RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : France

Une vaisselle de dingue !

Yann FIEVET
Au royaume de France, la « première dame » aime la belle vaisselle. Cela tombe à pic : le pays compte parmi ses plus beaux fleurons artistiques ancestraux la manufactures de Sèvres et ses somptueuses productions. Rien n’étant trop beau pour le Palais de l’Elysée et Emmanuel Premier nous ayant rapidement habitués à régner en monarque absolu, sa souveraine épouse eut toute latitude pour passer récemment commande à la célèbre manufacture d’un nouveau service de table pour les dîners d’apparat organisés au château. Cette commande comptant 1 200 pièces, dont 900 assiettes de présentation et 300 assiettes à pain, pourrait coûter, selon l’estimation du Canard enchainé, la bagatelle d’un demi-million d’euros ! Une polémique occupe alors les dîners en ville : les uns crient au gaspillage des deniers publics, les autres estiment qu'il s'agit là d'un soutien à une industrie de luxe et d'un investissement dont il serait malséant de chipoter le prix. Le peuple éclairé par les fastes de l’Histoire de son pays accepte souvent (...) Lire la suite »

Une marée humaine, vous savez, ça ne nous arrête pas...

Gérard COLLET
Un grand espoir nous anime. J'ai grand espoir qu'il se passe quelque chose, nous avons grand espoir qu'un mouvement immense se lève, qui agrège les inquiétudes, les colères, les mécontentements et les désespoirs, tous ceux qui sont liés à l'orientation que Macron, héraut momentané des classes dirigeantes, donne à la politique française. Au monde que ces gens là nous promettent. Nous avons grand espoir, car face à la manière dont les possédants s'organisent pour perpétuer, augmenter leur emprise et leur domination, une prise de conscience se fait jour indéniablement. La nécessité d'une « convergence » des luttes semble à tous de plus en plus évidente. Et les options stratégiques qui en découlent, elles aussi se précisent. Tout le monde semble avoir lu la récente tribune de F. Lordon, ou qui sait le texte de J.M Harribey datant de quelques années déjà [1], qui suggèrent que les échecs répétés des mouvement sociaux ne sont pas l'effet du hasard, mais l'obstination dans l'erreur stratégique. Cette réflexion est (...) Lire la suite »

Unedic : une dette à 35 milliards d’euros pour le bonheur des investisseurs

Jérôme Duval, Anouk Renaud, Pascal Franchet

Rencontre avec Pascal Franchet, membre du GACDAC, un groupe de citoyennes et citoyens qui ont audité les comptes de l’assurance chômage et en ont sorti un rapport intermédiaire.

Anouk Renaud, Jérôme Duval : Comment est née l’idée d’auditer les comptes de l’Unedic et qu’est-ce que le GACDAC ? Pascal Franchet : Le candidat Macron avait clairement exprimé son intention de réformer en profondeur l’assurance chômage pendant sa campagne électorale. Le traitement du chômage est déjà insatisfaisant, que ce soit du point de vue du personnel de Pôle emploi, soumis à de très mauvaises conditions de travail, ou de celui des chômeur-euse-s faiblement indemnisé-e-s en montant et en nombre et faisant l’objet de la vindicte médiatique et populiste (les chômeurs « en vacances aux Bahamas » [1], pour n’en donner qu’un exemple). Fin octobre, début novembre 2017, soit après la décision de remplacer une part de la cotisation en CSG (impôt indirect assis principalement sur les salaires et les retraites), des militant-e-s du secteur syndical et associatif ainsi que des personnes engagées à titre personnel dans différentes luttes ayant trait au chômage ont décidé de se retrouver et de travailler à un examen (...) Lire la suite »

"Islamo-gauchistes" : une insulte ou un honneur ?

Claire VÉRILHAC

Chaque jour des musulmans sont assassinés. Dans les pays dévastés par les guerres de l'occident et ses complices, par les terroristes qu'elles ont engendré. D'autres meurent sous les balles du régime israélien. En France certains, parlant au nom d'une puissance étrangère, prêchent la guerre civile, accusant les musulmans des pires maux en les associant à une "gauche radicale" fantasmée.

