RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Thème : Antifascisme

Affaire Renée Lafont : où en est-on ? Lettre ouverte à MM. Macron et Philippe

Jean ORTIZ
L’initiative citoyenne (exhumons les restes de René Lafont et rapatrions-les en France avec l’hommage que la journaliste mérite ») a eu un écho politique important en France (La Dépêche du Midi, L’Humanité, La République des Pyrénées, Sud-Ouest, France Inter...), et en Espagne, où de nombreux médias ont repris la dépêche de l’agence nationale de presse EFE, relayant l’initiative française et son bien-fondé. Nous avions envoyé à l’Elysée, par message électronique, le 11 février dernier (avec accusé de réception de l’outil « écrire au président » ce même jour), une première requête ainsi que l’appel citoyen (voir lien pétition sur « mesopinions.com »). Nous n’avons à ce jour reçu aucune réponse, ce qui nous amène à réitérer notre démarche, avec plus d’insistance, auprès d’un président de la République et d’un premier ministre qui ne sauraient éluder leurs responsabilités en la matière, conformément à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, Art-9, C, notamment (texte (...) Lire la suite »

Macri-Macron, même combat, mêmes méthodes !

Fédération CGT des Sociétés d'études
A Buenos Aires, dans des conditions que des députés d’opposition dénoncent comme caractérisant une extorsion, le président Macri a réussi à faire adopter par l’Assemblée, mardi 19 décembre au petit matin, après plus de douze heures de débat, une contre-réforme drastique du système de calcul des retraites, qui repousse aussi l’âge de départ. Cette contre-réforme reprend des mesures déjà appliquées en France, avec des conséquences catastrophiques. Par exemple, la désindexation des pensions par rapport aux salaires. Mais il y a tout un angle mort, comme d'habitude. Ce sont les conséquences pour les femmes de la perte de droits qui permettaient d’accéder à la retraite, depuis 2004, à des personnes qui n'avaient pas suffisamment cotisé : essentiellement des femmes, pour les mêmes raisons qu’en France, mais aussi notamment les employées domestiques, beaucoup plus nombreuses là-bas. Et dans la foulée, une allocation pour enfant, qui bénéficiait à des femmes modestes (99% des cas), est sérieusement rabotée ! Comme (...) Lire la suite »

Les effets nocifs des Antifa aux Etats-Unis

Diana JOHNSTONE
Une occasion historique est en train d'être manquée. L'élection présidentielle désastreuse de 2016 (aux Etats-Unis) aurait pu et aurait dû provoquer un réveil. Un système politique qui a donné aux électeurs le choix entre deux affreux candidats n'est pas la démocratie. Cela aurait dû être le signal pour faire face à la réalité. Le système politique américain est carrément pourri, méprisant envers la population, au service des sociétés et des lobbies qui paient pour les maintenir au pouvoir. Le moment était venu d'organiser une véritable alternative, un mouvement indépendant pour libérer le système électoral de l'emprise des milliardaires, pour exiger une transition d'une économie de guerre vers une économie vouée à l'amélioration de la vie des gens. Ce qu'il faut, c'est un mouvement de pacification de l'Amérique, ici et à l'étranger. C'est un gros travail. Mais cette approche pourrait bénéficier d'un large soutien, surtout si des jeunes vigoureux s'organisaient pour stimuler le débat populaire, entre des (...) Lire la suite »
58 

Les antifascistes du FUIQP 59/62 à propos de la curieuse « Coordination Antifasciste (Lille) »

FUIQP 59/62
Communiqué Lille, le 09 juillet 2013 Les antifascistes du FUIQP 59/62 à propos de la curieuse « Coordination Antifasciste (Lille) » Le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, comité Nord-Pas-de-Calais dénonce l’intervention d’un petit groupe de personnes venues insulter et provoquer le public, les intervenants et les organisateurs du débat public organisé sur les guerres impérialistes ce jeudi 20 juin 2013 à la bourse du travail de Lille-Fives. Avec une technique bien connue (que résume la formule « le pyromane qui crie au feu ») ce groupe s’autoproclamant « antifa » a diffusé sur le net un communiqué déformant la réalité et les présentant comme des victimes agressées. Rétablissons les faits avant de mettre en circulation dans les prochains jours la vidéo de cette conférence. Préalable • Aux personnes ayant spontanément adhéré à la version des ces « antifa » sans être informé : qui sommes-nous ? Le Front uni des immigrations et des quartiers rassemble dans notre région des associations, (...) Lire la suite »
La Louvière :: Médecine pour le Peuple, victime d’une action d’extrême-droite.

