RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher
Auteur : Telesur

Venezuela : qui est Antonio Ledezma ? (Telesur)

Telesur

La justice vénézuélienne a arrêté Antonio Ledezma, le maire de la métropole de Caracas, accusé d’avoir participé à un Coup d’Etat qui comprenait le bombardement d’institutions gouvernementales et du siège de la chaîne d’information (teleSUR).

Antonio José Ledezma Díaz, est né à San Juan de los Morros, état de Guárico (centre) le 1° janvier 1955. Il est avocat de profession. Sa carrière politique a commencé au parti Acción Democrática (AD), une organisation membre du Pacte de Punto Fijo, un accord bi-parti qui gouverna le Venezuela dans la période 1958-1998. Vie politique : 1984-1992 : Député de AD pour l'état de Guárico. 1992 : Gouverneur du District Fédéral de Caracas, désigné par le président de l'époque Carlos Andrés Pérez. Sa gestion a été caractérisée par la répression des protestations sociales, en particulier contre les étudiants et les journalistes. 1994-1996 : Elu vice-président de la Chambre des Sénateurs. 1996-2000 : Maire de la Municipalité Libertador. Acusé d'irrégularités et de répression contre des travailleurs de l'économie informelle (colporteurs) et des personnes âgées qui réclamaient une pension de vieillesse juste. 1998 : Chef de campagne de Luis Alfaro Ucero (candidat présidentiel de AD). Dans un acte de trahison politique, pour (...) Lire la suite »

Colombie : c’est la paix ou la guerre en Amérique latine qui sont en jeu.

Telesur

Si le candidat Uribiste, Oscar yvan Zuluaga, dont la campagne de guerre sale a été dirigée par Uribe, arrivait à s’imposer, le processus de paix à La Havane entre les FARC et le Gouvernement Colombien volerait en éclats et le pays serait précipité dans une sanglante intensification des hostilités de la guérilla et du ELN.

Le second tour des élections présidentielles colombiennes le 15 juin prochain aura une importance capitale pour l’Amérique Latine et les Caraïbes. Si le candidat Uribiste, Oscar yvan Zuluaga, dont la campagne de guerre sale fut dirigée par Uribe, arrivait à s’imposer, le processus de paix à La Havane entre les FARC et le Gouvernement Colombien volerait en éclats et le pays serait précipité dans une sanglante intensification des hostilités de la guérilla et de l’ELN. Zuluaga a basé sa campagne sur la fermeté qu’il aurait envers la guérilla et a déclaré le lendemain de sa victoire au premier tour, qu’il suspendrait « temporairement » les discussions pour la paix à La Havane jusqu’à ce que les FARC, qu’il définit comme le « le plus grand cartel de narcotrafic au monde », acceptent un cessez-le-feu unilatéral et d’autres conditions coûteuses. Cela équivaut à demander à la guérilla de se rendre sans conditions, ce qui mettrait fin au prometteur processus de paix. En ce qui concerne le Venezuela, Zuluaga affirme que (...) Lire la suite »

Venezuela : Une conquête de plus dans la lutte pour l’égalité de genre

Telesur

La procureure générale du Venezuela, Luis Ortega, a proposé ce mardi la modification de la Loi Organique sur le Droit des Femmes à une Vie Libre de Violences, dans le but d’y inscrire le délit de féminicide.

La procureure générale du Venezuela, Luisa Ortega, a fait une proposition pour la modification de la Loi Organique sur le Droit des Femmes à une Vie Libre de Violences et plus spécifiquement des articles 64 et 67. L’objectif de cette demande est de pouvoir introduire la figure du délit de féminicide dans la loi, ainsi que les circonstances qui peuvent conduire à la mort d’une femme. « Nous voulons que le délit de féminicide soit inclut dans la Loi Organique sur le Droit des Femmes à une Vie Libre de Violences. Le féminicide est un délit qui est reconnu dans certains pays de l’Amérique Latine et le Venezuela n’a pas encore fait le pas pour son intégration dans la législation » a signalé la procureure. « (Nous voulons…) non seulement intégrer [dans la loi] l’agression directe ou l’homicide mais également le kidnapping, l’esclavage et toutes autres circonstances qui génèrent des situations de torture pour les femmes » a exprimé Ortega. Ley de feminicidio se incorpora al Código Penal | Foto : Difusión La (...) Lire la suite »

L’ALBA lance de nouvelles actions pour approfondir la coopération sociale dans la région

Telesur

Source article original :

http://www.telesurtv.net/articulos/2013/05/17/representantes-del-alba-...

