RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
19 

Un homme honorable ?

Louis Aliot, maire de Perpignan, a fait voter par son conseil municipal l'attribution du nom de Pierre Sergent à une place de la ville. Nous souhaitons rappeler qui fut le personnage ainsi honoré.

Le jeudi 3 novembre, France-Inter a invité dans sa matinale le maire de Perpignan, Louis Aliot (Rassemblement National). Ce personnage public a notamment réaffirmé son intention d’honorer par le nom de Pierre Sergent une esplanade, dans la ville qu’il administre. Parmi ses titres Sergent reste notoire en tant que responsable « militaire » de l’Organisation de l’armée secrète (OAS) opérant en France, en 1961-1962.

Il nous faudrait les visages...

.... des quelque 71 morts frappés par les attentats commis sur le territoire français. Il nous faudrait des récits, des informations précises et actualisées sur les 400 blessés, sur ceux qui ne sont plus, et sur les survivants, à l’image de Delphine Renard, devenue aveugle des suites de l’explosion qui a ravagé son habitation le 7 février 1962.

Ces événements avaient commencé en mars 61, juste après la création de l’OAS, avec l’assassinat de Camille Blanc, maire d’Évian. Camille Blanc avait accepté d’accueillir les négociations franco-algériennes qui conduiront aux Accords d’Évian, mettant fin à la guerre d’Algérie.

Pierre Sergent, responsable des actes terroristes de l’OAS en France

Quelques mois après cet assassinat terroriste, Pierre Sergent prendra la direction des actions de l’OAS en France. À ce titre, il est directement responsable de l’attentat qui a mutilé Delphine Renard, alors âgée de 4 ans. Remettons-le en relief, dans la sinistre série, car ses auteurs étaient très jeunes, dont certains lycéens mineurs, fanatisés par les soins de Sergent et de son adjoint Nicolas Kayanakis, passés experts en formation et utilisation de jeunes terroristes.

Louis Aliot a fait comme si tout cela n’existait pas. Il dit vouloir illustrer Sergent en tant qu’homme politique ayant œuvré à Perpignan. Mais, d’autre part, il a dit qu’il voulait « réconcilier les mémoires ». Cette formule a un seul sens possible : il s’agit d’une part de la mémoire des partisans de l’Algérie française, d’autre part de la mémoire des partisans de la paix et de l’indépendance algérienne. Cela implique nécessairement que le nom de Pierre Sergent, n’étant pas de la deuxième catégorie, appartient à la première. Vouloir le célébrer, c’est commémorer un symbole du combat jusqu’au-boutiste pour l’Algérie française. Louis Aliot, iriez-vous cacher votre option pro-OAS derrière un petit doigt perpignanais ?

Pour « réconcilier les mémoires », il vous reste à édifier en bonne place à Perpignan une stèle en l’honneur de Camille Blanc et des autres victimes des attentats OAS de 1961-1962.

Signalons pour finir que Sophie Mayoux, l’une des deux signataires du présent aide-mémoire, alors âgée de 13 ans, se trouvait seule un jour de février 1962 dans l’appartement familial du 14e arrondissement de Paris. Par chance elle se tenait à l’écart de la porte d’entrée. L’explosion de la bombe posée sur le palier par un émissaire de Sergent l’a tenue sidérée. Quand elle a pu ouvrir les yeux, elle a contemplé les dégâts.

Signataires : Patrick Mayoux, Sophie Mayoux
En souvenir de Jean-Jacques Mayoux, signataire du Manifeste des 121
Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

»» https://blogs.mediapart.fr/sophie-mayoux/blog/081122/un-homme-honorable
URL de cet article 38378
  

Washington contre Cuba.
Salim LAMRANI
WASHINGTON CONTRE CUBA - L’affaire des Cinq. Un demi-siècle de terrorisme, dirigé par Salim Lamrani. Edition le temps des cerises Textes de : Howard Zinn, Noam Chomsky, William Blum, Michael Parenti, Piero Gleijeses, Ignacio Ramonet, Leonard Weinglass, Wayne S. Smith, Saul Landau, Michael Steven Smith, James Petras, Jitendra Sharma, Ricardo Alarcon, Gianni Mina, Nadine Gordimer. « Les Etats-Unis n’ont jamais annexé Cuba, mais ils en ont fait une colonie virtuelle jusqu’à ce que, en janvier (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"le monde ne se meurt pas, il est en train d’être assassiné et les assassins ont un nom et une adresse"

Utah Philips

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
43 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.