RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Twitter "marque” et limite la portée des médias cubains

Ce lundi 24 octobre, Twitter a marqué certains organes de presse cubains comme "affiliés au Gouvernement" de Cuba, une action qui censure et stigmatise les médias publics du pays, qui met en pratique une décision annoncée par la plateforme en août 2020 et affecte les destinataires et lecteurs potentiels des tweets des médias tagués.

Twitter a averti qu’il ne recommanderait ni n’amplifierait, parmi les utilisateurs, les comptes ou publications de Cubadebate, Radio Rebelde, Radio Habana Cuba, Gramna, Trabajadores, Juventud Rebelde et Canal Caribe, entre autres, sans distinguer les médias publics financés par des organisations syndicales ou politiques des médias publics d’État.

Edilberto Carmona, qui gère les profils des médias sociaux de Cubadebate, a assuré aux Cubaperiodistas que cette décision "fait partie d’une tentative de classer les médias qu’ils considèrent comme”démocratiques "et d’influencer l’opinion publique à partir de leurs positions de pouvoir".

"Il est ironique qu’ils reconnaissent l’existence de grands médias avec des caractéristiques telles que la BBC ou NPR, mais qu’ils ne reçoivent pas ces labels, en raison de leur” indépendance éditoriale"", a-t-il déclaré.

"Cubadebate – a-t-il précisé – a subi ce type de blocus à d’autres occasions, comme celui survenu en 2019, à son profil principal et à celui de ses rédacteurs et collaborateurs, ce qui ne fait qu’ajouter un indice à ce que nous savions : informer d’un point de vue alternatif à l’ordre géopolitique occidental est surveillé et censuré.”

Pour l’analyste espagnol Carlos González Penalva, cette manipulation d’algorithmes pour rendre certains médias moins visibles par rapport à d’autres fait partie de “la construction de l’unanimité du troupeau", c’est-à-dire imposer une seule histoire. “ Nous sommes passés des graffitis nazis aux Juifs à l’étiquetage par les publications de Twitter. "

La méthodologie utilisée par Twitter pour paramétrer les "médias affiliés au gouvernement" est discrétionnaire, sans rien expliquer pourquoi il qualifie ainsi certains médias de certains gouvernements du monde, pas tous (ou la plupart) des médias d’État ou gouvernementaux ; ni ceux qui reçoivent la plupart des ressources des gouvernements pour fonctionner, certains violant les lois de pays tiers.

ADNCuba, Cubanet ou Diario de Cuba, pour citer un exemple, qui reçoivent de l’argent des institutions fédérales américaines pour un "changement de régime à Cuba", apparaîtront-ils avec l’étiquette "médias affiliés au gouvernement américain" ?

Il y a un cadre péjoratif évident dans cette sélection pour connivence politique. Avec cela, Twitter montre sa propre "ligne éditoriale".

La plateforme gère le contenu, comme tout autre média, en l’occurrence celui qui est guidé par les lois et les stéréotypes de son gouvernement, celui des États-Unis.

Il ne "modère pas le contenu", comme il le répète souvent pour maquiller ses actions, mais filtre et gère l’information sous un biais politique.

Traduction : après les médias russes et chinois voici venu le tour des médias cubains d’être censuré par Twitter.

»» http://www.cubadebate.cu/noticias/2022/10/24/twitter-marca-y-limita-el...
URL de cet article 38316
  

L’Avatar du journaliste - Michel Diard
Michel Diard
Que restera-t-il du quinquennat de Nicolas Sarkozy, le président omniprésent dans tous les médias ? Cet ouvrage dresse un inventaire sans concession des faits et méfaits de celui qui se présentait comme l’ami de tous les patrons de presse et a fini par nommer les présidents des chaînes de l’audiovisuel public. Le "sarkozysme" a largement reposé sur un système de communication proche de la propagande, digne des régimes les plus autocratiques, à la limite de l’autoritarisme. Le système Sarkozy, même s’il (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

Martin Luther King

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Le fascisme reviendra sous couvert d’antifascisme - ou de Charlie Hebdo, ça dépend.
Le 8 août 2012, nous avons eu la surprise de découvrir dans Charlie Hebdo, sous la signature d’un de ses journalistes réguliers traitant de l’international, un article signalé en « une » sous le titre « Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel (page 11) Le Grand Soir et deux de ses administrateurs sont qualifiés de « bruns » et « rouges bruns ». Pour qui connaît l’histoire des sinistres SA hitlériennes (« les chemises brunes »), c’est une accusation de nazisme et d’antisémitisme qui est ainsi (...)
124 
Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.