L’Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA) a mis en place de nouvelles actions pour approfondir la coopération sociale au niveau régional, notamment dans les domaines de la santé, l’éducation, la culture et le sport. Suite à la quatrième réunion du Conseil Ministériel - Secteur Social, les membres de l’ALBA ont confirmé leur ferme intention de mettre en place les stratégies qui impulseront les actions de coopération sociale entre les États associés dans le but de fortifier l’union régionale Le vice-ministre cubain de l’éducation, José Ramón Saborido, a ainsi signalé que « cette organisation ne repose pas sur les lois aveugles du marché, ni sur la volonté des plus forts de vouloir dominer les plus faibles, mais au contraire sur la solidarité, la complémentarité, la justice et la coopération ». Le vice-ministre a aussi rappelé les succès de l’ALBA en matière d’alphabétisation ainsi que dans les domaines de la santé, de la culture et du sport, thèmes-clé de la réunion ministérielle qui a (...) Lire la suite »

L’Equateur accuse la Société Interaméricaine de Presse (SIP) de défendre exclusivement la « libre entreprise »

Telesur
(7/08/2013) Le Ministère des Communications de l’Equateur (Secom) a rejeté mardi l’idée d’une réunion entre le Gouvernement de Quito et la Société Interaméricaine de Presse (SIP), considérant que les sujets de débats proposés par cet organisme « n’ont rien à voir avec la défense de la liberté d’expression ni la liberté de la presse, mais plutôt de la liberté d’entreprendre ». “Les sujets qu’ils proposent de traiter sont ceux qui perpétuent les privilèges et le pouvoir d’un cercle de propriétaires et d’imprimeurs, que travestissent leurs intérêts économiques et politiques derrière la défense des droits de la presse", a déclaré le Ministre des Communications, Fernando Alvarado, lors de la lecture d’un communiqué du gouvernement. La position du gouvernement équatorien répond à une sollicitude réalisée le dernier 20 février par la SIP d’organiser une “réunion spéciale” entre Quito et les dirigeants de l’association des entreprises de la communication. C’est pourquoi le Ministère des Communications a suggéré au Président (...) Lire la suite »

Les Indignés préparent une manifestation mondiale pour le 15 Octobre

Telesur
30 Mai 2011 - Le groupe Espagnol Democracia Real Ya lancera une convocation mondiale pour le 15 Octobre prochain dans l'espoir d'unir les voix pour manifester contre les systèmes de Gouvernement qui "utilisent les citoyens comme une marchandise" . Les manifestations auront les mêmes caractéristiques que celles du campement qui a lieu à Madrid. Le collectif a 5 porte-parole qui ont exposé lors d'une conférence de presse dans la salle principale du centre socio-culturel autogéré Tabacalera, à Madrid, le bilan des répercussions des manifestations du dimanche 15 Mai. Les dirigeants, Paco López, Olga Mikailova, Iván Olmedo, Aà­da Sánchez y Chema Ruiz, ont rappelé que par le campement de la Puerta del Sol à Madrid, les Indignés avaient décidé de créer le mouvement politique Democracia Real Ya pour réclamer les droits des citoyens de manière indépendante. Democracia Real Ya est un "mouvement politique, dans le sens qu'il veut avoir une influence politique" mais "indépendamment des partis et syndicats" , (...) Lire la suite »

Plus de 8 800 personnes se sont remises aux autorités Syriennes

Telesur
Mardi 17 Mai 2011 - Un total de 8 881 personnes de différentes régions de Syrie se sont remises aux autorités pour avoir participé à des actions déstabilisatrices contre le gouvernement de Bashar El Assad depuis qu'ont commencé les mouvements contre l'armée à la mi-mars passée. La quantité des rebelles a été comptabilisée jusqu'au lundi, selon l'agence officielle SANA, qui a informé que les détenus avaient été libérés après avoir juré de ne pas retomber dans des actes violents qui mettent en péril la sécurité de la nation et de ses habitants. Le Ministre Syrien a fixé un délai déterminé pour que les rebelles se remettent de manière volontaire, avec la garantie de rester exempts de toute poursuite judiciaire ou persécution par les lois de la nation. Une source responsable du ministère a assuré que plusieurs personnes impliquées dans les violences qui ont secoué quelques régions du pays pour générer le chaos et la chute du gouvernement, viennent tous les jours dans un poste de Police pour se rendre (...) Lire la suite »

