RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher


La France en Côte d’Ivoire : « les masques sont tombés » - Maître Marcel Ceccaldi - (interview Audio)

Comment expliquez-vous aujourd’hui le soutien inconditionnel de la France à Alassane Ouattara ?

C’est là la véritable question. Où se trouve l’intérêt de la France ? (...) Dès lors qu’elle [la France] a choisi le camp d’un des candidats, dès lors où elle s’est engagée politiquement et militairement déjà , dès lors où elle risque de s’engager encore plus en avant à côté d’un des camps en présence ce sont les intérêts de la France qui seront atteints d’une manière irréversible à l’échelle du continent africain.

Ce qu’on ne comprend pas c’est cette posture jusqu’au-boutiste de la France dans ce conflit...

J’ai l’impression qu’il y a des intérêts personnels et des intérêts particuliers qui se sont substitués aux intérêts de la France et c’est ça qui me navre (...) Quel est l’intérêt du président de la République d’avoir cette attitude ? Quel est l’intérêt de Monsieur Ouattara, quels sont les intérêts liés ? C’est ça la véritable question. Car si la France intervient militairement comme elle se prépare manifestement à le faire, ce serait une violation du droit international, parce qu’elle interviendra sans mandat du conseil de sécurité des Nations unies (...) Regardez les dégâts que cela va occasionner, les pertes en vies humaines, dans la population ivoirienne même chez les soldats français. Où se trouve l’intérêt de la France ? La France apparaîtra aux yeux de l’opinion publique africaine comme un agresseur. Quelle confiance les peuples africains pourront-ils avoir désormais dans la France ? Dès lors qu’elle interviendra à la demande de l’administration américaine qui lui demandera de faire la sale besogne !

LIRE/ECOUTER LA SUITE ICI : http://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3440

URL de cette brève 1719
https://www.legrandsoir.info/la-france-en-cote-d-ivoire-les-masques-sont-tombes-maitre-marcel-ceccaldi-interview-audio.html
Imprimer version PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
RSS RSS Commentaires
   

Dominique Fernandez : Ramon
Bernard GENSANE
(Paris, Grasset, 2008) La lecture des livres de Dominique Fernandez (romans, livres de voyage, photographies) m’a toujours procuré un très grand plaisir. Avec, cependant, deux petits bémols. Pour se rassurer, j’imagine, Fernandez éprouve le besoin d’en faire des kilos, d’écrire jusqu’à plus soif. Dans son très beau livre sur Tchaikovski, par exemple, s’il ne nous décrit pas trois cents rues et artères russes, il n’en décrit aucune. Dans son Ramon, il nous inflige, par le menu (c’est le cas de le dire), (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

La misère ne rassemble pas, elle détruit la réciprocité.

Wolfgang Sofsky

Comment Cuba révèle toute la médiocrité de l’Occident
Il y a des sujets qui sont aux journalistes ce que les récifs sont aux marins : à éviter. Une fois repérés et cartographiés, les routes de l’information les contourneront systématiquement et sans se poser de questions. Et si d’aventure un voyageur imprudent se décidait à entrer dans une de ces zones en ignorant les panneaux avec des têtes de mort, et en revenait indemne, on dira qu’il a simplement eu de la chance ou qu’il est fou - ou les deux à la fois. Pour ce voyageur-là, il n’y aura pas de défilé (...)
"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)
Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.