Il est vrai que ceux qui s'opposent aux massacres, aux guerres, au racisme, dont sont victimes les musulmans, se retrouvent le plus souvent (mais heureusement pas seulement ! ) chez ce qui reste "de gauche" dans notre pays (France Insoumise, PCF, NPA ...) ce qui leur vaut ce qualificatif censé être une insulte "d'islamo-gauchistes". Il est tout aussi vrai que ce sont souvent les mêmes qui s'opposent à la politique d'extrême-droite israélienne de colonisation, d'occupation, d'apartheid, de massacres ... ce qui leur vaut cette fois l'accusation infamante de "nouvel antisémitisme". Et voilà donc habillée pour l'hiver cette "gauche radicale" fantasmée qui ne fait pourtant rien d'autre que défendre les valeurs de la République. Et par qui ? Par les signataires d'un "manifeste" qui regroupe les politiciens qui se partagent le pouvoir depuis des lustres avec les résultats qu'on connait hélas, des racistes assumés, des pipoles en mal de publicité dont certains exilés fiscaux, des va-t-en guerre (...) Lire la suite »
42 

Trump-Macron : on s’embrasse beaucoup, on est d’accord sur rien

Pierre MORVILLE
Emmanuel Macron a donc passé trois jours avec Donald Trump. Trois jours de salutations chaleureuses, d'embrassades, de tapes dans le dos sans oublier des baisemains à Mme Trump. Premier chef d'Etat à être reçu par le président des États-Unis, Emmanuel Macron ne cachait pas sa fierté devant l'attention qui lui était portée autant par le gouvernement que par le Congrès des États-Unis. Mais une fois passé les embrassades, les effusions et les promesses d'amitié, le résultat diplomatique concret est beaucoup moins évident. Les divergences restent nombreuses. Le principal objectif visé par Emmanuel Macron était d'infléchir la position étasunienne sur l'accord sur le nucléaire iranien, (Joint Comprehensive Plan of Action, JCPOA) pour une période de dix ans, signé en juillet 2015 par les cinq membres permanents du Conseil sécurité des Nations unies (dont les Etats-Unis eux-mêmes, la Russie, la Chine, l'Angleterre et la France), l'Allemagne et l'Iran. Dès lundi matin, Donald Trump face à Emmanuel Macron a dit (...) Lire la suite »

France en Syrie : « Ils iront jusqu’au bout de leurs bêtises »

Ekaterina YANSONLE
Derrière les actions militaires, la réalité syrienne semble floue. Dans un entretien à Sputnik, l’homme politique belge Aldo Carcaci, qui a foulé le sol syrien, parle d’une Syrie dont les médias occidentaux préfèrent ne pas parler et de la guerre économique sur son territoire à laquelle participent plusieurs pays européens. Massacres, hôpitaux pleins de blessés — telle est l’image de la Syrie qu’on est habitué à voir dans les médias. Pour comprendre ce qui se passait réellement en Syrie, Aldo Carcaci, membre du Parti populaire belge, s’était rendu l’année dernière dans la République arabe puisqu’il avait « des doutes très sérieux que ce que les médias nous rapportaient ici en Europe n’était pas la réalité et qu’on voyait à plusieurs reprises des images d’ONG telles que les Casques blancs qui nous montraient des mises en scène de massacres, de blessés ». Il est alors allé sur place, à Alep : « J’ai pu me rendre compte que les choses ne sont pas comme on nous les raconte », affirme-t-il, ravi d’avoir pu constater de ses (...) Lire la suite »

Syrie : La loi de la jungle

Caroline GALACTÉROS
« Partibus factis, sic verba fecit Leo ». (Jean de la Fontaine, La génisse et la chèvre, la brebis et le lion) * Le franchissement en force par la coalition occidentale des dernières palissades protégeant la possibilité d’un dialogue sérieux entre puissances dominantes de notre malheureux monde marque un tournant préoccupant dans l’évolution des relations internationales. Les frappes effectuées sur des installations militaires syriennes dans la nuit du 13 au 14 avril ont été conçues comme un coup de semonce au régime diabolisé de Damas, mais en prudente coordination avec Moscou – dont les défenses antiaériennes sont restées silencieuses – afin d’éviter tout affrontement direct américano-russe. Dans un monde rêvé, on pourrait se rassurer en déduisant de cette « retenue » que Moscou et Washington surjouent l’affrontement et sont en fait d’accord pour contraindre le président Assad, galvanisé par ses succès militaires, à montrer plus de docilité et à entrer dans une phase de négociations politiques où il lui (...) Lire la suite »

