RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

Vénézuéla : coup d’état en voie de fiasco

Pendant que le président du Vénézuéla, Hugo Chavez, peu après son voyage en Colombie pour rencontrer Santos afin d’établir les conditions du retour du président Manuel Zelaya (chassé du pouvoir par un coup d’état soutenu par les USA le 29 Juin 2009), au Honduras, est tombé malade par deux fois.
- Une première anomalie à son genou l’a tenu relativement reclus, et sans contacts autres que son compte Twitter avec les Vénézuélien. Mais celle-ci, traitée également par la médecine traditionnelle, n’a pas nécessité d’intervention chirurgicale.
- En revanche, lors d’un déplacement à Cuba pour rencontrer Fidel et Raul Castro, Hugo Chavez a du être opéré en urgence d’une infection abdominale. Il se trouve toujours en convalescence à La Havane, entouré par Fidel, Raul, les Cubains présents dans l’île et ceux qui sont en prison aux USA pour avoir tenté d’empêcher des attentats… US : « les Cinq » lui ont adressé un message qui lui souhaitait un prompt rétablissement.

La droite a tenté de chanter la chanson de la "vacance du pouvoir", d’une part, en même temps que, secondée avec une grande efficacité par la mafia locale pas encore disparue, et, bien sûr, par les médias privés, elle "soulevait" les détenus dans les prisons.

Pourtant, déjà , le "soulèvement" des policiers corrompus en Equateur, censés l’aider à tuer le président Rafael Correa, le 30 Septembre 2010, n’avait pas donné "les résultats escomptés" puisque le président est toujours vivant, à la présidence, et a plus qu’avant l’appui des Équatoriens..

La "vacance du pouvoir" n’affecte en rien la Révolution Bolivarienne et Hugo Chavez peur continuer sa convalescence à Cuba. Inutile de le faire "dégager", que ce soit en le tuant physiquement ou par procès, il est loin, et le peuple et ses élus savent très bien ce qu’ils ont à faire.

Les ministres du gouvernement et le peuple Vénézuélien savent très bien laquelle il faut soutenir, de la Révolution Bolivarienne ou de l’oligarchie colonialiste, s’ils veulent vivre autrement que comme des esclaves (esclaves "modernes" peut-être, mais autant esclaves que du temps de l’esclavage qui disait son nom). Peut-être parce-qu’ils en ont fait la douloureuse et très très longue expérience.

Selon la seconde vice-présidente de l’Assemblée Nationale du Vénézuéla, Blanca Eekhout, l’humanisation du système pénitentiaire suppose d’en finir avec la mafia. Car, en dépit des efforts fournis, cette calamité n’est pas vaincue, "mais, dit-elle, en ce moment, je crois que c’est une occasion extraordinaire, parce qu’il n’y a jamais eu plus de contact établis avec les « caïds » (« pranes »)

La présidente de la commission des Cultes et du Régime Pénitentiaire à l’Assemblée Nationale, Yelitze Santaella, demande quant à elle que la Vice Présidente de cette commission soit démise de sa charge pour incitation à la violence carcérale dans les médias privés. Ce qui serait contraire à la mission que lui a confiée le peuple.

Pas plus que les policiers en Equateur, les « caïds » n’étaient sans armes. Et une enquête est faite pour savoir comment celles-ci ont pu pénétrer dans les prisons.

Mais peut-être étaient-ce des armes « humanitaires » ?

URL de cet article 14041
  

Même Thème
Ainsi parle Chávez
Hugo Chávez, figure du Venezuela et de l’Amérique latine contemporaine, si critiqué et diffamé dans la plupart des médias, était indéniablement le président métisse, issu d’une famille pauvre, avec lequel les classes populaires pouvaient s’identifier. Pendant 13 ans, chaque dimanche, il s’est adressé à son peuple dans une émission appelée « Allô président », fréquemment enregistrée sur le terrain et en public. Ce livre recueille certaines de ses allocutions. Tour à tour professeur, historien, blagueur, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Je crois vraiment que là où il y a le choix entre la couardise et la violence, je conseillerais la violence.

MAHATMA GANDHI

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Appel de Paris pour Julian Assange
Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour avoir rempli sa mission de journaliste. Julian Assange a fondé WikiLeaks en 2006 pour permettre à des lanceurs d’alerte de faire fuiter des documents d’intérêt public. C’est ainsi qu’en 2010, grâce à la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, WikiLeaks a fait œuvre de journalisme, notamment en fournissant des preuves de crimes de guerre commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Les médias du monde entier ont utilisé ces (...)
17 
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
23 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.