Les tribus Libyennes ne négocieront pas le départ de Kadhafi

Telesur
Les leaders de l'association des tribus africaines en Libye ont affirmé ce mercredi que l'unité territoriale du pays n'est pas négociable, de même que la sortie de Mouammar Kadhafi, qu'ils considèrent comme le leader de la Révolution Verte et comme "un leader symbolique pour eux", a rapporté le correspondant de Télésur à Tripoli, Rolando Segura. "Selon ce que nous ont dit les organisations de la société civile, elles ne permettront pas la négociation de l'unité territoriale de la Libye et considèrent le colonel Kadhafi comme l'unique élément qui pourrait garantir l'unité du pays", a dit Segura. Il a ajouté que les leaders de La Conférence Nationale des tribus de Libye ont condamné les violents bombardements qui ont eu lieu à l'aube de ce mercredi et "ont réaffirmé leur volonté, comme force morale et éthique de la société libyenne, d'impulser un processus qui permette la paix dans le pays" Segura a informé qu'en moins de 24 heures l'OTAN en est venue à attaquer Tripoli avec une intensité particulière, avec (...) Lire la suite »
Les envoyés sur place de Telesur témoignent à leur retour

Libye : « L’ONU a pris la décision sur base de mensonges »

Telesur
Dans l'avion ils partageaient cette destination avec seulement dix personnes. Deux d'entre elles -dont une envoyée de la chaîne italienne RAI- ont décidé de ne pas descendre. Quand ils sont arrivés à l'aéroport ils ont vu que près de 300 personnes se bousculaient pour aborder le même avion et partir. Jesús en parle en riant lorsqu'on lui demande si à un certain moment ils ont senti qu'ils commettaient une folie. L'équipe de Telesur fut la première à débarquer sur place, après un long périple qui comprenait des surtaxes de billets, plusieurs arrestations, des pertes de matériel, de mauvais traitements physiques de la part de la police, et l'obtention finale d'une autorisation de travail sur tout le pays (et non d'un accord entre Chavez et Kadhafi comme beaucoup ont dit). Ils sont également arrivés à temps pour constater que sur le terrain les soi-disant bombardements contre la population, en tout cas à Tripoli, étaient des mensonges. "Nous sommes allés directement à la Place Verte et quand nous (...) Lire la suite »

Libye : Black-out sur les conclusions de la commission européenne à Tripoli.

Telesur

La question n’est pas de savoir si la commission européenne a été roulée dans la farine par l’admnistration Kadhafi, mais de se demander comment il se fait que ce soit sur un site d’Amérique Latine que nous trouvions cette info... La publication de ce lien sur facebook a provoqué un tollé d’indignation. Il semblerait que le bon sens veuille qu’il soit désormais politiquement incorrect de publier une seul phrase qui ne disent pas que Kadhafi soit un monstre sanguinaire. Il ne s’agit plus d’une censure officielle mais de celle des internautes qui trouvent dans le conflit Libyen un défouloir à leur propre frustration et impuissance, dans le personnage ambiguë de Kadhafi un monstre symbole de tous les maux. C’est aussi sur cela, entre autre, que s’appuie la propagande de guerre. J’ai pris sur moi de traduire ce texte avec sans doute des erreurs que vous voudriez bien excuser. Maryvonne Leray.

La mission d'experts envoyée par l'Union européenne (UE) à Tripoli Libye (capitale) pour obtenir des informations de première main sur la crise dans le pays, n'a pas pu corroborer l'existence de signes de combats ou de bombardements dans la capitale . En ce sens, le groupe a appelé au déploiement d'une équipe indépendante pour évaluer la situation et déterminer les responsabilités, ont déclaré les hauts fonctionnaire. Les envoyés ont décrit une scène éloignée des crimes contre l'humanité pour lesquels le Tribunal Pénal International enquête sur Mouammar Kadhafi. La mission, ordonnée par le chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, est retourné à Bruxelles et a annoncé mardi que la visite, qui a été limité à une partie de la ville, se passa sans incident et sans avoir reçu "aucune menace". Un des fonctionnaires a souligné que l'atmosphère était "assez tranquille", avec du trafic et "des enfants jouant" dans les rues, et qu'il n'a pas observé de signes des bombardements et qu'il n'a à aucun moment (...) Lire la suite »
12 
afficher la suite 0 | 10 | 20 | 30