"antifa inquiéte toi"

Solidaire- Hebdomadaire du PTB

Ce matin, vendredi 14 juin 2013, l’extrême-droite a tagué les locaux de Médecine pour le Peuple à La Louvière.

Des logos du groupe Nation avec la mention « antifa inquiète toi » étaient présents sur la façade à l’arrivée des premiers bénévoles de notre maison médicale. Il s’agit clairement, donc, ici d’un acte d’un groupe d’extrême-droite. Il s’agit également d’une référence à Clément Méric, antifasciste (« antifa ») assassiné à Paris il y a peu. Médecine pour le Peuple est une maison médicale qui a pour but de soigner les gens sans qu’ils doivent débourser de l’argent. Les régimes d’extrême-droite ont toujours pris pour cible les services sociaux, les syndicats et organisations de gauche. Outre cette tentative d’intimidation, Médecine pour le Peuple et le PTB s’inquiètent des actes graves contre la population faite par ces individus d’extrême-droite : Assassinat d’un jeune d’origine sénégalaise dans un café de La Louvière, probablement par des individus d’extrême-droite (le bourgmestre lui-même parlait d’acte raciste). Collage dans toute la ville d’affiches discriminatoires envers certaines communautés d’origine étrangère. (...) Lire la suite »

Clément, assassiné pour fait de résistance

Thierry LODE
Clément venait d’être massacré quand certains ont ouvert leurs commentaires. Il y a eu bien sûr la parole des professionnels de la confusion et autres condisciples réactionnaires qui se repaissent de toutes ces paraphrases ignobles que certains sites web leur permettent d’étaler. Honte à ceux qui laissent s’implanter la haine tranquille. Il n’y a aucun doute. C'est bien parce qu'il était militant antifasciste que Clément Méric a été tué. Alors, combien de propos insultant la résistance antifasciste allons-nous supporter ? Quels sont ces travestissements iniques qui passent encore par les écrits ou par les ondes ? Et quels sont ceux qui, professionnels de l’information, peuvent être fiers des fausses questions qui ont été posées ? Je ne sais pas ce que les analyses racontent, mais je sais qui devrait avoir honte, qui a la mémoire si courte, si rétrécie. Honte à ceux qui, associant nazillons et antifascistes dans un même opprobre ont osé parler d’une rixe entre extrême-droite et extrême-gauche comme si (...) Lire la suite »

Clément Méric comptait sincèrement sur l’intelligence du discours pour faire avancer ses idées

L'Humanité

6 Juin 2013
Ce jeudi soir, un hommage a été rendu à Clément Méric à Brest, ville d’origine de l’étudiant et militant antifasciste, tué par un skinhead d’extrême-droite à Paris mercredi soir.

Reportage. Près de mille personnes de tous âges sont venues rendre hommage à Clément Méric place de la Liberté à Brest jeudi soir. Olivier Cuzon, porte-parole de Sud Education a pris la parole pour dénoncer « une nouvelle démonstration de violence de l’extrême droite, intolérable ». Derrière lui, les militants brestois de la CNT ont déplié des banderoles pour saluer celui qui militait à leur côté jusqu’à ce qu’il quitte Brest pour intégrer Sciences Po à Paris. Militant intelligent Pourtant, aucun ne souhaite parler de Clément : « Nous nous sommes mis d’accord, aucun de nous ne parlera aux journalistes. Si vous voulez savoir qui il était, demandez à sa famille. » Des jeunes pleurent. Tous dénoncent la violence dont il a été victime et ne comprennent pas comment lui, « qui avaient un vrai talent pour exprimer ses idées, a pu susciter une telle violence. ». Une étudiante craint que ses propos soient déformés et redoute une récupération politique du drame : « Alors qu’il était juste un militant intelligent, fermement (...) Lire la suite »
Hortefeux et Guéant en ont rêvé. Valls l’a fait

