne face au pouvoir politique, sur la désobéissance. C’est un spectacle qui tend à nous rappeler que le pouvoir n’est entre les mains d’un petit nombre que parce que nous nous laissons faire, parce que nous ne nous révoltons pas.

À travers ce spectacle, nous avons voulu porter sur le plateau nos questionnements de jeunes hommes et de jeunes femmes du XXIème siècle, nos questionnements sur la société qui nous entoure et ses travers, avec en ligne de mire un objectif clair : comment rendre notre monde meilleur ? Ce spectacle est aussi, et finalement, l’occasion d’une réflexion sur l’art théâtral et la place de l’artiste-artisan dans notre société. Du théâtre, mais pour quoi faire ? - comme dirait Brecht.

Durée : 2H00 (sans entracte)
Genre : Théâtre documentaire

| REPRÉSENTATIONS |

JEUDI 14 SEPTEMBRE À 19H30 - THÉÂTRE DE VERRE (PARIS)
JEUDI 5 OCTOBRE À 19H00 - ESPACE PIERRE REVERDY (NANTERRE)
VENDREDI 1ER DÉCEMBRE À 20H30 - ESPACE LOUIS ARMAND (CARRIÈRES-SOUS-POISSY)

Site internet : https://www.spleentheatre.com/
Page Facebook : https://www.facebook.com/spleentheatre/
Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/262007944301895/
Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=USmcm1SU8AA&t=8s

« Vous trouvez peut-être cela étrange, je veux dire, que votre voisin que vous connaissez à peine vienne vous demander de s’occuper de son appartement, c’est vrai que c’est étrange. Moi-même je pourrais trouver cela étrange si on me le demandait. Mais je ne suis pas quelqu’un d’étrange. Je suis un honnête homme qui a gagné sa vie honnêtement et qui demain dès l’aube doit s’absenter. » - Extrait du spectacle

URL de cet article 32201
   
Israël/Palestine - Du refus d’être complice à l’engagement
Pierre STAMBUL
Entre Mer Méditerranée et Jourdain, Palestiniens et Israéliens sont en nombre sensiblement égal. Mais les Israéliens possèdent tout : les richesses, la terre, l’eau, les droits politiques. La Palestine est volontairement étranglée et sa société est détruite. L’inégalité est flagrante et institutionnelle. Il faut dire les mots pour décrire ce qui est à l’oeuvre : occupation, colonisation, apartheid, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, racisme. La majorité des Israéliens espèrent qu’à terme, les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La différence entre l’homme politique et l’homme d’État est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.

James Freeman Clarke


Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
117 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
97 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
68 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.