RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
12 

Attali envoie la légion en Ukraine

Parce qu’il existe des civilisations millénaires qui ont pour règle de faire porter aux parents la responsabilité des actes de leurs enfants ou leurs ados... Et parce que Attali nous a « fait » Macron... Il est plutôt normal de le tenir pour responsable, du moins jusqu’à ce que quelqu’un me démontre que son golem soit sorti de l’adolescence.

Tant de choses ont été dites après la petite phrase prononcée par Emmanuel Macron « dont chaque mot est pesé, mesuré et assumé » qu’il peut sembler difficile d’y ajouter une couche.

Il reste malgré tout un peu d’espace pour quelques spéculations courtes et amusantes.

L’évènement de l’année, les présidentielles étasuniennes.

Là, il faut bien l’avouer, une prise d’Odessa par les troupes russes cet automne ferait désordre du côté de Washington.

« Espérer le meilleur, et se préparer pour le pire » est la devise habituelle des mentons carrés et sourcils froncés en pareil cas.

Et comme du côté des espérances de victoire pour l’Ukraine, dans le sac des armes magiques, il ne reste que les papillotes de Noël (celles qui ont des pétards), se préparer au pire est de fait la seule option sérieuse.

Sauver la face impériale est une priorité.

Déjà, on pourrait imaginer que Républicains et Démocrates se disputent pour financer une aide à l’Ukraine ou une lutte contre l’immigration.

Comme si c’était un problème de retirer 10 milliards par ici, en ajouter 15 par là...

L’essentiel, c’est de se disputer suffisamment longtemps pour fournir une bonne excuse à chacun lorsque le front s’effondrera.

L’image de l’OTAN en prendra un coup. C’est inévitable.

L’image de l’OTAN. on s’en fout un peu à Washington, mais celle de la force impériale par contre ne doit pas faillir.

Il y a quand même des alliés qui doivent encore y croire, en particulier tous ceux qui se trouvent autour de la Russie, de la Chine et de l’Iran.

Si le Japon ou la province de Taïwan, L’Inde ou la Turquie commencent à se poser trop de questions... Mieux vaut ne pas y penser.

L’echec de l’Ukraine doit être celui de l’OTAN, pas celui des EU.
C’est l’Europe avec ses armées en carton, ses industries militaires en papier, et son aide financière limitée à quelques cacahuètes qui en fera les frais.

Et les investissements de Blackrock ?

Faudrait voir à s’en soucier un peu. Qui va s’assoir sur le manque à gagner en Ukraine ?

Le programme de Donald Trump nous donne une première réponse.

Élu, il demandera aux membres de l’OTAN le remboursement des frais engagés par l’empire en Ukraine.

Plus de 100 milliards de dollars. Une paille.

Quelqu’un pour penser qu’il ne s’agit que d’une promesses de campagne, pour croire qu’il ne le fera pas ?

Rappelez-moi son expérience de businessman, de promoteur immobilier !

D’autant que, si on y pense, le conflit en Ukraine, ce ne serait pas à cause de La France et l’Allemagne qui ont avoué avoir saboté les accords de Minsk ?
M’est avis que le Donald, avec cet argument en béton, ne va pas se gêner...

Pour faire face à de futures discussions qui s’annoncent très difficiles, il serait bonque la France se prépare à faire porter le chapeau à l’Allemagne.
Cette Allemagne qui, avouons-le, n’a pas investi grand chose dans son armée, qui refuse de livrer des missiles, et qui ne veut pas envoyer de troupes en Ukraine.

Et là, on tient une nouvelle hypothèse géopoétique sur l’engagement de la France avec l’envoi de nos soldats.

Cynique ?

Pas plus que les injections de Rivotril.

Conclusion amicale malgré tout, et en forme de petit message à nos agriculteurs et nos militaires...

On vous a espéré, et on ne vous a pas beaucoup vu lors du mouvement des gilets jaunes.

Maintenant que vous sentez le vent du boulet, il serait temps de se dire qu’un peuple uni peut pacifiquement renverser la vapeur.

URL de cet article 39468
  

Même Thème
Roms de France, Roms en France - Jean-Pierre Dacheux, Bernard Delemotte
Population méconnue, la plus nombreuse des minorités culturelles, présente en Europe depuis des siècles, les Roms comptent plus de dix millions de personnes. Ils ont subi partout l’exclusion et les persécutions : l’esclavage en Roumanie du XIVe au XIXe siècle, l’extermination dans les camps nazis… Peuple à l’identité multiple, son unité se trouve dans son histoire, sa langue et son appartenance à une "nation sans territoire" . La loi Besson de juillet 2000 a reconnu les responsabilités de (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

L’illusion de la liberté se perpétuera tant qu’il sera rentable de maintenir l’illusion. À partir du moment où l’illusion deviendra trop coûteuse à maintenir, ils démonteront simplement le décor, ils écarteront les rideaux, ils déplaceront les tables et les chaises et vous verrez alors le mur de briques au fond de la salle.

Frank Zappa

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
93 
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
11 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.