Aurore Martin, citoyenne française, livrée aux néo-franquistes

Jean ORTIZ

Peut-on être "facha" et de gauche ?
Manuel Valls ne gaffe pas. Il met ses pas dans ceux de la droite pour se donner une stature de "présidentiable". Calcul minable ! Le Valls de toujours, anticommuniste, condescendant, chasse sur les terres puantes de l’ultra-droite.

Il en rajoute sur la politique "sécuritaire" pour donner des gages au centre, à droite, à l'extrême droite... Valls est de gauche comme DSK était vertueux. Il vient de livrer au gouvernement néo-franquiste et répressif de Rajoy une militante basque française courageuse, membre d'un parti (Batasuna) légal en France. Pour soigner son image de "dur-à -cuire", il expose Aurore Martin, extradée par ses soins en Espagne, au "délit d'appartenance à une organisation terroriste", car Batasuna est illégal en Espagne. Valls a fait ce que la droite n'avait pas mené à son terme, étant donné la levée de bouclier de tous les démocrates basques. Une expulsion de ce type est une première. Valls peut en être fier. Alors que l'ETA, depuis octobre 2011, a déclaré "cesser définitivement la violence", un premier pas historique, Valls jette de l'huile sur le feu. Ah ! le bon temps du terrorisme... A qui profitait-il ? Valls craint sans doute la solution politique que l'on entrevoit enfin au Pays Basque. Les polices (...) Lire la suite »
30 

La Mémoire d’une pensée Moderne : François Mazou, Carl Einstein, Lisa Fittko

Luis LERA
1996 : soixantième anniversaire d'Espagne 1936. C'est encore François qui, au cours d'un débat à Pau au cinéma le Méliès, après la projection du film de Ken Loach Land and Freedom nous fit découvrir un personnage singulier, une autre grande figure, combattant de la liberté en Espagne : « Qui ici dans cette salle a déjà entendu le nom de Carl Einstein qui repose depuis 56 ans dans le cimetière de Boeil Bezing ? » François Mazou révèle la personnalité de Carl Einstein A vrai dire, personne ne connaissait ce personnage qui se révélait si soudainement à tous. Sud Ouest a publié il y a quelque années, sous la plume de Alain Bernard, un article assez documenté traçant un portrait, puis son parcours jusqu'au suicide à Betharam. Puis ce fut le tour de René Laulheuret dans la République des Pyrénées. Et que cela soit dit en passant pour le remercier des nombreux et bons articles sur François Mazou. Ariane Brunneton ne fut pas en reste : elle publia dans la merveilleuse collection « Mémoires collectives » qu'elle (...) Lire la suite »

François Mazou, celui par qui la mémoire arrive (Les chemins de la liberté)

Luis LERA
« Voyageur, il n'y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant » Antonio Machado Pau est une porte qui s'ouvre sur le sud, partagé entre la reconnaissance du pouvoir central à Paris et le désir de coopération économique et culturelle avec son Sud immédiat, l'Espagne. Les Pyrénées, une communauté de langues, qui roulent sur les versants Nord et Sud pour se répandre profondément dans leurs régions respectives. La ville tournée face à l'Espagne regarde la montagne les yeux écarquillés dans un émerveillement ; elle laisse glisser son regard qui court le long des 435 km de frontière commune avec le pays de Cervantès de l'est à l'ouest sur fond de sommets enneigés. Selon que la saison, nous donne à voir des pics, des alpages, des vallées, des plaines, des lacs, des torrents, des ruisseaux, un paysage arboré de conifères et de feuillus plus dense selon l'exposition et les espèces plus aptes à résister à l'érosion du temps. C'est le manifeste du printemps qui rivalise avec des tons de vert naissant. L'été (...) Lire la suite »
afficher la suite 0 | 10