RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Nils MELZER

"Un système meurtrier est en train de se créer sous nos yeux" (Republik)

Nils MELZER

Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison de sécurité maximale, la torture psychologique - et bientôt l’extradition vers les États-Unis, où il pourrait être condamné à 175 ans de prison pour avoir dénoncé des crimes de guerre. Pour la première fois, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, parle en détail des conclusions explosives de son enquête sur le cas du fondateur de Wikileaks, Julian Assange.

1. La police suédoise a monté de toutes pièces une histoire de viol Nils Melzer, pourquoi le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture s'intéresse-t-il à Julian Assange ? C'est une question que le ministère allemand des affaires étrangères m'a également posée récemment : Est-ce vraiment votre mandat principal ? Assange est-il victime de la torture ? Quelle a été votre réponse ? L'affaire relève de mon mandat de trois manières différentes : Premièrement, Assange a publié des preuves de torture systématique. Mais au lieu des responsables de la torture, c'est Assange qui est persécuté. Deuxièmement, il a lui-même été maltraité au point qu'il présente maintenant des symptômes de torture psychologique. Et troisièmement, il doit être extradé vers un pays qui maintient des personnes comme lui dans des conditions de prison qu'Amnesty International a décrites comme de la torture. En résumé : Julian Assange a découvert la torture, a été lui-même torturé et pourrait être torturé à mort aux États-Unis. Et un (...) Lire la suite »
11 

Mandat de Nils Melzer au gouvernement britannique - 29 octobre 2019

Nils MELZER
PALAIS DES NATIONS • 1211 GENÈVE 10, SUISSE Mandat du Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. RÉFÉRENCE : UA GBR 6/2019 29 octobre 2019 Excellence, J'ai l'honneur de m'adresser à vous en ma qualité de Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, en application de la résolution 34/19 du Conseil des droits de l'homme. Je tiens à remercier le Gouvernement de votre Excellence pour sa réponse datée du 7 octobre 2019 à ma communication envoyée le 27 mai 2019 (GBR 3/2019) sur la situation de M. Julian Assange. J'ai pris bonne note des vues exprimées par le gouvernement de Votre Excellence. Je note toutefois qu'elles ne répondent pas à mes graves préoccupations concernant la mise en œuvre, dans le cas présent, des obligations juridiques internationales du Royaume-Uni en ce qui concerne l'interdiction de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Par la (...) Lire la suite »

La responsabilité de l’État pour la torture de Julian Assange (Medium)

Nils MELZER

Discours de Nils Melzer, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, devant le Bundestag allemand à Berlin, 27 novembre 2019 (à partir de la traduction anglaise)

Mesdames et Messieurs, Je vous remercie de m'avoir donné l'occasion de contribuer à cet événement au Bundestag allemand. Selon moi, la responsabilité juridique de la torture psychologique de Julian Assange doit être analysée en deux parties, à savoir une première phase relative à la période de son asile diplomatique à l'ambassade d'Équateur à Londres et une seconde phase relative à sa détention actuelle par le Royaume-Uni. Première phase : persécution politique et asile à l'ambassade Comme vous le savez, j'ai rendu visite à M. Assange avec mon équipe médicale le 9 mai 2019 à la prison de haute sécurité de Belmarsh. C'était environ trois ou quatre semaines après son arrestation le 11 avril. Au cours d'un examen médical de trois heures et d'une entrevue d'une heure avec moi, nous avons constaté qu'il présentait tous les symptômes typiques des personnes ayant été exposées à la torture psychologique pendant une période prolongée. Il s'agissait de symptômes très graves qui étaient déjà mesurables physiquement, (...) Lire la suite »

Alors que vous célébrez votre liberté, souvenez-vous de Julian Assange (Newsweek)

Nils MELZER
Aujourd'hui, les États-Unis célèbrent le "Jour de l'Indépendance", [le 4 juillet est la fête nationale US – NdT] un tournant historique dans le devenir d'une grande nation. En ce jour, le monde célèbre les grandes vérités inscrites dans la Déclaration de 1776, qui incarnent le concept même de démocratie moderne : "tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu'une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l'abolir et d'établir un nouveau gouvernement, en le fondant sur les principes et en l'organisant en la forme qui lui paraîtront les plus propres à lui donner la sûreté et le bonheur". En bref, le Jour de l'Indépendance célèbre le droit et le devoir d'exprimer librement et (...) Lire la suite »
A l’occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, le 26 juin 2019

Démasquer la torture de Julian Assange (Medium)

Nils MELZER
Je sais, vous pensez peut-être que je me fais des illusions. Comment la vie dans une ambassade avec un chat et une planche à roulette peut-elle être assimilée à de la torture ? C'est exactement ce que j'ai pensé, moi aussi, quand Assange a fait appel la première fois à mon bureau pour demander protéger. Comme la plupart des gens, j'avais été inconsciemment empoisonné par la campagne de diffamation incessante qui avait été diffusée au fil des ans. Il a donc fallu un deuxième appel pour attirer à contrecœur mon attention. Mais une fois que j'ai examiné les faits de cette affaire, ce que j'ai trouvé m'a rempli de répulsion et d'incrédulité. Assange est sûrement un violeur !, pensais-je. Mais ce que j'ai découvert, c'est qu'il n'a jamais été accusé d'une infraction sexuelle. Certes, peu après que les Etats-Unis eurent encouragé leurs alliés à trouver des raisons de poursuivre Assange, deux femmes ont fait la une des journaux en Suède. L'une d'entre elles a affirmé qu'il avait déchiré un préservatif et l'autre (...) Lire la suite »

Interview de Nils Melzer, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture (RT)

Nils MELZER
Transcription et traduction de l’Interview de Nils Melzer, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture par Chris Hedges (Emission Contact sur RT) 8 juin 2019 Chris Hedges : Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, a été traîné par la police britannique hors de l’ambassade de l’Equateur à Londres il y a 2 mois, après sept années a l’ambassade. Il a été condamné à 50 semaines de prison pour violation des conditions de sa liberté conditionnelle et incarcéré dans la prison de haute sécurité de Belmarsh. La semaine dernière il a été transféré dans le quartier médical de la prison. Il n’a pas pu participer à sa première audience au tribunal par vidéoconférence. Son état psychologique, et physique qui inclut une grande perte de poids et la difficulté à soutenir une conversation a été établi lorsque le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la torture, Nils Melzer a publié un rapport affirmant qu’Assange avait été victime de torture psychologique prolongée. Il a caractérisé comme persécution les procédures (...) Lire la suite »