RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibes
Rechercher

A Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon

Nous avons porté ensemble la si belle campagne des présidentielles.

Nous savons tout ce que le PCF lui apporta et n’oublions pas l’impulsion que lui donna Jean-Luc Mélenchon.

Nous n’avons pas oublié non plus que c’est le PCF qui promut la stratégie féconde de « Front de gauche ». Le souvenir reste vivant des foules mobilisées par le Front, de l’espoir enfin possible, d’une alternative en marche. Et puis patatras ! Le Front n’a pas su, ou pu, ou voulu se structurer en bas, ne plus être un simple cartel d’appareils, essentiellement électoral et parisien.

L’heure ne me paraît pas être aujourd’hui à se rejeter mutuellement la responsabilité de l’échec, à brûler ce que nous avions commencé à édifier.

L’alternative a besoin de Jean Luc Mélenchon de même que d’un parti de classe, riche d’une histoire de luttes, porteur de valeurs de partage, de solidarité, de justice sociale... Et au-delà des millions de femmes et d’hommes que le capitalisme étouffe, mutile, détruit.

L’alternative ne peut être socialo-dépendante mais ouverte, en termes de bloc social, aux électeurs socialistes, et à tous les autres, qui ne se retrouvent plus dans les options néolibérales du parti et du gouvernement. Bref, passer d’un « Front de gauche » à un Front d’unité populaire, le plus large possible.

Cela suppose que le PCF et le Parti de gauche « mettent tout sur la table », crèvent les abcès, et reconstruisent une confiance et une fraternité fortes, chacun restant soi-même. Au petit jeu de ping-pong haineux, le risque est grand de naufrager ensemble.

Jean Luc Mélenchon mène une campagne courageuse, au contenu politique radical, dont on peut discuter tel ou tel aspect, mais qui marque des points. Le PCF milite pour rassembler les forces victimes de la crise, de l’austérité, et pour dépasser le système actuel. Le mouvement social inédit, vigoureux, que nous vivons, et qui peut gagner, exige d’urgence qu’on lui ouvre un horizon politique de rupture avec le système.

Nous sommes des milliers, encartés ou pas, communistes, mélenchonistes, simples militants de la transformation sociale, à souhaiter qu’au plus vite le PCF et le Parti de gauche fassent chacun un pas l’un vers l’autre. La situation exige sans plus tarder, de lire la page et de la tourner.

Jean ORTIZ

militant communiste

Maître de Conférences (retraité) Université de PAU

URL de cet article 30441
  

Même Auteur
CHE, PLUS QUE JAMAIS (ouvrage collectif)
Jean ORTIZ
Recueil d’interventions d’une vingtaine d’auteurs latino-américains et européens réunis à Pau en avril 2007 pour un colloque portant sur l’éthique dans la pratique et la pensée d’Ernesto Che Guevara, une pensée communiste en évolution, en recherche, qui se transforme en transformant, selon les intervenants. Quatrième de couverture On serait tenté d’écrire : enfin un livre sur le Che, sur la pensée et la pratique d’Ernesto Guevara, loin du Che désincarné, vidé d’idéologie, doux rêveur, marchandisé, (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Informer n’est pas une liberté pour la presse, mais un devoir. La liberté de la presse a bien une limite : elle s’arrête exactement là où commence mon droit à une véritable information.

Viktor Dedaj

Le DECODEX Alternatif (méfiez-vous des imitations)
(mise à jour le 19/02/2017) Le Grand Soir, toujours à l’écoute de ses lecteurs (réguliers, occasionnels ou accidentels) vous offre le DECODEX ALTERNATIF, un vrai DECODEX rédigé par de vrais gens dotés d’une véritable expérience. Ces analyses ne sont basées ni sur une vague impression après un survol rapide, ni sur un coup de fil à « Conspiracywatch », mais sur l’expérience de militants/bénévoles chevronnés de « l’information alternative ». Contrairement à d’autres DECODEX de bas de gamme qui circulent sur le (...)
103 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
19 
Lorsque les psychopathes prennent le contrôle de la société
NdT - Quelques extraits (en vrac) traitant des psychopathes et de leur emprise sur les sociétés modernes où ils s’épanouissent à merveille jusqu’au point de devenir une minorité dirigeante. Des passages paraîtront étrangement familiers et feront probablement penser à des situations et/ou des personnages existants ou ayant existé. Tu me dis "psychopathe" et soudain je pense à pas mal d’hommes et de femmes politiques. (attention : ce texte comporte une traduction non professionnelle d’un jargon (...)
46 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas | Bernard Gensane
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.