Macron à Washington pour un adoubement

Kharroubi HABIB

Depuis qu’il est arrivé à l’Elysée, Emmanuel Macron fait preuve d’un activisme diplomatique qui a pour objectif selon lui de replacer la France sur l’échiquier international dans lequel elle faisait piètre figure sous la présidence de son prédécesseur.

Il n'arrête pas en effet de recevoir et de rendre visite avec pour idée fixe de faire savoir qu'avec lui la France est de « retour » déterminée à se faire entendre et à peser sur la conduite des affaires internationales. C'est dans le même état d'esprit qu'il a entamé une visite cruciale aux Etats-Unis. Elle est pour lui l'occasion de vérifier si l'activisme diplomatique qu'il pratique est en train de porter ses fruits. Il sera fixé au cours des entretiens qu'il aura avec son homologue étasunien Donald Trump qu'il pense avoir « séduit » alors même qu'ils ont des divergences sur nombre de dossiers internationaux. Ce qui, semble-t-il, irrite ce dernier et ne le prédispose pas à faire de la France l'alter ego des EU sur la scène internationale. Sous les dehors d'un accueil amical, la visite à Washington du président français pourrait s'avérer un échec pour la raison que celui-ci a commis l'impair de claironner qu'il a de l'influence sur son homologue et est en mesure de lui faire changer d'avis sur les (...) Lire la suite »
15 

Zone à défoncer

Yann FIEVET
NDDL, quatre lettres qui résonnent depuis longtemps comme un emblème. L’emblème d’une résistance à la conception d’un monde cruellement dépassé mais auquel les acteurs dominants de l’économie marchande, de la finance omnipotente et de la classe politico-médiatique sans imagination s’accrochent désormais désespérément. L’un des slogans de cette remarquable Résistante était sans ambiguïté : « Non à l’aéroport et à son monde ! ». La lutte des zadistes, en partie victorieuse depuis l’abandon du projet d’aéroporp, est maintenant également emblématique de la violence d’Etat que M. Macron s’échine à incarner fièrement en maints endroits de la vie sociale. Les défenseurs les plus convaincus d’un système ne capitulent jamais sans dommages : lorsque la partie semble leur échapper leur méchanceté foncière, longtemps enfouie sous le couvercle de la bienséance trompeuse, éclate en pleine lumière. Le 9 avril dernier, le gouvernement a rompu très brutalement le dialogue engagé après la décision d’abandon du projet d’aéroport (...) Lire la suite »
26 

Armes chimiques : les gaz lacrymogènes utilisés par le régime Macron interdits par la convention de Genève

Initiative communiste
En août dernier, le régime Macron commandait pour 22 millions de grenades lacrymogènes et explosives. Assurément pas la position d’un gouvernement ouvert au dialogue et à la concertation, mais bien celui d’un régime minoritaire, autoritaire et pour tout dire totalitaire prévoyant de gouverner par ordonnances afin de traduire au plus vite les directives imposées par l’Union Européenne du Capital qui constituent son programme de gouvernement. Ces grenades ne seront pas restées dans les armureries de l’armée. Mais gendarmes et CRS bombardent par milliers les travailleurs en lutte, des cortèges syndicaux à l’occupation pacifique par les agriculteurs de la ZAD de Notre-Dame des Landes. De l’aveu même des gendarmes, en quelques jours d’opération militaire contre la ZAD de Notre-Dame des Landes, l’armée a utilisé plus de 11 000 grenades lacrymogènes. Bilan 270 blessés dont 10 graves parmi les manifestants, 4 gendarmes blessés gravement par leur propre grenade. Au moment où Macron justifie par une attaque (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 190