Quantcast
RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


Honduras : la répression et les violations se poursuivent

Bruxelles, le 18 août 2009 (CSI en ligne) : la CSI, conjointement avec la CSA et ses organisations affiliées au Honduras, la CUTH, la CTH et la CGT, dénonce la répression, les disparitions forcées, les exécutions et l’utilisation d’armes à feu dont sont victimes les personnes ayant participé aux mobilisations populaires pacifiques pour protester contre le coup d’État et demander le rétablissement dans ses fonctions du président constitutionnel, Manuel Zelaya.

La mission syndicale internationale, composée de la Confédération syndicale des travailleurs et des travailleuses des Amériques (CSA/CSI) et des Fédérations syndicales internationales (FSI), qui s’est rendue au Honduras du 5 au 8 août, a notamment soutenu l’organisation d’une journée internationale de solidarité avec le peuple hondurien le 11 août et les initiatives du mouvement syndical hondurien en ce qui concerne l’établissement d’une nouvelle scène sociopolitique et la formulation de propositions politiques débouchant sur un nouveau projet pour le pays.

Des dizaines de milliers d’Honduriens et d’Honduriennes ont pris part à la marche nationale de résistance au coup d’État, le 12 août, parcourant plus de 120 kilomètres. Cette marche a malheureusement provoqué une grave répression de la part du gouvernement de facto.

Plusieurs personnes qui échappaient à la persécution de la police se sont réfugiées, le 12 août, dans les locaux du Sindicato de Trabajadores de la Bebida y Similares (Syndicat des travailleurs des boissons et des secteurs connexes - STIBYS) à Tegucigalpa, cernés par la police et les militaires pendant plus de deux heures jusqu’à l’intervention de la presse internationale, qui leur a permis d’en sortir sans grandes séquelles.

Ce même jour, au cours du couvre-feu, des individus d’identité inconnue ont tiré sur les bureaux du mouvement Và­a Campesina, au Honduras, coordonné par le dirigeant paysan Rafael Alegrà­a. Cet acte constitue clairement une attaque contre les organisations sociales et leurs dirigeants qui sont à la tête de la résistance contre le coup d’État. « Ces faits sont inacceptables. Les organisations sociales et syndicales jouent un rôle important dans la reconstruction de ce pays. La reconstruction du Honduras implique le rétablissement immédiat dans ses fonctions du président constitutionnel Manuel Zelaya », a affirmé Guy Ryder, secrétaire général de la CSI. Deux événements cruciaux pour le Honduras sont prévus au cours des prochains jours, à savoir la visite d’une mission de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, suivie de la mission des chanceliers de l’OEA et du secrétaire général Insulza pour promouvoir l’approbation de l’Accord de San José par le régime de facto.

Dans une lettre http://www.ituc-csi.org/IMG/pdf/protesta_por_atentado_contra_oficinas_... (uniquement en espagnol) adressée au secrétaire d’État de la Sécurité publique, la CSI exige le respect des droits des manifestants, que les 200 personnes disparues soient retrouvées saines et sauves dans les plus brefs délais et, plus particulièrement, la restauration de l’ordre constitutionnel et l’établissement d’une réconciliation nationale.

URL de cette brève 569
https://www.legrandsoir.info/honduras-la-repression-et-les-violations-se-poursuivent.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   
Si vous détruisez nos maisons vous ne détruirez pas nos âmes
Daniel VANHOVE
Né en 1952, Daniel Vanhove a une formation en psycho-pédagogie. Par ailleurs, il est bénévole à l’ABP (Association Belgo-Palestinienne) de Bruxelles, où il participe à la formation des candidats et à la coordination des Missions Civiles d’Observation en Palestine. Il a encadré une trentaine de Missions et en a accompagné huit sur le terrain, entre Novembre 2001 et Avril 2004. Au fil de ses voyages dans la région, l’urgence s’est manifestée de témoigner de l’insoutenable réalité de ce qu’il a vu et (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Le prix à payer pour être présenté par les média comme un candidat "responsable et sérieux" est généralement d’être en accord avec la distribution actuelle de la richesse et du pouvoir.

Michael Lerner


Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
Retour sur l’étrange et persistante désinformation autour de « l’affaire » Julian Assange (le Fake News dans toute sa splendeur)
On ne le répétera jamais assez : pratiquement tout ce que les grands médias répètent à l’envi autour de « l’affaire » Julian Assange est incorrect. Et on a beau l’expliquer aux journalistes - lorsque l’occasion se présente - et ils ont beau hocher de la tête, rien n’y fait : ils persistent et signent, mus par une sorte d’incapacité à accepter le moindre écart d’une narrative pré-établie et apparemment immuable, même lorsqu’elle se révèle fausse. Il suffit pourtant d’un minimum de recherches, pas beaucoup, pour (...)
Reporters Sans Frontières, la liberté de la presse et mon hamster à moi.
Sur le site du magazine états-unien The Nation on trouve l’information suivante : Le 27 juillet 2004, lors de la convention du Parti Démocrate qui se tenait à Boston, les trois principales chaînes de télévision hertziennes des Etats-Unis - ABC, NBC et CBS - n’ont diffusé AUCUNE information sur le déroulement de la convention ce jour-là . Pas une image, pas un seul commentaire sur un événement politique majeur à quelques mois des élections présidentielles aux Etats-Unis. Pour la première fois de (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.