RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Tunisie - Sur nos prisonniers d’opinion, informer est plus qu’une liberté, c’est un devoir

Des journalistes dans la Tunisie post-14 janvier
Ont été arrêtés et, en prison, se sont trouvés
Et cela, au mépris de la liberté de s’exprimer
Garantie par les textes, par la Tunisie, ratifiés
Et conservée dans sa Constitution du 25 juillet [1]
Écrite dans le silence des quatre murs de son Palais
En singleton, étant lui-même son unique conseiller
Après avoir enterré celle des experts qu’il a nommés [2]
Ils ont rejoint les opposants et autres, déjà prisonniers
D’opinion, aux dires de leurs conseils et, aussi, au vu des faits [3]
Juste pour avoir accompli leur devoir d’informer
À l’heure où la démocratie est, de toute part, menacée
Ces entraves à la profession doivent illico cesser
Ainsi que toutes ces intimidations proférées
Contre toute voix en dissidence avec son projet
Pour que la liberté de la presse soit préservée
Et que l’on sache à quel feu on va être brûlé
Et quel avenir le Prince nous a-t-il réservé
D’autres citoyens, pour leur liberté de critiquer
Se sont retrouvés, pendant des mois, en prison, jetés
Sans jugement aucun, ou une parodie de procès
Détenus, après avoir été, sans preuves, accusés
Dans des affaires qui semblent, de toutes pièces, montées
Par le régime ou, par ses aficionados, suscitées [4]
Alors que le droit à la liberté de communiquer
Ou de recevoir des informations ou des idées
Doit être exempt de l’ingérence des publiques autorités [5]
Informer n’est pas un délit, il faut se le rappeler
Aucun régime ne pourra venir à bout de cette liberté
Tant que nos journalistes et acteurs du PAT sont mobilisés
Qui plus est, informer est un devoir, c’est plus qu’une liberté
Devise que le journal militant Le Grand Soir a adoptée [6]
Un devoir qui, en démocratie, est, par l’État, protégé
Garde-fou contre les cauchemars sans issue et les excès
Qui évite à la Nation d’être, avec malveillance, gouvernée
La presse est l’œil permettant aux citoyens de pouvoir regarder
Sans prisme, ni propagande, ce que le pouvoir voudrait, parfois, cacher
Quant l’information est communiquée sans être contrôlée
Par l’État et sans crainte de représailles de la part de ce dernier
La liberté de la presse est un organe vital de la bonne santé
De l’État de droit qui nous permet de prendre des décisions éclairées
Et d’avoir une version fiable des sujets que nous avons à traiter
Mais, quand l’information est contrôlée et cette liberté bafouée
C’est une version faussée de l’actualité qui nous est imposée
L’information, bien public, de la démocratie, est un pilier
Car elle se définit, aujourd’hui, « une voix pour chaque bien informé »
Et non par la formule lapidaire, « un homme, une voix », du passé [7]
Aussi une atteinte à la liberté de ses acteurs serait
Une atteinte frontale à la démocratie, à ne pas en douter
Point de démocratie sans que le projet de tout opposant ne soit exposé
Par des journalistes jouissant d’une réelle liberté, et commenté
Et comparé avec celui du tenant du pouvoir, sans complicité
En traitant tous les acteurs politiques sur le même pied d’égalité

Salah HORCHANI

[1] https://www.amnesty.org/fr/wp-content/uploads/sites/8/2022/08/MDE30592...
[2] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/210322/e-istichara-mons...
[3] https://www.amnesty.fr/focus/prisonnier-opinion
[4] Dans ce contexte, voir les liens suivants décrivant ce que vivent, aujourd’hui, la liberté d’expression, la justice et le barreau tunisiens :
https://www.jeuneafrique.com/1558954/politique/comment-la-tunisie-met-...
https://www.leconomistemaghrebin.com/2024/06/23/tunisie-hichem-ajbouni...
https://www.jeuneafrique.com/1454688/politique/ahmed-souab-aujourdhui-...
https://www.jeuneafrique.com/1564612/politique/en-tunisie-le-proces-du...
[5] https://fra.europa.eu/fr/eu-charter/article/11-liberte-dexpression-et-...
[6] https://www.legrandsoir.info/_horchani-salah_.htm
[7] https://www.cairn.info/revue-regards-croises-sur-l-economie-2016-1-page-123.htm

»» https://www.facebook.com/photo/++cs_INTERRO++fbid=1727282661377789++cs_AMP++amp ;set=a.120896128683125
URL de cet article 39708
  
AGENDA

RIEN A SIGNALER

Le calme règne en ce moment
sur le front du Grand Soir.

Pour créer une agitation
CLIQUEZ-ICI

1914-1918 La Grande Guerre des Classes
Jacques R. PAUWELS
Dans l’Europe de 1914, le droit de vote universel n’existait pas. Partout, la noblesse et les grands industriels se partageaient le pouvoir. Mais cette élite, restreinte, craignait les masses populaires et le spectre d’une révolution. L’Europe devait sortir « purifiée » de la guerre, et « grandie » par l’extension territoriale. Et si la Première Guerre mondiale était avant tout la suite meurtrière de la lutte entre ceux d’en haut et ceux d’en bas initiée dès 1789 ? C’est la thèse magistrale du nouveau (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’emprise des multinationales sur l’opinion publique des Etats-Unis est une des choses incroyables du monde occidental. Aucun pays développé n’a réussi à éliminer des média, et avec autant d’efficacité, toute forme d’objectivité - sans même parler de dissidence.

Gore Vidal

Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
40 
Hier, j’ai surpris France Télécom semant des graines de suicide.
Didier Lombard, ex-PDG de FT, a été mis en examen pour harcèlement moral dans l’enquête sur la vague de suicides dans son entreprise. C’est le moment de republier sur le sujet un article du Grand Soir datant de 2009 et toujours d’actualité. Les suicides à France Télécom ne sont pas une mode qui déferle, mais une éclosion de graines empoisonnées, semées depuis des décennies. Dans les années 80/90, j’étais ergonome dans une grande direction de France Télécom délocalisée de Paris à Blagnac, près de Toulouse. (...)
69 
Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.