RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Une juge suspend l’application d’une loi antisyndicale au Wisconsin

Une juge suspend l’application d’une loi antisyndicale au Wisconsin

19 mars 2011

Washington " Une juge du Wisconsin a suspendu temporairement hier la mise en application de la loi très controversée visant à limiter les droits des syndicats de fonctionnaires, un revers pour le gouverneur républicain de cet État du nord des États-Unis.

« La demande de suspension temporaire [...] est acceptée », a ordonné Maryann Sumi, enjoignant aux responsables de l’Etat du Wisconsin « de ne pas publier » la loi, selon une copie du jugement dont l’AFP s’est procuré copie.

Cette loi avait finalement été adoptée le 10 mars par les seuls républicains du Wisconsin dans des conditions rocambolesques. Les républicains s’étaient barricadés dans le Parlement mais le quorum n’avait pas été atteint.

Le projet de loi avait fait l’objet d’âpres discussions et jeté des dizaines de milliers de manifestants dans les rues de Madison, capitale du Wisconsin, pendant plusieurs semaines.

Il prive les syndicats des employés de l’État de presque tous leurs droits en matière de négociation collective, à l’exception des négociations salariales.

Selon le gouverneur, Scott Walker, cette mesure doit permettre de réaliser 300 millions de dollars d’économies budgétaires sur les deux prochaines années, et de ne pas procéder à des licenciements.

Pour les fonctionnaires du Wisconsin à l’inverse, la loi vise purement et simplement à saper l’influence des syndicats, en général plus proches des démocrates, à l’approche des élections de 2012.

Pour empêcher que le quorum soit atteint et que le vote ait lieu, les 14 sénateurs démocrates du Wisconsin avaient quitté l’État le 17 février, évitant ainsi de risquer d’être contraints par la force de se présenter au Parlement.

Les parlementaires républicains avaient ordonné leur incarcération et le paiement de 100 dollars par jour d’absence au Capitole.

http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/319148/une-juge-suspe...

URL de cet article 13135
  

Même Thème
L’horreur impériale. Les États-Unis et l’hégémonie mondiale
Michael PARENTI
Enfin traduit en français. Notes de lecture, par Patrick Gillard. La critique de l’impérialisme made in USA La critique de l’impérialisme américain a le vent en poupe, notamment en Europe. Pour preuve, il suffit d’ouvrir Le Monde diplomatique de novembre 2004. Sans même évoquer les résultats des élections américaines, dont les analyses paraîtront en décembre, le mensuel de référence francophone en matière d’actualité internationale ne consacre pas moins de deux articles à cette question. Signé Claude (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Le Maire Daley et d’autres officiels du gouvernement pendant les émeutes des années 60 ont prouvé leur préférence pour la propriété plutôt que l’humanité en ordonnant à la police de tirer pour tuer sur les pilleurs. Ils n’ont jamais dit de tirer pour tuer sur des assassins ou des trafiquants de drogue"

Dick Gregory (1932-2017)

Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.